La bonne pratique de la photo

Je veux devenir photographe !!! 6/7 - Donner une valeur à son travail

Je veux devenir photographe

Comment fixer ses prix en tant que photographe ?

Nous avons vu dans les 5 premiers volets du dossier sur le métier de photographe que cela va engendrer un certain nombre de frais. Le matériel, les taxes, les déplacements, la communication, ... Aujourd'hui nous allons voir comment estimer les frais et comment fixer un prix à vos prestations afin de pouvoir en vivre.

Ce que j'aime à répéter pendant les stages photos et les workshop que je dispense, la différence entre une personne qui pratique la photo pour le plaisir et un photographe, ne se trouve pas forcément au niveau de la qualité des photos, mais l'un en vit, pas l'autre.

Même si vous ne vous sentez pas l'âme d'un commercial il va falloir savoir vous vendre et vendre votre travail à sa juste valeur.

Je vous propose de voir les points à prendre en compte pour fixer correctement le prix de vos prestations et j'illustrerais mes propos par 2 exemples les plus courants pour la plupart des photographes.

.

Bien tarifer ses prestations et non pas les estimer !

Avant de tarifer ses prestations de photographe

Le premier point est que pour pouvoir tarifer ses prestations il faut que vos prestations soient de qualité. Je ne dis pas que tous les photographes ont le même niveau, mais plusieurs fois j'ai eu des personnes au téléphone, ou lors des workshop, qui ne savaient même pas si dans leurs mains ils avaient un compact, un bridge ou un reflex et qui pensaient que deux ou trois cours photo d'une journée leur permettraient de devenir photographe.

En photographie, il vous faut ce former techniquement et artistiquement. Pour ce dernier point seul la pratique et les années permettent de progresser. Il n'y a pas de période type, chacun progresse à sa vitesse. Mais vous ne remplacerez pas plusieurs années de formations et surtout 10 ans de pratique de photo en 2 ou 3 cours photo. Je ne sais pas si la crise en est la cause, mais ces derniers temps j'ai souvent rencontré des personnes qui pensent qu'ils peuvent s'improviser photographe alors qu'ils n'ont jamais pris de photos et n'y connaissent rien.

Tarifer ses prestations de photographe

Quand on débute il n'est pas facile de fixer ses prix en regardant les photographes autour de chez soit. Les prix vont du simple à 60 fois plus. Pour les mariages on voit des tarifs qui vont de 300€ à plus de 20.000€. Pour les book photo c'est la même chose on voit des séances photo à 45€ et des book avec une seule photo de livrée à plus de 2.000€. Alors comment fixer les tarifs de son catalogue de photographe ?

Il ne faut surtout pas faire ça à l'approximation, ni sous évaluer votre travail, ni même sur évaluer votre travail. Il va falloir tenir compte de l'offre et de la demande. Vos prix vont progresser au fur et à mesure des années. Si vous faites du bon travail et que vous savez communiquer dessus, vos prix vont monter assez vite. C'est le principe de l'offre et de la demande.

Si vous ne fixez pas des prix justes, vous risquez de vite abandonner par manque de demandes ou par manque d'argent. Se brader pour se lancer dans la carrière est la plus mauvaise idée qui soit. Vous développerez une clientèle qui viendra parce que vous vous bradez et vous fera connaître comme tel, donc drainera des clients avares qui ne reconnaîtront pas la qualité de votre travail et ne vous choisiront que parce que vous êtes moins cher que les autres. En gros vous vous tirez une balle dans le pied.

Comment fixer les prix de vos prestations de photographe ?

Estimez les coups réel de vos prestations

Pour fixer le prix de vos prestations il va d'abord falloir savoir combien elles vont vous coûter à vous. Si vous n'êtes pas en auto-entrepreneur et que vous payez donc la TVA presque  60% de votre prestation partira en taxes (Et oui). Même si vous récupérez une partie de la TVA il faut que vous en ayez conscience.

Ensuite le matériel. Je vous renvois vers l'épisode 3 de la série sur le métier de photographe où j'aborde le matériel nécessaire aux prestations de photographe et le prix de ce dernier. Pensez qu'il faudra le renouveler, il faut que vous comptiez l'amortissement du matériel dans le prix de vos prestations. N'oubliez pas le matériel de sauvegarde des photos et le prix des livrables comme les book photo ou les livres des mariés et les DVD et leur emballage.

Les assurances. Je suppose que vous n'êtes pas assez fou pour ne pas avoir pris d'assurance professionnelle. Il faut donc aussi la compter dans le prix de vos prestations.

Le transport. Selon le type de prestation, le prix du voyage peut-être important. Qui dit voyage dit aussi repas. J'ai déjà été jusqu'à Boston pour réaliser un reportage de mariage, donc il faut compter le prix du billet, la location de la voiture, le coût de l'hôtel et des repas. Mais même sans aller aussi loin, si votre prestation se trouve à l'autre bout de la France vous n'allez sans doute pas rentrer dans la journée. Il faudra compter les prix qu'engendrera le voyage. Pensez à l'inclure dans le prix de vos prestations et à indiquer la limitation géographique des déplacements lors de la présentation de vos tarifs, ainsi que le supplément en cas de dépassement.

Estimez le temps de travail nécessaire à vos prestations

Contrairement à ce que la plupart des personnes pensent, le moment de la prestation ne se limite pas à la présence du photographe lors de la séance ou du reportage photo. Il faut que vous compreniez que le temps de présence auprès des clients ne représente que de 1/3 à 1/6 du temps total de la prestation.

