La bonne pratique de la photo

Bande noire sur les photos prises avec un flash

(Tutoriel pour les personnes ayant des bases en photo [niveau 4/5] )
(Ce point est abordé dans le stage de nuit proposé sur "deviens-photographe")

Pourquoi, lorsque je prends une photo avec un flash, j'ai parfois une bande noire sur ma photo ?

Vous vous êtes peut-être déjà retrouvé dans ce cas. Et vous n'avez pas compris pourquoi. Avec les appareils reflex modernes la bande noire apparaitra toujours en bas de la photo si le flash est synchronisé sur le premier rideau et en haut si celui ci est synchronisé sur le second rideau. Je vous propose de vous expliquer ce qu'est un rideau, à quoi il sert, comment il fonctionne et pourquoi il peut provoquer cette anomalie sur vos photos quand vous utilisez un flash.

Cela arrive uniquement avec des appareils de type Reflex avec lesquels il est possible de régler soit-même un grand nombre de paramètres et donc de faire ce que l'on veut, mais aussi des bêtises 😉 . Les autres appareils, comme les compacts bridges ou hybrides ne rencontrent pas ce problème, car l'appareil se paramètrent seul pour éviter ce problème.

Je vous propose de vous expliquer une partie du fonctionnement de votre appareil photo afin que vous compreniez pourquoi cela arrive et comment faire pour que cela n'arrive plus.

L'effet d'obturateurs à rideaux

Si l'on doit donner un nom à cette bande noire c'est "L'effet d'obturateurs à rideaux" ou encore "l'effet d'obturateur plan focal".

Qu'est-ce que l'obturateur à rideaux ou l'obturateur plan focal ?

Les deux expressions "Obturateur à rideaux" ou "obturateur plan focal" désignent la même chose et seront donc utilisées pour désigner la même chose dans cet article. Il est aussi souvent appelé "le ou les rideaux".

Nos appareils réflex sont équipés d'un obturateur plan focal, contrairement à d'autres appareils plus anciens qui fonctionnaient avec un plan central, un système qui ressemblait beaucoup  à un "diaphragme". Ces derniers permettaient de fonctionner à n'importe quelle vitesse de déclenchement contrairement à l'obturateur à rideaux.

Plan Central (obturateur à Iris)

 

Hors dans nos appareils reflex ou bridges plus modernes (argentique & numérique), le diaphragme qui se trouve dans nos objectifs ne se fermes jamais complètement, sans quoi, lorsque vous regardez dans vos viseurs vous ne verriez rien ;). Je dirais même que tant que vous n'avez pas appuyé sur le déclencheur il est ouvert dans sa position la plus grande. Mais du coup il y a toujours de la lumière dans la chambre où se trouve la pellicule ou le capteur (récepteur). Si on laissait le récepteur sans une "cloison" devant, il prendrait toujours la faible lumière résiduelle que le miroir placé devant, n'arrête pas sur les côtés. Ce ne serait pas une image mais juste un allo de lumière.

Pour corriger ce problème on a placé entre le récepteur et le miroir un obturateur à rideaux ou obturateur plan focal.

Pour les personnes voulant voir l'obturateur, quand vous placez votre miroir levé pour nettoyer le capteur, il se trouve relevé lui aussi contre le miroir.

Les premiers obturateurs étaient constitués de deux pièces de tissus opaques tendues par des lamelles. Le tout était monté sur un mécanisme qui se déplaçait juste devant la pellicule. Tout était mécanique et se mettait en route au moment du déclenchement.

Le problème est qu'en vieillissant le tissu avaient tendance à se détendre. De plus le tissu étant fragile, le mécanisme était lent (1/30 seconde pour parcourir la pellicule d'un bout à l'autre. Le système fonctionnait principalement de façon horizontal. Du coup la distance à parcourir était la plus grande car les pellicule ne sont pas carrées (ratio de 2/3 entre la largeur et la hauteur).

Ensuite sont apparues des lamelles de métal à la place du tissu. Elles sont plus légères et plus solides. Le système peut donc parcourir la distance à faire, plus rapidement (1/60 - 1/125 seconde). Comme le système précédent celui-ci peut fonctionner horizontalement ou verticalement (sur la longueur ou la largeur de la pellicule ou du capteur).

