La bonne pratique de la photo

Je veux devenir photographe !!! 1/7 - Cassons les mythes

Article sur le métier de photographe

Ces derniers temps, durant les cours photos que je dispense, mais aussi lors de divers rencontres ou même des discutions sur Internet, beaucoup de personnes me demandent :

Je voudrais devenir photographe, mais je ne sais pas si j’ai le niveau, ni ce qu’il faut comme matériel, ou s’il faut un diplôme, ...

Si des photographes talentueux comme Robert Doisneau, Robert Capa, Yann Arthus-Bertrand, Henri Cartier-Bresson, Philip Plisson, David Seymour, David Hamilton, Helmut Newton, Philip-Lorca DiCorcia, ... ont tous laissé leur nom gravé dans le monde de la photo,  est-ce possible pour tout le monde ?

Je vous propose de voir ce sujet très vaste en sept articles dont la logique sera la suivante :

Cassons les mythes

Voici quelques mythes que je souhaite faire tomber. J'ai entendu beaucoup de choses un peu partout et surtout beaucoup de fausses idées.

  • La carte professionnelle de photographe n'existe pas. C'est une carte de presse, donc seuls les photographes travaillant pour la presse ont une carte professionnelle, mais pas parce qu'ils sont photographes, parce qu'ils sont journalistes.
  • Beaucoup de métiers comme les médecins, les avocats, les pilotes, ... demandent des diplômes, car des vies sont sous leur responsabilité.
    Aujourd'hui, pour devenir photographe professionnel, aucun diplôme spécifique n'est demandé.
  • Le photographe n'a pas de devoir de réussite. La photographie est un art. Le photographe se doit de respecter ses contrats, mais il n'est pas possible d'exiger de lui une qualité ou un type de photo précis. La qualité d'une photo est subjective et il est donc difficile de se plaindre du résultat des photos. Mais cela entraine que les gens voudront voir les photos avant de signer avec un photographe, on y reviendra dans l'article V.
  • Les photographes draguent les modèles (enfin ça c'est pour rester correcte par rapport à ce que l'on entend). Oui bien entendu et les pilotes et les pompiers ne savent plus quoi faire de leur fan, les infirmières sont nues sous leurs blouses, les plombiers .... enfin bref vous m'avez compris. Il ne faut pas confondre la réalité et les fantasmes qui nourrissent les légendes urbaines. Cette légende m'énerve au plus haut point, car cela pose problème aux jeunes photographes talentueux qui cherchent des modèles pour augmenter leur book.
  • Un photographe est aussi agent de mannequin ... FAUX, c'est même interdit par le code du travail. Mais si vous souhaitez plus de détails sur le métier de mannequin, d'agence de mannequina et des agents de modèles je vous renvois vers les 3 dossiers complets que j'ai écrit sur le sujet il y a déjà quelques temps [ ICI ]

Parlons franchement

La première chose à comprendre, "être photographe" est un métier. Ne pensez pas que vous y arriverez simplement la fleur au bout de l'objectif. La différence entre un photographe amateur et un photographe professionnel n'est pas la qualité des photos, mais le photographe professionnel vit de la photographie, il doit donc être productif.

Avant d'être photographe professionnel, un photographe est un entrepreneur. Il vous faut gérer votre activité professionnelle. N'hésitez pas à suivre les formations nécessaires comme pour la comptabilité, le droit à l'image, l'édition, ...

Maîtriser la photo n'est pas suffisant pour être photographe professionnel. Le photographe doit aussi savoir vendre ses services. Pour cela il faut avoir un bon contact client et connaitre les techniques de ventes. Prenez en compte que le métier de photographe à beaucoup évolué c'est 15 dernières années. Avec l'avènement du numérique, la photo c'est réellement développée, mais la concurrence aussi. Donc savoir se vendre est important.

L'informatique est une chose qu'un photographe doit connaitre pour travailler ses photos, mais aussi pour les classer, les archiver pour les retrouver facilement. On peut faire appel à des informaticiens pour notre installation, mais il faut savoir l'utiliser quitte à ce former pour cela.

Internet est souvent l'outil oublié des personnes désirant se lancer dans la photo. De nos jours c'est un média très important et maîtriser. À moins de faire appel à une entreprise spécialisée ce qui représentera un budget important, surtout au lancement. Il est préférable de suivre une formation sur l'utilisation d'internet, le référencement, l'utilisation des réseaux sociaux, ...