Lorsque l'on fait un shooting photo, il faut que vous comptiez la totalité du temps passé pour le réaliser. Non seulement les 2h ou 3h de shooting, mais aussi le temps de traitement qui va être de 3h à 10h, selon les prestations, le temps de réponse aux mails des clients, le temps de rencontre avec les clients, le temps de sauvegarde, le temps de préparation du matériel, le temps de voyage pour aller et revenir de la prestation, la préparation des livrables et le temps de débriefing avec les clients.

Pour les mariages c'est encore pire. Le nombre de photos est beaucoup plus important de 10 à 30 fois plus. Donc plus de temps pour le tri, pour la sauvegarde. Le temps de la prestation est plus long, car les futurs mariés demanderont plus d'explications et c'est normal, donc plus de temps en amont et en aval de la prestation.

L'avantage de prendre conscience du temps nécessaire pour vos prestations, est non seulement le fait de bien tarifer vos services, mais aussi de présenter sans complexe vos prix auprès de vos clients. Sans complexe, car vous pouvez leur expliquer.

Deux exemples de Prestations à tarifer

Prenons deux exemples de prestations pour que vous compreniez. En premier un book photo pour une famille ou un couple ou encore une personne. Je pars sur une idée simple de personnes désirant avoir un book, par exemple pour s'amuser entre copines, ou pour un book de couple, ou encore une prestation pour un album grossesse. Je partirais sur un shooting de 2h.

Ensuite je prendrais le cas d'une prestation pour un mariage d'une journée avec un livre de mariage.

Un book photo avec 2h de shooting à 180€

Un shooting c'est en vrai :

  • 20 minutes de réponse à la demande du client (mail + téléphone + rencontre)
  • 30 minutes de préparation du matériel
  • 45 minutes pour aller au shooting
  • 15 minutes de mise en place
  • 2h de shooting
  • 15 minutes de rangement du matériel
  • 45 minutes pour revenir du shooting
  • 20 minutes pour vider les cartes mémoires
  • 20 minutes pour faire les sauvegardes sur plusieurs disques
  • 25 minutes pour trier les photos
  • 3h à 4h pour le post-traitement des photos (selon le type de séance et la complexité des photos à réaliser)
  • Création de la galerie privée en ligne - 30min
  • Création du CD + envoi - 30min
  • Création d'un book photo 30min à 1h.

Total des heures de travail pour une séance photo non pas 2h, mais de 10h à 11h selon les cas. En gros d'une journée à une journée et demi de travail.

Ce qu'il vous faut enlever du tarif comme frais pour les non auto-entrepreneur :

  • La TVA 19,6% soit 29,5€
  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + ... 25€
  • Les divers Taxes (33.34% du HT donc 150.5 [180-29.5 de T.V.A]) soit 37.63€

Il reste donc 180€ - (29,5€ + 25€ + 37,63€) = 87,87€ pour disons 10h de travail soit 8,78€/h. À l'heure où j'écris cet article le SMIC horaire est de 9,43€. Ce qui veut dire que vous acceptez de travailler pour un tarif horaire de moins de 93% du SMIC, car ces le taux horaire brut qui comprend aussi vos vacances, votre retraite et votre assurance maladie.

Ce qu'il vous faut enlever du tarif comme frais pour les auto-entrepreneur :

  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + ... 25€
  • Les divers Taxes (20%) soit 36.00€

Il reste donc 180€ - ( 25€ + 36€) = 119€ pour disons 10h de travail soit 11,90€/h. À l'heure où j'écris cet article le SMIC horaire est de 9,43€. Ce qui veut dire que vous travaillez pour un tarif horaire de moins de 126% du SMIC, car ces le taux horaire brut qui comprend aussi vos vacances, votre retraite et votre assurance maladie.

Un mariage d'une journée avec un livre de mariage à 1200€

Pour un mariage d'une journée voici ce qu'il faut compter

  • 20 minutes de réponse à la demande du client (mail + téléphone + rencontre)
  • 1h30 d'entrevue avec le client
  • 1h30 pour un second rendez-vous et la signature du contrat
  • Réponse aux questions supplémentaires des mariés par mail ou téléphone 1h
  • Séance photo pour préparation du mariage 1h30
  • 45 minutes de préparation du matériel
  • 1h de voyage pour aller au mariage et arriver avant l'heure
  • Prestation du mariage 15h
  • 1h de retour du mariage
  • Vidage des cartes mémoires 1h
  • 1h pour faire les sauvegardes sur plusieurs disques
  • 2h pour le tri des photos
  • Traitement des photos de 5h à 7h
  • Création de la galerie privée en ligne - 30 minutes
  • Création du CD + envoi - 1h
  • Création du livre photo 4h

Total des heures de travail pour un mariage avec un reportage de 10h et un livre photo 40h soit une semaine de travail environ.

Ce qu'il vous faut enlever du tarif comme frais pour les non auto-entrepreneurs :

  • La TVA 19,6% soit 196,66€
  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + ... 100€
  • Achat du livre photo 200€
  • Les divers Taxes soit 250,87€ (33.34% sur le HT soit 1003.34[1200-196,66 de TVA])

Il reste donc 1200€ - (196,66€ + 100€ + 200€ + 250,87€) = 452,47€ pour disons 40h de travail pour 11,31€/h (Le SMIC est à 9,43€).