Mais le système à rideaux ne peut pas rivaliser en vitesse avec l'obturateur à Iris. Les premiers reflex avaient besoin 1/60s pour dévoiler entièrement le récepteur (pellicule ou capteur). L'apparition des systèmes à rideau horizontal (de haut en bas) à permit d'avoir des systèmes plus rapides que lorsque le système était uniquement vertical. Les capteurs ou les pellicules ayant un ratio 2/3, la longueur est plus longue à parcourir que la largeur. La différence fait que pour le même système, au lieu 1/125s, on passe à 1/190s. Tous les nouveaux reflex ont un système vertical. De plus les obturateurs sont contrôlés de façon électronique et sont beaucoup plus précis que le contrôle mécanique.

Aujourd'hui les systèmes modernes arrivent jusqu'à des vitesses de 1/250s. Par contre, paradoxalement, plus le capteur est petit (généralement de moins bonne qualité) et plus le système est rapide, car la distance à parcourir est plus courte. Par exemple, là où pour un canon 5D qui à un capteur de 24*36mm (full frame) à besoin de 1/200s pour parcourir les 24mm de haut en bas du capteur, le même système, pour un capteur d'un canon 7d avec un capteur de 22,3 x 14,9 mm, n'a besoin que 1/215s.

Comment fonctionne l'obturateur à rideaux

Pour les temps de pose lent ( 1/30s < TP < 1/125s )

Lors du déclenchement, le premier rideau dévoile la pellicule ou le capteur entièrement (donc en 1/30 à 1/250 de seconde). Puis le temps de pose écoulé, le second rideau vient couvrir le capteur ou la pellicule.

Donc si un système d'obturation a une vitesse de 1/125s et que le temps de pose est 1/60s (deux fois plus long), le premier rideau dévoile le capteur ou la pellicule en entier, le second rideau attend 1/125s avant de commencer à recouvrir à nouveau le capteur, laissant ainsi chaque partie du capteur ou la pellicule exposée pendant 1/60s.

Exemple pour un temps de pose de 1/60s avec un obturateur à rideau allant à 1/125s

Pour un temps de pose de 1/125s avec un système pouvant dévoiler le récepteur (capteur ou pellicule) en 1/120s, dans ce cas dès que le premier rideau a fini de découvrir le récepteur, le second rideau commence à le recouvrir.

Exemple pour un temps de pose de 1/125s avec un obturateur à rideau allant à 1/120s

Comment cela ce passe-t-il si le temps de pose est plus rapide que 1/125s ?

Dans ce cas lors du déclenchement, le premier rideau commence à découvrir le récepteur, puis dès le temps de pose passé le second rideau commence à recouvrir le capteur ou la pellicule avant même que le premier rideau n'ai fini de le découvrir.

Exemple pour un système d'obturateur découvrant la totalité du récepteur en 1/125s avec un temps de pose 1/250s (soit 2 fois plus rapide). Dans ce cas le premier rideau commence découvrir la pellicule ou le capteur et quand il arrive à la moitié du parcours le second rideau commence à couvrir le récepteur.

Exemple pour un temps de pose de 1/250s avec un obturateur à rideau allant à 1/125s

Donc plus le temps de pose est rapide et plus la partie du capteur ou de la pellicule à découvert est petit.

Exemple pour un temps de pose de 1/1000s (soit presque 10 fois plus rapide que le rideau. Dans ce cas sur 1/10ème du capteur ou de la pellicule est visible entre les deux rideaux :

Exemple pour un temps de pose de 1/1000s avec un obturateur à rideau allant à 1/125s

Voici une vidéo du système d'obturateur à rideau du Canon 5D (1/200s)



Comment fonctionne un flash

Les premiers flashs fonctionnaient par combustion de magnésium avec de l'oxygène. Les flashs duraient plus longtemps que les flash électroniques de maintenant.

Les flash électroniques qui équipent nos appareils d'aujourd'hui, fonctionnent par la décharge d'un condensateur qui passe entre deux bornes qui produit un arc électrique dans une ampoule remplie de xénon (d'où le temps de recharge du condensateur nécessaire entre deux flash). Le temps des flashs modernes varie de 1/1 000s à 1/30 000s.

On peut synchroniser le déclenchement d'un flash soit sur le premier, soit sur le second rideau.

Le flash permet d'éclairer la scène ou une partie de la scène photographiée. Il émet une lumière puissante de la couleur de la lumière du soleil à midi (entre 5000 et 5500 Kelvins). Le capteur où la pellicule, va donc capter beaucoup plus de lumière à l'endroit où le flash est dirigé, mais seulement durant le très court laps de temps où il émet une lumière.