Un site/blog est obligatoire pour un photographe dans le monde de la photo d'aujourd'hui. Les clients choisissent de plus en plus de services et de produit tranquillement de puis chez eux sur Internet. C'est donc un outil qu'il vous faudra maîtriser pour que votre site soit correctement référencé, quitte à suivre une formation pour cela.

Lectures que je vous conseille

Pour préparer ces articles en plus de mon expérience personnelle, je me suis appuyé sur les ouvrages suivants qui sont facile à lire, mais très bien conçus par deux experts en la matière.

"profession photographe indépendant"

Un très bon livre écrit par "Éric Delamarre", photographe indépendant et formateur en gestion dans plusieurs écoles de photographie. Il y détail les statuts sociaux et fiscaux du photographe et les démarches pour ce déclarer (très complet), mais aussi les méthodes dévaluation de votre travail pour estimer le prix des cessations de droits d'auteurs. Il y aborde aussi comment démarcher vos clients, comment valoriser votre activité ... bref un bel ouvrage sur le métier du photographe d'aujourd'hui.

Personnellement j'ai acheté la version numérique [ ICI ]

"Vendre ses photos"


Le livre d'une avocate et blogueuse et auteur-photographe dont vous pouvez trouver un lien vers son blog dans le menu à droite de mon blog et ceux depuis un bon moment déjà, "Joëlle Verbrugge". Je trouvais que sur son blog qu'elle avait une facilité à vulgariser les termes juridiques afin que nous, pauvres mortels, nous comprenions enfin les textes de loi autour du métier de photographe alors quand elle me dit qu'elle avait sortit un nouveau livre je me suis empresser de l'acheter ...

Joëlle Verbrugge dresse un panorama des modes de diffusion de vos photos, et ce quel que soit votre statut, amateur, artisan, auteur ou photo-journaliste. A l'aide d'exemples pratiques et illustrés le livre trace les limites de chaque statut, et aborde les aspects fiscaux et comptables. elle offre une aide au choix d'un statut professionnel en tenant compte des éventuels cumuls d'activités et donne des pistes pour trouver de nouveaux modes de diffusion et fixer le prix de vos photos. D'importantes notions comme celle de tirage original sont en outre passées au crible.

Vous pouvez retrouver son livre [ Vendre ses photos, 3ème édition augmentée ] Et franchement, pour moins de 27.55€ j'y ai encore appris pas mal de choses.

Conclusion de ce premier volet

La chose à retenir aujourd'hui est que photographe est un métier. Toutes les personnes qui ne font pas distinction entre un photographe qui fait de la photo uniquement comme passe-temps et un photographe professionnel qui vit de sa passion, risquent de vite de déchanter.

Le métier de photographe ne s'arrête pas à prendre des photos, plusieurs compétences annexent sont nécessaires, je dirais même indispensables.

Mais photographe est un très beau métier où l'on croise beaucoup de gens différents, où le contact humain est souvent nécessaire et où on est souvent appelé pour immortaliser les meilleurs moments de la vie des gens et ça, ça justifie tous les sacrifices. Par contre, c'est aussi une responsabilité à prendre au sérieux. Si un couple vous faire confiance pour son mariage, c'est une lourde responsabilité qui ne laisse pas de place à l'amateurisme.

Dans le second post sur ce sujet "Je voudrais être photographe", nous aborderons les différentes facettes du métier de photographe.

Posts Similaires
Je veux devenir photographe !!! 3/7 - Le matériel nécessaire

Dans ce troisième volet sur le métier de photographe, nous abordons le matériel à posséder pour pouvoir s'installer en tant que photographe professionnel. Il faut penser au matériel photo, mais aussi à la logistique pour la gestion et l'archivage de vos photos.

Pourquoi je refuse de payer un photographe professionnel

Je refuse de payer les services d'un photographe professionnel. C'est un loisir et tout le monde peut le faire. Alors quels sont les arguments contre ce genre de réfections ?

[dossier] Les Agents pour Mannequins

Nous recevons de plus en plus de mails de soit disant agents de mannequins et de plus en plus de jeunes modèles nous disent avoir eu des problèmes avec ce genre de personne. Je vous propose de voir dans ce dossier ce qu'il en est au yeux de la loi Française et je surtout voir comment éviter les arnaques de plus en plus fréquentes dans ce milieu. Ce dossier vous donne accès aux coordonnées de plus de 70 agences de modèles.