N'oubliez pas que ce tarif est le taux horaire brut. Il intègre les 5h de vacances que tous les salarié ont pour 42h de travail, mais aussi votre retraite.

Donc même sans la retraite en net cela donne 552,47€ pour 40h de travail + 5h de vacances soit 552,47€/45h = 12,27€/heure au quel il faut encore enlever le coût de votre retraite et votre assurance santé.

Pour le même mariage à 1500€ vous arrivez à un taux horaire de 16,50€/h soit 175% du SMIC ce qui est acceptable comme tarif.

Ce qu'il vous faut enlever du tarif comme frais pour les auto-entrepreneurs :

  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + ... 100€
  • Achat du livre photo 200€
  • Les divers Taxes soit 240,00€ (20%)

Il reste donc 1200€ - (100€ + 200€ + 240€) = 660€ pour disons 40h de travail pour 11,25€/h (Le SMIC est à 9,43€).

N'oubliez pas que ce tarif est le taux horaire brut. Il intègre les 5h de vacances que tous les salarié ont pour 40h de travail, mais aussi votre retraite.

Donc même sans la retraite en net cela donne 660€ pour 40h de travail + 5h de vacances soit 660€/45h = 14,66€/heure au quel il faut encore enlever le coût de votre retraite et votre assurance santé, mais en tant qu'auto-entrepreneur il faut ajouter aussi l'amortissement du matériel, que peuvent faire les autres status.

Donc pour un mariage à 1200€ le tarif horaire du photographe est de 155% du SMIC. Pour ce tarif horaire au dessus du SMIC vous avez la responsabilité d'arriver à l'heure, de faire de belles photos, de ne rien louper, de ne pas avoir de matériel défaillant. Cela peut-être un bon tarif pour commencer en tant que photographe.

Imaginez les "photographes" qui proposent un tarif à 400€. Même en admettant qu'ils ne passent que 20h de travail sur le mariage et qu'il ne proposent pas le livre de mariage, mais 50 tirages photo, une fois les frais enlevés, il reste 6,88€/h ... donc seulement 73% du SMIC horaire et toujours en comprenant les jours de vacances et la retraite/santé dans de 73% du SMIC horaire. Donc en fin de compte 400€ pour un mariage revient à accepter un salaire environ à 55% du SMIC. A ce prix en six mois vous fermez votre boite !!!

Comment présenter vos tarifs auprès de vos clients

Comment faire comprendre à vos clients que vous pratiquez le prix juste.

Si vous n'avez jamais suivi de stage de vente (déjà ça c'est une erreur), vous n'avez sans doute jamais entendu ce que je vais vous expliquer ici.

Quand on vend une gamme de produits ou de services, on propose toujours un entré de gamme, plusieurs milieux de gamme à différentes graduations de prix et un haut de gamme. Le but est de vendre un maximum de milieux de gamme, quelques hauts de gamme et le moins possible d'entrée de gamme sur lesquels les marges sont les moins intéressantes, à moins de pouvoir compléter ses entrées de gammes par des options qui les amèneront vers le prix des milieux de gamme.

Pourquoi proposer trois classes de tarifs par prestation dans votre catalogue de prestation de photographe ?

Prenons comme exemple mes prestations pour un book photo pour les particuliers. Mes tarifs pour les book photo vont de 120€ à plus de 650€.

Pourquoi une telle différence ? Le book de 650€ permet de donner le vrai prix aux autres books. Il est complet et comprend même le DVD des photos et la maquilleuse. En contre partie le mec qui paie le book entrée de gamme à sa chérie passe pour un radin. Ce book ne comprend que 5 photos imprimées en 13*17cm. Généralement quand un client s'arrête sur le book premier prix, il achète à côté des photos au format numérique ou un agrandissement fine art. Bref, tout pour ne pas passer pour des radins ;o)

Surtout je ne loupe jamais de bien préciser que mon book le plus cher est à 650€ et cela pour trois raisons.

  • La première raison, comme je le disais plus haut, permet aux clients de prendre conscience du prix réel d'un book en studio avec une maquilleuse.
  • La seconde raison est  que le client comprend que les prix des book milieu de gamme ne sont pas surévalués.
  • La troisième raison aussi importante que les deux précédentes, est ma crédibilité en tant que photographe. Si je peux me permettre de proposer et vendre des book photo à 650€ c'est que la qualité de mon travail le justifie contrairement aux photographes qui proposent des book à 45€. Je dirais même que cela discrédite ces fameux photographes. Pour vous donner un ordre d'idée, LA photo Harcourt coûte 2300€.

Comment présenter vos tarifs à vos prospects

La première règle d'or, on ne met pas ses tarifs sur son site Internet ou dans un mail sans un premier contact par téléphone ou mieux un premier rendez-vous. Il est coutume de dire que dans un magasin le client est roi, mais sur Internet le client est un dictateur. Si vous placez vos tarifs sur votre site, vos prospects ne regarderont que ça et pas le service proposé pour le prix annoncé.

Par exemple si vous mettez le prix de la prestation pour un book photo de 2h avec les photos comprises dans le tarif, vos prospects ne feront pas la différence avec un autre photographe qui affichera un prix trois fois moins élevé que le votre, mais juste pour la séance et sans les photos. S'ils faisaient le compte, ils verraient qu'au final vous êtes au même prix. La différence est que votre concurrent lui aura signé le contrat et aura transformé le prospect en client ... pas vous !