C'est ce qui va poser problème. La principale différence se trouve là. Car avec la lumière ambiante, sans flash, pendant tout le temps de la photo la densité de la lumière est la même. Alors qu'avec le flash pendant un laps de temps allant de 1/30 000s à 1/1 000s la lumière est beaucoup plus forte. Donc si le capteur ou la pellicule n'est pas entièrement dévoilé à ce moment précis, la différence de lumière captée par le récepteur sera importante entre la partie du récepteur dévoilée et la partie obturée par le mécanisme de l'obturateur à rideaux.

Le fonctionnement entre l'obturateur à rideau et le flash

Je pense que vous avez compris le principe qui produit le problème de la bande noire sur les photos quand on a une vitesse d'obturation trop rapide (temps de pose).

Pour que le capteur fixe la même densité de lumière sur toute la photo, il faut que l'obturateur à rideau ne soit pas du tout devant le capteur ou la pellicule au moment très court où le flash se déclenche.

Si vous avez synchronisé votre flash sur le premier rideau, celui-ci ce déclenche juste avant que le second rideau ne commence à descendre. Du coup si le temps de pose est plus court que le temps nécessaire au rideau pour découvrir la pellicule ou le capteur en entier (entre 1/60s & 1/250s), le flash se déclenche alors que le capteur est partiellement couvert par le premier rideau.Du coup une bande noire apparait en bas de votre photo.

Si vous synchronisez votre flash sur le second rideau, celui ci se déclenche dès que le premier rideau à fini de descendre. Donc si le temps de pose est plus court que le temps nécessaire au mécanisme pour couvrir la distance du récepteur le second rideau à déjà commencé à descendre quand le flash se déclenche. Du coup le haut de la photo est sombre par rapport au reste de la photo.

Donc selon le système et la grandeur du capteur ou de la pellicule, il faut que le temps de pose soit au maximum équivalent au temps nécessaire au mécanisme pour dévoiler le capteur en totalité. Sans quoi, comme le montre les illustrations ci-dessous, seule une partie de la photo profitera de la lumière du flash et le reste de la photo sera sombre. Et plus la vitesse du temps de pose est rapide, par rapport au temps nécessaire pour le mécanisme à dévoiler la totalité du récepteur, et plus la partie sombre de la photo sera importante :

Temps de pose 1/200s avec flash et système d'obturation à 1/200s Résultat


Temps de pose 1/250s avec flash et système d'obturation à 1/200s Résultat


Temps de pose 1/320s avec flash et système d'obturation à 1/200s Résultat


Temps de pose 1/500s avec flash et système d'obturation à 1/200s Résultat

Comme vous l'avez compris le temps de pose pour une photo avec un flash ne peut pas être plus rapide que 1/250ème de seconde pour les appareils les plus rapides et entre 1/200s et 1/60s pour les autres, sans quoi l'effet dut au mécanisme de l'obturateur à rideaux fera que le capteur ou la pellicule sera partiellement couvert lorsque le flash se déclenchera avec, comme résultat, une partie sombre ou noire sur la photo. Cet effet sera d'autant plus visible si la photo est prise dans un milieu sombre.

Par exemple avec le Canon 5D la vitesse d'obturation maximal pour que la totalité du capteur soit entièrement découvert est de 1/200s. Au delà de cette vitesse le problème apparait. Il est conseillé de prendre des photos au flash avec une vitesse maximal de 1/160s.

En espérant vous avoir aidé. 😉

Posts Similaires
Photo haute Vitesse - la méthode professionnelle

Ce tutoriel vous apprendra à réaliser des photos qui figent des mouvements extrêmement rapides avec un reflex et un flash. Si vous rêvez de figer le mouvement d'un ballon qui éclate, ou une balle de révolver qui traverse une pomme ou encore une chute d'un objet au moment où il percute un autre objet, ce tutoriel vous explique comment y arriver.

Apprendre la photo - la pose longue - la longue exposition

Un cours photo en vidéo et en français sur les poses longues en photo. La méthode des longues expositions, le matériel, les avantages, les inconvénient y sont abordés et les filtres ND.

Réalisez de belles photos noir et blanc avec Lightroom

Dans le tutoriel vidéo photo Lightroom de cette semaine, je vous propose de vous emmener dans un secteur de la photo que j'apprécie particulièrement, le noir et blanc. Adobe Photoshop Lightroom propose plusieurs méthodes pour réaliser des photos noir et blanc, je vous en montre deux dans ce tutoriel et vous comprendrez, que plus vous […]

[dossier] Comment devenir modèles ?