[dossier] Qu'est ce qu'un modèle ou mannequin du point de vu de la loi Française

Dans ce premier des trois volets sur le métier de mannequin je vous propose d'aborder la situation et la définition de ce métier faites par la loi française (le code du travail). Ce dossier vous permettra de comprendre ce qui est vrai ou pas sur ce métier en France.

A propos de

Benoit est photographe professionnel et habite à Paris, en ile de France .

En parallèle de ses reportages de photographe, il propose des stages photo à Paris. Benoit Thibaudeau est spécialisé dans les reportages de mariage et les photos de mode et publicité.

Après avoir passé plusieurs années à former des personnes en informatique et poster des dizaines de tutoriels sur des forums photo, il a décidé de dispenser des cours photo. Vous pouvez retrouver la liste et les dates de stage sur son site : .

Retrouvez sur ce Blog des dizaines de tutoreils photo pour vous aider à progresser en photo.

Son site de stage photo :

Son site de photographe :

18 commentaires pour "Je veux devenir photographe !!! 1/7 - Cassons les mythes"
  • Eric
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 510
    Note : 5/5

    Une très bonne initiative.
    J'ai déjà lu les trois premiers articles et j'attends le quatrième avec impatience.
    Merci de ton aide pour les personnes qui veulent se lancer comme photographe.
    Eric

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 691
      Note : 5/5

      Merci ... le 4eme arrive, si si ;)

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 1740
    Note : 5/5

    Bonjour,
    Je suis sur ce long chemin pour devenir photographe professionnel. Je suis graphiste depuis 1980, date où j'ai acheté mon premier reflex, j'ai donc un long passé comme amateur. Cela fait 6 mois que je me forme de manière professionnelle (faire une bonne photo, mais surtout savoir comment et pouvoir la refaire sans perdre de temps).
    Bien qu'ayant déjà eu une entreprise, dans ma préparation j'ai plusieurs doutes, le premier est sur le statut juridique à choisir : que peut-on faire et ne pas faire avec le statut d'auteur, celui d'auto-entrepreneur vous menant vers l'URSAFF il est quasi impossible de revenir à l'AGESSA... Une double casquette est-elle possible, juridiquement, fiscalement et socialement ?
    Le second doute est sur le choix des objectifs obligatoirement de la même marque que le boitier. Si par exemple tu compares chez DxOMark le Nikon AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8G ED VR II et le Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di USD Nikon c'est ce dernier qui obtient le meilleur score. Il en va de même en restant dans la marque du boitier et en comparant le AF 85mm f/1.4 et le AF-S 85mm f/1.8 c'est encore ce dernier qui gagne excepter dans la transmission. Que gagne-t-on entre 1.7 STOP et 2 STOP ? Cela vaut-il la peine de débourser du simple au double pour un si petit gain ?
    Je suis Nikon pour la même raison, meilleur rapport prix/prestation.

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 1748
      Note : 5/5

      Pas mal de questions dans votre commentaire.

      Alors, en ce qui concerne les statuts. Le statut d'auteur photographe est moins contraignant et à beaucoup moins de taxe. En fait il vous suffit de déclarer vos revenus sur votre déclaration d'impôts dans la case "droit d'auteur". Mais ce statut ne vous permet pas de prendre de contrat. Donc pas de mariage, d'enterrement de vie, de book photo, ... Le statut auteur ne permet que de vendre des photos que vous aurez pris, de votre propre chef sans demande de clients.

      Le statut d'auto-entrepreneur à du plus et du moins. Le C.A. est limité à 32000€ il me semble et à 2 ans d'activité. Vous ne payez que 20% de taxe sur votre C.A. alors que dans les autres statuts ont paie près de 60% de taxes sur le bénéfice. Mais le statut auto-entrepreneur n'est pas assujetti à la TVA, donc la contre partie est que vous ne pouvez pas la récupérer sur l'achat de votre matériel, ce qui est un point à prendre en compte quand on se lance et que l'on doit acheter tout le matériel. Le statut auto-entrepreneur ne permet pas non plus de passer en amortissement son matériel.