Idem pour la qualité des photos. Si vous êtes avec eux au téléphone ou en direct, vous pourrez aussi présenter vos prix par rapport à la différence de qualité des photos. Je le fais régulièrement et cela ne me pose pas de problème, au contraire. Je ne vois pas pourquoi j'accepterais de pratiquer les prix et les conditions de personnes qui se moquent de leurs clients en proposant des photos de mauvaises qualités. Idem pour le délais de livraison des photos, je suis capable de faire comprendre le temps d'attente et le fait que mes clients n'auront pas les photos dès la fin de la séance.

Commencer par proposer le tarif haut de gamme en premier. Une fois qu'ils ont vu le tarif le plus élevé, vos clients comprendront les autres tarifs.

Comment fixer vos tarifs pour vendre correctement

Comme nous l'avons vu tout au long de cet article il faut que vous commenciez par bien estimer les coûts de vos prestations pour vous. Ensuite estimez le temps nécessaire pour chaque prestation. Une fois ceci fait, fixez un tarif pour vos heures de travail, en gros ) combien estimez vous vos heures de travail. Enfin fixez vous le pourcentage de marge souhaitée, qui vous permettra par exemple de proposer des promotions ou des remises sans pour autant perdre de l'argent.

Donc le tarif de chacune de vos prestations est égale à

(("Nombres d'heures de la prestation * votre tarif horaire") + "Coût réel de la prestation")* le pourcentage de votre marge

Cela donne votre tarif hors taxe. Ajoutez ensuite les taxes (charges + TVA).

Pour un book photo de 2h

Partons avec un tarif horaire du photographe de 12€/h, cela donne :

((12€*10h) + 25€ de frais)*15% de marge = 166,75€ hors taxes

On ajoute 33,34% de divers taxes soit 55,59€ ce qui donne

166,75€ + 55,59€ = 222,34€

On ajoute enfin la TVA à 19,6% soit 43.57€

222,34€ + 43,57€ = 265,91€

265,91€ et non pas 180€ comme nous l'avons vu plus haut. Donc si on veut fixer ce que l'on appel un prix psychologique, il faut proposer votre book à 269€.

Pour un mariage d'une journée complète avec un livre de mariage

Partons aussi avec un tarif horaire de 12€/h et 100€ de frais divers cela donne :

((12€*45h) + 100€ de frais) *15% de marge = 736€

On ajoute les 200€ du livre des mariés :

736 + 200€ = 936,€

On ajoute les 33.34% de divers taxes soit 312,06€

936€ + 312,06€ = 1248,06€

On ajoute la TVA à 19,6% soit 244,62€

1248,06€ + 244,62€ = 1492,68€

Nous sommes très loin de 400€ proposé par certains, nous sommes plus proche des 1200€.

En conclusion

J'espère vous avoir aidé à fixer vos tarifs. Il y a encore plusieurs points à voir. Par exemple il faut que vous proposiez des tarifs plus attractifs si vos clients prennent un forfait que s'ils prennent à la carte. Dans les forfaits le but étant de vendre ce qui vous intéresse le plus, par exemple des tirages photos ou un livre.

Il ne reste plus qu'un rendez-vous pour ce dossier sur le métier de photographe. Je ferais sans doute une vidéo pour ce dernier volet qui donnera plus des conseils. Si vous avez des questions n'hésitez pas, j'essaierais d'y répondre dans la vidéo du dernier volet.

 

Posts Similaires
Je veux devenir photographe !!! 2/7 - Les formations

Le second des 7 articles vous présentant les points importants à prendre ne compte pour devenir photogratphe. Cet article défini le métier de photographe.

Je veux devenir photographe !!! 3/7 - Le matériel nécessaire

Dans ce troisième volet sur le métier de photographe, nous abordons le matériel à posséder pour pouvoir s'installer en tant que photographe professionnel. Il faut penser au matériel photo, mais aussi à la logistique pour la gestion et l'archivage de vos photos.

[dossier] Qu'est ce qu'un modèle ou mannequin du point de vu de la loi Française

Dans ce premier des trois volets sur le métier de mannequin je vous propose d'aborder la situation et la définition de ce métier faites par la loi française (le code du travail). Ce dossier vous permettra de comprendre ce qui est vrai ou pas sur ce métier en France.

Je veux devenir photographe !!! 4/7 - La communication

Dans ce 4eme volet sur le métier de photographe, nous abordons l'aspect communication. Nous y abordons l'utilisation d'Internet pour un photographe.

A propos de

Benoit est photographe professionnel et habite à Paris, en ile de France .

En parallèle de ses reportages de photographe, il propose des stages photo à Paris. Benoit Thibaudeau est spécialisé dans les reportages de mariage et les photos de mode et publicité.

Après avoir passé plusieurs années à former des personnes en informatique et poster des dizaines de tutoriels sur des forums photo, il a décidé de dispenser des cours photo. Vous pouvez retrouver la liste et les dates de stage sur son site : .

Retrouvez sur ce Blog des dizaines de tutoreils photo pour vous aider à progresser en photo.

Son site de stage photo :

Son site de photographe :

37 commentaires pour "Je veux devenir photographe !!! 6/7 - Donner une valeur à son travail"
  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 1343
    Note : 5/5

    Merci pour ce volet d'informations!

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 1379
      Note : 5/5

      Heureux que ça, plus les stages photo que tu as suivi aient pu t'aider ;)

  • Philoubtz64
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 1974
    Note : 5/5

    Super article une fois de plus.