Beaucoup de jeunes gens nous demandent comment devenir modèle ? Ce dossier vous apportera quelques réponses et, je l'espère, vous aidera à éviter les problèmes. Ce dossier vous présente la méthode pour poster vos candidatures aux agences avec des conseils sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire pour avoir une chance d'être retenu.

A propos de

Benoit est photographe professionnel et habite à Paris, en ile de France .

En parallèle de ses reportages de photographe, il propose des stages photo à Paris. Benoit Thibaudeau est spécialisé dans les reportages de mariage et les photos de mode et publicité.

Après avoir passé plusieurs années à former des personnes en informatique et poster des dizaines de tutoriels sur des forums photo, il a décidé de dispenser des cours photo. Vous pouvez retrouver la liste et les dates de stage sur son site : .

Retrouvez sur ce Blog des dizaines de tutoreils photo pour vous aider à progresser en photo.

Son site de stage photo :

Son site de photographe :

10 commentaires pour "Bande noire sur les photos prises avec un flash"
  • claire
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 1262
    Note : 5/5

    Merci pour cet excellent article ! Tout y est tres clairement expliqué !

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 1275
      Note : 5/5

      Bonjour Claire, et merci pour ce commentaire, cela fait toujours plaisir.
      Si en plus le tutoriel t'aide à utiliser ton flash ... c'est cool ;)

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 6081
    Note : 5/5

    Bon, ben j'ai compris le pourquoi du fameux 1/250e de seconde qu'on voit régulièrement.
    Mais je n'ai pas pu tester, mon appareil ne m'autorise pas à monter la vitesse au dessus lorsque j'utilise le flash :-)

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 6095
      Note : 5/5

      Si tu souhaites que ton appareil puisse dépasser les 1/250e (de 1/160e à 1/250e selon les appareils) il faut passer le flash en synchronisation haute vitesse. ;)
      La contre partie sera une perte importante de puissance du flash (minimum 60%)

  • Mega Yann
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 23168
    Note : 5/5

    Bonjour Benoit, je viens de faire le test avec mon Nikon D5000 et un Flash Sigma, je ne peux pas aller plus haut que 1/200s avec cette configuration. ^^
    Au moins, avec les appareils les plus récents, c'est cool, pas possible de faire de bande noire sous la photo. ;-)

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 23678
      Note : 5/5

      Alors vous faites erreur.
      Normalement avec tous les flash cobra vous devez pouvoir activer la synchronisation haute vitesse qui vous permet de dépasser la vitesse de synchronisation de 1/200s. Je vous renvois vers le manuel de votre flash.
      Pour la bande noir, il faut désynchroniser le flash et l'appareil photo, sans quoi ce ne sera pas possible.

  • Didier
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 23478
    Note : 4/5

    Bonjour, si j'ai bien compris le système d'obturation, on pourrait faire un mécanisme avec un 2e rideau plus lent que le premier, qui ferait un temps de pose plus long en bas de la photo qu'en haut... ça donnerait un genre de gradient d'exposition, ça peut peut être donner des effets de dégradé intéressants? C'est une technique qui a déjà été explorée?

  • Virgile
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 34711
    Note : 4/5

    Ne serait ce pas plutôt l'inverse: synchronisé sur le premier rideau = dès que le premier rideau a fini de descendre, et synchronisé sur le second rideau = juste avant que le second rideau ne commence à descendre ? Dans le cas de la synchronisation sur le premier rideau et un temps de pose trop court, le haut du capteur serait alors caché par le deuxième rideau qui a déjà commencé à descendre, mais ce serait tout de même le bas de l'image qui serait noir car l'image est en fait inversée sur le capteur. Et inversement pour la synchronisation sur le second rideau.

  • gaëtan
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 69171
    Note : 5/5

    Bonjoir et merci pour ces explications! Je commençais à avoir peur d'un souci mécanique. Ne peut-on pas cependant déclenché deux éclairs sur le flash pour palier cette problématique ? Encore merci

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 80512
      Note : 5/5

      Si, il faut juste passer ton flash en mode "synchronisation haute vitesse".
      Par contre ceci n'est pas possible avec le flash intégré, seulement avec des flash externes comme des cobra.

www.deviens-photographe.com 4.8 out of 5 based on 10 ratings. 10 user reviews.