      Pour les objectifs, je ne connais pas trop Nikor, mais que Tamron soit placé devant Nikor en qualité m'étonne beaucoup. Pour la différence entre le f/1.7 stop et le f/2.0 stop, le gain en gestion de PDC n'explique pas la différence de prix. Vous allez gagner 1cm. Mais il faudrait voir les tests techniques. La qualité de conception de l'objectif explique peut-être aussi la différence. On utilise quasiment jamais un objectif ouvert à f/1.7 ou f/2.0. Mais justement le fait de ne pas utiliser l'objectif à son ouverture maximal permet d'obtenir une image de meilleure qualité. Moins d'aberration chromatique, de déformation, de vignettage.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 1907
    Note : 5/5

    Renseignements pris, l'auto-entrepreneur peut opter ou pas pour être assujetti à la TVA, mais ne peut amortir. Il peut donc récupérer la TVA, mais la provision que doit obligatoirement faire tout entrepreneur pour renouveler son matériel sera imposé en tant que bénéfice, ce qui n'est pas le cas des amortissements qui ne sont pas taxables, ni imposables.
    L'auto-entrepreneur peut aussi opter pour l'EIRL afin de protéger ses biens personnels.

    Mais en retour, pour la TVA et l'EIRL ces options entraînent des obligations de tenue comptable supplémentaires et pour la TVA a une contrainte forte sur le fond de roulement et le besoin de liquidités.

    A savoir que pour le banquier l'EIRL est souvent un frein à l'emprunt sur l'activité professionnelle si l'avoir mis en gage n'est pas suffisant à son goût et qu'il est en droit de demander des cautions, qui croyez moi d'expérience n'est surtout pas une bonne solution...

    Les plafonds de l'auto-entrepreneur cette année sont de :
    - 32 600 € pour des activités de services
    - 81 500 € pour les activités de vente

    Dans le cas d'une activité mixte il y a un prorata des taux appliqués (charges et impôts)

    L'entrepreneur photographe est imposé au BIC.

    Pour l'activité de service les taux sont :
    Charges sociales 24.60 % - Impôts : 1.7%
    Pour les activités de vente les taux sont :
    Charges sociales 14% - Impôts : 1%

    Reste la formation : 0.20 %

    Il n'y a pas d'abattement d'aucune sorte ces taux sont applicables sur la totalité du CA réalisé !

    Sources : jesuisentrepreneur.fr et lautoentrepreneur.fr

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 1910
    Note : 5/5

    J'ai oublié la Taxe Foncière Professionnelle et les études de textes de lois en cours sur ce sujet...

    Si on en fait la demande à temps (CE N'EST PAS AUTOMATIQUE !) l'auto-entrepreneur est exonéré de cette taxe pour la période de l'année en cours (donc à partir de l'inscription jusqu'à la fin d'année) et pour les deux années qui suivent.

    Pour l'instant le statut d'auto-entrepreneur n'est pas limité dans le temps sauf pour certains métier du bâtiment. Mais un texte de loi est à l'étude pour rendre cette exception comme règle générale. De même dans ce texte est à l'étude de supprimer l'exonération de la taxe foncière, comme il était à l'étude de supprimer purement et simplement cette taxe il fut un temps. Pour l'instant le statut AE n'est pas limité dans le temps pour le photographe et il peut bénéficier de l'exonération de la taxe foncière.

    Attention aussi aux revenus du couple...
    "Dans le cas des auto-entrepreneurs, l'impôt sur le revenu généré par l'activité peut faire l'objet d'un versement
    forfaitaire libératoire si le revenu fiscal de référence du foyer n'excède pas (pour 2009) 26 030 € par part (le taux est
    fixé à 1,7 % pour les activités de prestations de services). Si l'option n'est pas souscrite, le bénéfice net qui sera
    intégré au revenu imposable sera calculé par l’administration après un abattement forfaitaire (50% pour les activités
    de prestations de service)." (source : jesuisentrepreneur.fr)

    Donc celui qui s'installe en auto-entrepreneur paie des taxes et des impôts : Il ne travaille pas au Noir !
    C'est simplement une aide au projet d'entreprendre...
    Si je signale ce fait car hélas c'est que je viens d'entendre de la bouche même d'un artisan, ayant pignon sur rue, à un client potentiel pour dénigrer ses nouveaux concurrents...