    Quand as-tu prévu de faire le 7ème ?

    Par contre, je ne comprends pas à quoi correspond le "Coût réel de la prestation".

    En tout cas, super travail

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 1996
      Note : 5/5

      Merci pour ton message Philippe.
      Le "Coût réel de la prestation" correspond au total du cumul des frais qu'engendre la réalisation de la prestation pour le photographe (taxe, déplacement, coût matériel, ...)
      Pour le volet 7, il arrive ;)

  • goudoule
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 2919
    Note : 5/5

    Bonjour, cet article est très bien, à part une erreur assez importante sur le nombre d'heures de vacances: tu nous parle de 15h de vacances pour 42 de travail
    la loi nous dit qu' un mois de travail donne droit à 2.5 jours ouvrés de travail.
    un mois de travail aux 35h correspond à une moyenne de 151,67 heures de travail dans le mois.
    Ces 151.67h ouvrent donc droit à 2.5 jours ouvrables de congés soit donc 17.5h de congés (35 heures sur 5 jours font 7h/jour).
    Tes 42 h de travail ouvreront donc des droits pour 4.87 h de congés... on est loin des 15h, et cela change pas mal le calcul.
    Cordialement,

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 2922
      Note : 5/5

      Oui mais les photographes, nous prenons beaucoup plus de vacances ;)
      Effectivement, merci pour ta remontée d'erreur, c'est une coquille. L'article a été corrigée en conséquence ;)

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 4145
    Note : 5/5

    Bonjour,

    Tes exemples sont parlant, je ne cesse de le hurler, mais je pense qu'il y manque encore quelques heures indirectes :

    - La comptabilité et le secrétariat

    - Le taux d'inactivité (en général il faut compter qu'une entreprise doit être rentable à partir de 75% d'occupation, car si l'on est toujours sur la corde raide, un jour on trébuche... (ici je parle d'expérience...)).

    - Le temps informatique non dédié directement à la photographie.

    - Le temps de formation et de vigilance (Il faut être dans l'air du temps et à la pointe de la technique)

    - La mise à jour de son blog et de son site internet.

    - j'en oublie sûrement.

    On a toujours comme référence l'artisan seul qui ne facturera en moyenne que 4h30 par jour et ce pour 220 jours travaillés par an.
    Pour un graphiste on compte 90 à 120 jours facturables par an.
    Pour le photographe je ne peux que citer un confrère qui ne fait que du mariage et pour qui la prise de vues ne représente que 15% de son temps...

    Une majorité des primo entreprises déposent leur bilan à cause d'une sous évaluation des heures indirectes. Pour ceux qui ne savent pas (donc pas toi Benoit) les heures indirectes sont des heures de travail infacturables aux clients mais qu'il faut bien financer (secrétariat, comptabilité, ménage, blog, site internet, vigilance internet, trajets, préparation du matériel, nettoyage du matériel, le temps de vente, etc...).

    Non seulement je vais dans ton sens, mais je pense que tu ne vas pas assez loin. On ne divise pas le coût de ses charges par 1680 heures pour connaître son taux horaire de vente. On peut rigoler mais si je ne l'avais vu qu'une fois !...

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 10003
    Note : 4/5

    Merci pour cet article.

    Par contre, une chose qui aurait pu être mentionnée, c'est les droits d'auteur si l'on fait un shooting publicitaire !

    Comment cela se passe par exemple ?

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 10527
      Note : 4/5

      En fait, ce n'est pas le thème de cet article, mais pour répondre à votre question, il faudrait que je fasse un article à part entière.
      Mon catalogue de tarifs pour mes photos de publicité fait 40 pages.
      Il y a plein de choses à prendre en compte pour calculer le prix :
      + Le type d'édition (revue, site web, affiche, ...),
      + Le nombre d'exemplaire,
      + Le nombre d'années d'utilisation,
      + ...

      Ensuite par exemple pour les sites web, on prend en compte la fréquentation de ce dernier ...

      Bref des tas de tableaux de tarifs assez complexe à mettre sans un article ;)

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 11873
    Note : 5/5

    Bonjour,

    D'abord merci,je trouve cette série dès plus instructives.

    Dans mon processus pour devenir professionnel il y a un point sur lequel je réfléchis actuellement : "Comment un photographe passe-t'il son temps ?" ou quel est l'emploi du temps type d'un photographe social (photographe qui n'est pas auteur) comme toi?

  • vandedn
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 12089
    Note : 5/5

    Merci pour les articles qui sont très instructifs. C'est vrai que si l'on prend bien en compte toutes les charges,.... Petite question, comment estimez vous l'amortissement du matériel ?
    cordialement
    Daniel

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 12095
      Note : 5/5

      Merci pour cette question. En fait il y a deux sortes d'amortissements. Je ne connais pas la compta Belge, mais en France, selon le statut juridique de la société, on peut passer en amortissement tous les achats matériel de plus de 550€. On peut l'amortir sur plusieurs années, de 2 à 7 ans (linéaire ou dégressif) pour le genre de matériel que l'on achète en tant que photographe. Cela permet surtout de répartir les dépenses importantes sur plusieurs années d'exercices.

      Il y a donc l'amortissement comptable et il y a aussi ce que j'appellerais l'amortissement matériel ou réel. En gros les constructeurs assurent le matériel pour un certain nombre de déclenchements (APN, objectifs, flash). Du coup du compte la moyenne de déclenchement selon les prestation et du peux estimer à peut près le temps que le matériel va te durée (APN environ 2 ans). Du coup il faut que tu prévois un renflouement de ta trésorerie pour pouvoir racheter ton matériel quand il en a besoin.

      C'est une chose qu'il faut absolument prévoir, sans quoi tu vas vite te retrouver dans l'incapacité de renouveler ton matériel ... et tout de suite un photographe sans appareil photo ça devient plus difficile pour prendre des photos ;)

  • vandedn
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 12098
    Note : 5/5

    Bonjour,
    merci pour la réponse.
    En Belgique, la durée d'amortissement est aussi variable (durée et type dégressif ou linéaire) et dépend de la durée théorique de vie du matériel. D'un point de vue comptable, on a même parfois intérêt à accélérer l'amortissement ou à anticiper le renouvellement de matériel afin de "réduire" le bénéfice avant taxation. Evidemment, l'administration fiscale n'étant pas "idiote", une fois la durée et le type d'amortissement choisi lors de la première année comptable du matériel, on doit rester sur ce schéma. Pas question de changer les règles en cours de route, ce serait trop simple ;-)

    pour l'amortissement réel, par contre, si j'ai bien compris mais je me trompe peut-être, cela voudrait dire qu'il faut encore ajouter environ 2.6 euros au minimum par prestation si on se base sur le nombre de déclenchements et le nombre de prestations. Exemple boitier Nikon D800 prix achat 2100 € TTC, avec une durée de vie de 2 ans (théorique), "garanti" 200.000 déclenchements, cela voudrait dire presque 2000 déclenchements par semaine (200.000/104 semaines), et à 250 shoots par prestation, cela voudrait dire au minimum 8 prestations par semaine. Donc, coût du renouvellement 2100 € / 104 semaines / 8 prestations = 2.6 €

    Evidemment, le calcul n'est plus bon si tu fais le calcul par le nombre de prestations "théorique" par semaine sur la base des deux ans de durée de vie.
    à 4 prestations semaine, cela ferait 2100 €/104 semaines/4 prestations soit 5 euros à prévoir à chaque prestation.

    Lequel de ces deux calculs te parait-il le plus correct ? C'est très difficile à évaluer quand tu débutes...

    cordialement
    Daniel

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 12362
      Note : 5/5

      Les deux.
      Pour info, mon 5D Mark II m'a lâché 2 fois après seulement 18 mois d'utilisation les deux fois.
      Ensuite du fait du nombre important de manipulations que nous faisons, le matériel se dégrade un peu plus rapidement, même si on en prend soin ;)

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 14300
    Note : 5/5

    Excellent article, cela aide à dégrossir ce casse tête pour tarifer son travail...
    Grand merci et très bon boulot

  • sarragot
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 16071
    Note : 5/5

    bonsoir et merci pour votre aide précieuse , je lance mon activité et je vais signer prochainement un contrat photos de trois ans pour une mairie je ne sais pas du tout quel tarif proposer ? pouvez vous m'aider ? merci par avance cordialement

  • Michael
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 17440
    Note : 5/5

    Bonjour,

    Tout d'abord, je tenais à vous féliciter et vous remercier pour vos vidéos qui sont une vraie mine de connaissances.

    Voici mes questions :

    - J'ai lu ici et là, que les photographes désirant devenir professionnel sont très vite rangés dans une catégorie ==> "Vous ne devez surtout pas accepter du travail peu payé, ça se saura un jour. Si vous voulez entrer dans la mode, veillez à ce qu'aucune information ou photos hors mode ne circule de vous sur internet (à bannir : photos de reportages, mariages, événementiel, etc...)."
    Est ce toujours le cas? J'ai l'impression que certains milieux sont encore en chasse gardée (un peu comme des sièges de députés).

    - Comment fixez vous vos tarifs...par rapport à vos concurrents proches ou tout simplement par votre qualité...je pense que cela doit être un point assez dur à fixer, non?

    - Tout en restant dans la légalité, y a t il un genre de photos que vous vous interdisez professionnellement? En grossissant le trait, si un client (particuliers ou entreprises) vous demande des photos érotiques etc etc...

    - Après avoir lu votre "à propos", comme le dit l'expression, "vous avez de la bouteille". Je voulais vous demander comment aviez vous appréhendé le passage de l'argentique au numérique?

    - Y a t il un genre de photos qui n'est plus faisable maintenant liés au changement de matériel ou inversement, le numérique à t il pallié un manque? (en gros, comme certains vieux instruments de musiques qui ont des sonorités quasiment infaisable avec leur équivalent actuels).

    Désolé de cette rafale de questions ^__^

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 17495
      Note : 5/5

      Merci pour le retour sur mon travail.
      Votre message n'était pas posté au bon endroit, je me suis permis de le changer de place.
      L'article dans lequel apparait votre message répond en partit à vos questions. Je vous conseille la suite d'articles que j'ai écrit sur le métier de photographe qui répondront à certaines de vos questions.

      Pour mes tarifs, je ne regarde pas ce que font mes concurrents. Comme décrit dans cet article, je le fait comme tout bon entrepreneur, en regardant mes coûts et recettes pour chaque prestation. Je n'ai pas de mal à me justifier quand à mes tarifs, du coup quand on les assume on peut expliquer la différence par rapport à certains concurrents qui proposent des prix plus attractifs.