    Je ne suis pas auto-entrepreneur, du moins pas encore, mais je n'aime pas cette manière de faire...

    Voilà j'espère que çà aura apporter de l'eau à ton moulin ;o)

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 1959
      Note : 5/5

      Merci pour toutes ces précisions et le temps que tu as pris pour nous les communiquer.
      Un apport intéressant pour les personnes souhaitant se lancer en tant qu'auto-entrepreneur.

  • Philoubtz64
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 2006
    Note : 5/5

    Bonjour benoît,

    A signaler que le livre "Vendre ses photos" est passé à sa 3ème version.

    Il existe aussi 3 livres édités par Eyrolles courant 2013 qui peuvent être intéressant :
    _ Vivre de ses photos, et si le marketing était la clé de André Amyot
    _ Créer et gérer une activité de photographe, trouver sa spécialité et en vivre de Fabienne Gay Jacob Vial
    _ Animer des ateliers de photographie, diversifier sa pratique : devenir formater photo de Fabienne Gay Jacob Vial.

    Je possède les 2 premiers qui donnent beaucoup (trop) d'informations sur le domaine de la photographie professionnelle.

  • seb/80
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 2183
    Note : 5/5

    il manque le 7*7 ou je me trompe ? merci pour ces articles

  • gedeon
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 23018
    Note : 5/5

    J'ai apprecié tes publication, Je veux devenir photographe professionel mais je crains que dans mon pays qu'il existe une bonne Ecole de photographie et même s'il en existait une je n'aurais pas les moyens de la fréquenter. Alors j'aimerais que vous m'aidiez à trouver des cours par correspondances et comme ca mon rêve se réaliserais. Je suis de Haiti un pays tropicale avec de belles plages, je vous invites a le visiter.

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 23050
      Note : 5/5

      Désolé, mais je ne peux pas me permettre de chercher pour tous mes lecteurs des solution particulière et personnelle.
      Je propose des cours, je ne peux rien faire de plus.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 23448
    Note : 5/5

    Bonjour Benoit,
    Je trouve votre site et vos tuto très instructifs, j'ai appris de nouvelles choses toujours très utiles. Merci pour toutes ces bonnes infos.
    Je souhaite me lancer dans le "professionnalisme" et j'aimerai savoir s'il est possible de créer son auto-entreprise en tant que photographe auteur (dépendant de l'Agessa et non de l'urssaf) et si la tarification des tirages en tant que "oeuvre signée limitée" se base sur le même principe que pour les reportages de mariage ou book photo ?
    Je vous remercie infiniment.
    Cordialement
    Nadine

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 23681
      Note : 5/5

      En tant que photographe auteur, vous n'avez pas le droit de prendre de contrat. Le fait de prendre des photo lors d'un mariage et vendre les photos ensuite est compris comme un contrat par les impôts.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 23553
    Note : 5/5

    Photographe est un métier génial qui m'apporte un grand épanouissement à ce jour. Il faut bien sur distinguer les différents photographes car leur travail est bien différents: sport, mode, presse, voyage, ...
    Quelques indispensable serons nécessaire:
    beaucoup de travail, un gros investissement en temps, de l'argent pour commencer et surtout un gros courage.
    Bcp de bonheur à tous.
    Michel < pas de pub dans les commentaires !!!>

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 23683
      Note : 5/5

      Mettre un commentaire juste pour ce faire de la pub sur le site d'un autre photographe, s'appelle de la concurrence déloyale.
      Ah vous de voir si vous souhaite continuer.

  • Michel
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 23690
    Note : 5/5

    Non loin de la, un avis personnel, une présentaton du métier et de ses différentes facettes.
    J'avais pas compris que il s'agis d'un article qui vous était dédié et que nous sommes concurrents.
    Michel

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 23704
      Note : 5/5

      Vous êtes sur mon blog, alors il est normal que l'on puisse penser que je ne veuille pas que des personnes viennent profiter de mon travail pour essayer de se faire connaitre en collant des liens vers leur site partout, au lieu de produire eux même du contenu qui leur attirait du monde et de participer réellement aux commentaires.
      Les autres lecteurs le respect parfaitement, puisque vous êtes un tout petit petit pourcentage à faire ce genre de pratique (spam) malgré les milliers de commentaires postés sur mon blog.

www.deviens-photographe.com 5 out of 5 based on 18 ratings. 18 user reviews.