      Pour ce qui est de classer les photographes dans des catégories, c'est effectivement le cas en ce qui concerne les prix. Si vous acceptez de casser vos prix pour attirer des clients, c'est contre productif, déjà parce que votre entreprise ne tiendra pas, ensuite parce que la clientèle se faisant surtout par le bouche à oreille, vous serez connu pour ça et les clients qui viendront vers vous le feront pour le prix et non vos prestations. Du coup le jour où vous voudrez "rééquilibrer" la balance, votre "clientèle" partira et vous serez obligé de repartir de 0.

      Pour le classement dans les catégorie, certains grands noms montrent que ce n'est pas vrai. Mais internet peut avoir cet effet. Si vous travaillez votre référencement pour attirer des futurs mariés, il faudra aussi le faire pour la mode si c'est un secteur que vous souhaitez développez, puis ensuite aussi pour l'animalier si vous souhaitez en faire ... Mais beaucoup font du mariage et d'autres prestations. Personnellement je travaille dans différents secteurs, depuis les mariages haut de gamme, aux entreprises liées à la mode tel que la roche bobois, je fais aussi des formations pour les amateurs et des workshop pour les photographes professionnels, ou encore des books photo ... Bref contrairement à beaucoup qui trouve que le métier de photographe ne rapporte pas beaucoup, pour ma part, maintenant j'ai le même salaire que lorsque j'étais dans l'ingénierie informatique. Mais il est vrai que je bosse plus de 40h/semaine, c'est un choix.

      De la bouteille, et oui ça commence ;o) pour ma part, du fait de ma formation dans les nouvelles technologies le passage au numérique ne m'a pas du tout dérangé au contraire. Maintenant quand on me demande ce que je préfère, argentique où numérique, je réponds que c'est juste différents. Je ne fais pas partit de ces troglodytes qui disent toujours "c'était mieux avant". Le monde évolue et comme je l'ai dit à un "vieux" photographe avec qui j'ai bossé, si on ne suit pas, il vaut mieux raccrocher les gants. Le monde évolue c'est un fait.

      Le numérique est un outil simplement différent de l'argentique. Il a c'est plus et c'est moins comme l'argentique. Ce que j'aime le plus dans le numérique, c'est que ça détruit ce que je déteste le plus dans tous les domaines "l'élitisme". Le numérique place la photo à la portée de tous, fini les photographes connu parce que "fils de" ou en cheville avec des critiques d'art, comme je l'ai mis dans cet article ici. Enfin il apporte des trucs comme le HRD, le timelaps, ... qui était beaucoup plus difficiles avant, la retouche plus facile, même si elle a toujours existé. Mais l'argentique à un caché que n'a pas le numérique, c'est pas mieux, ce n'est pas moins bien, c'est juste différent ;o)

      Pour ce qui est de la légalité des photo, à moins de tomber dans des trucs interdit comme la prostitution de mineurs, la violation de la vie privée, je ne vois pas trop ce que la photo peut avoir d'illégale. Le porno n'est pas illégal ;o). Mais je ne fais pas ce genre de photos, même si je fais régulièrement des photos de nu (on dit boudoir, c'est plus classe ;o) ) soit single, soit pour des couples, mais toujours soft, cela arrive même pour des albums grossesses. Une des choses qui manque aux photographes qui se plaignent de ne par réussir, c'est de ce tenir au courant des nouveautés du marché, mais ça c'est valable pour tous les métiers où on ne fait pas de veille technologique et d'étude de marché régulièrement. Une des nouveautés qui nous arrive de Russie et commence à se répandre en Europe, c'est l'album boudoir que fait la futur mariée en cadeau pour son futur mari.

      Mais je n'étale pas ce genre de photos, car je ne veux pas m'enfermer là dedans. Par contre les demandes et même propositions sont parfois étranges, souvent il vaut mieux en rire ;o) Tous les photographes ont des histoires étranges à raconter ;o)

  • Guilain
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 18144
    Note : 3/5

    Bonjour,

    Merci pour certaines choses intéressantes de cet article. Je ne fais pas de mariage par contre pour les books je trouve que vous êtes très large quand même:
    -Vider les cartes + backup, ça prend 2 minutes (copier-coller) car pendant ce temps on peut faire autre chose.
    -Création de la galerie privée en ligne pour ma part ça prend 4-5 minutes. (sans compter l'upload)
    - Mais c'est surtout le 4 à 5h de post prod qui m'étonne !!!! Retouche + editing. Alors déja sans tablette graphique d'accord on va 2 à 3 fois moins vite mais bon... Pour ma part même en extérieur j'utilise un posemètre car si la prise de vue est bonne on peut optimiser le temps de retouche. J'essayer de garder en tête de ne pas passer plus de temps en retouche que je n'en passe sur la prise de vue qui est à mon sens l'essentiel de notre métier (aiguiser l'oeil, travailler la lumière et les ambiances). Je connais un DA qui travaille avec un jeune photographe de mode Français qui cartonne, ce gars il shoote en JPG qu'il passe direct en noir et blanc sur l'appareil. Aucune retouche ;)
    Si le billet n'a pas déjà été écrit un billet parlant de l'optimisation du temps de travail serait pas mal et au moins aussi important..
    Pour ma part j'ai aussi la chance d'avoir un studio accolé à mon appart et indépendant de celui-ci. Donc pas de trajet pour les shoots studio...
    ----
    Bref pour en revenir à ce constat horaire book ça me semble réaliste pour un photographe qui débute tout juste, tatonne et à du temps. Pour les prix je suis assez d'accord ;)

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 18542
    Note : 5/5

    Bonjour
    Merci pour cette explication nette et précise ! :)
    que voulez vous dire par taxe diverse ?
    et comment inclure le matériel dans les tarif à quelle hauteur ?
    je veux dire appareil, flash studio...
    Merci beaucoup
    Bonne journée

  • van melkebecke
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 34148
    Note : 5/5

    Bien mais vous ne parlez pas de la taxation droits d'auteurs qui en Belgique oblige à ventiler les factures.

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 49094
      Note : 5/5

      Désolé moi je suis en France et je ne peux pas faire une parenthèse pour chaque pays Francophone.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 34693
    Note : 5/5

    […] les charges et frais déduits, soit 11,31 €/h nets c’est à dire 119% du salaire minimum (source), soit 1132 € nets mensuels en imaginant qu’il fasse 30 mariages par an (en effet les gens […]

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 69010
    Note : 5/5

    […] une prestation de mariage. Nous nous sommes basé sur les expériences de Sébastien Roignant, Benoit Thibeaudeau, et Evan […]

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 69110
    Note : 4/5

    Depuis la situation à grave changé. 20% de TVA et 48% de HT de charges sociales pour les non auto-entrepreneur. Pour les AE 26.8% de TTC des charges sociales et des taxes et charges non deductibles... Maintenant on bosse pour l'etat :o)

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 80511
      Note : 4/5

      Merci pour ce retour.

  • camille
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 78910
    Note : 4/5

    Bonjour,
    Je trouve dommage de catégoriser ou de traiter un client de "radin". Si le prix est juste, il n'en reste pas moins coûteux pour celui qui débourse. Prendre un book entrée de gamme reste un très beau cadeau. Bon article, mais il l'aurait été tout autant sans dénigrer les clients potentiels.

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 80652
      Note : 4/5

      Je ne dénigre pas mes clients et ne vous permet pas de le dire.
      C'est utiliser pour exprimé le ressentit justement. C'est le client lui même qui pense être radin dans quand il prend le plus petit tarif.
      Mais je ne manque jamais de respect envers mes clients et ne vous permet pas de dire l'inverse.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 81177
    Note : 5/5

    Très bon article! Evidement nous photographe ne travaillons pas gratuitement, entre un mac do et un 3 macaron Michelin ou une Lada et une bentleyil y a un monde! les clients ne voient pas la même chose!

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 81739
      Note : 5/5

      En fait c'est la même chose dans beaucoup de métiers. Combien de fois c'est-on demandé ce qui se cache derrière notre interrupteur électrique et tout ce qu'il faut pour en arriver à avoir du courant chez soit à faible coût.

  • VIka
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 82729
    Note : 5/5

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Pour ceux que ça intéresse j'ai trouvé sur le site de notre photographe de mariage un article très intéressant avec plusieurs infos et liens utiles vers d'autres sites (pas de publicité dans les commentaires). Encore merci et bon préparatifs aux futurs mariés!

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 84664
    Note : 5/5

    Même quelques années apres l'edition de cet article. ton contenu que ca soit sur youtube ou ici est tres enrichissant.

    Me lancant dans la profession en janvier j'apprend enormement grace a toi et ton experience

    merci beaucoup !

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 85091
      Note : 5/5

      Merci pour ton message et heureux que les tuto servent ;o)

  • Commentaire 85153
    Note : 5/5

    […] Au final, une vidéo de mariage à X milliers d’euros, ce ne sont pas X milliers d’euros qui vont dans la poche du vidéaste. […]

  • maud
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 85715
    Note : 5/5

    Bonjour,

    Merci pour ces articles très intéressant. Récemment à mon compte en auto-entrepreneur, je me pose par mal de question sur les tarifs à pratiquer. Il y a tellement de méthode que je ne sais pas laquelle choisir...

    Que penser des photographes qui font leur tarif à la photo ? (exemple 65€ 1h30 de shooting et les clients choisissent eux même les photos à 15euros l'unité...) en terme de prix psychologique ? et de rentabilité comparativement à votre méthode ?

    Je vous remercie pour votre retour,

    Maud

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 85731
      Note : 5/5

      Bonjour Maud et merci pour ton message.

      Pour ma part, je me mets toujours à la place du client et du coup, si ces derniers me posent des questions sur mes tarifs, je peux leur expliquer sans avoir à baisser la tête.
      Personnellement, si j'étais client d'un photographe, se serait pour avoir des photos. Oui cela parait logique, mais rien qu'en disant ça à vos clients, vous casser la pratique que vous décrivez où les photographes proposent des forfaits ... Sans photos.

      Ensuite si vous leur expliquez que votre forfait est par exemple de 180€, mais qu'il comprend 10 photos, alors que le forfait à 65€ sans photo, il faut ajouter 15€*10 photos pour avoir la même chose, soit 65€+150€ = 215€, ils font donc une économie de 35€, soit une économie de presque 20%, généralement vous n'aurez pas à avoir honte de vos tarifs.

      Maintenant, comme vous le dites, vous pouvez proposer un forfait accroche qui vous permet de dire "à partir de 65€ la séance photo" et vendre les autres forfaits une fois les clients en contact. Le but d'une offre accroche est justement d'accrocher le client, ensuite, une fois en face d'eux, si vos tarifs sont bien pensés, il est facile de défendre sa politique de prix. ;o)

www.deviens-photographe.com 4.7837837837838 out of 5 based on 37 ratings. 37 user reviews.