La bonne pratique de la photo

Interview d'une jeune photographe - Marie Girond-Lepault

Pour ce second article invité je vous invite aujourd'hui à découvrir une jeune photographe en herbe, que j'ai eu la chance de croiser et dont j'aime beaucoup le travail.

Marie Girond-Lepault est l'exemple que la qualité n'attend pas les années de pratique. Elle a déjà créé un univers photographique où la féérie et la magie des comptes de notre enfance nous emmène à chaque fois plus loin dans nos rêves.

Pourquoi cet article ?

Et bien entre autre parce que Marie est la coorganisatrice du projet photo 52. Elle vous a préparé des thèmes photo pour l'année à venir, en lien direct avec son univers photo. Elle vous ouvrira ainsi la possibilité de découvrir sa façon de percevoir le monde.

Du coup les lecteurs du blog auront envie de la connaître, alors je l'ai obligé à se plier à ce petit exercice. Mais je vous conseille aussi d'aller visiter son univers sur sa page fan Facebook - Bellathory, vous comprendrez sans aucun doute pourquoi j'ai pensé qu'elle pouvait apporter beaucoup de choses à ce projet.

Mais je laisse la parole à Marie pour une petite présentation.

Interview de Marie

Commençons par le début, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Portrait de Marie Girond-Lepault

Crédit photo : Frank LORMANT

Bonjour,

je m'appelle Marie, j'ai 29 ans. Je vis en région Parisienne depuis toujours. J'ai grandi dans une famille où pratiquer une discipline artistique est naturel. Je pensais que l’écriture étais la discipline qui me correspondait jusqu’à ma rencontre avec la photographie.

Depuis quand pratique-tu la photo et comment as-tu attrapé le virus ?

J'ai posé plusieurs fois en temps que modèle et cela m'a donné envie d'essayer d'être de l'autre coté de l'appareil, mais je me connais bien et les passions qui durent 6 mois j'en ai eu à la pelle. Je n'osais pas me lancer de peur d'investir dans du matériel qui très vite finirai dans un placard. Il y a environ 2 ans, j'ai eu l'occasion d'acheter du matériel d'occasion, donc j'ai décidé de me lancer. Voulant ensuite apprendre à apprivoiser cette étrange machine, j'ai décidé de prendre un cours avec Benoit. C'est grâce aux cours que j'ai attrapé le virus et que depuis je n'ai plus quitté mon appareil.

Même si tes débuts sont encore récents, on voit déjà dans tes photos, une forte attirance pour le fantastique et la féérie. Peux-tu nous expliquer tes influences, ce qui t'inspire ?

Photo de Marie Girond-Lepault

Crédit photo : Marie-Girond Lepault

J'ai du mal à répondre à cette question , j'ai toujours aimé me projeter dans d'autre réalités comme beaucoup d’être nous, je suppose . Enfant  j'ai construit mon univers au fil de mes lectures et de  mes rencontres en les transposant dans ma réalité et finalement cela n'a pas changé en grandissant.  Les univers décalés et fantastiques me parlent et font parti de ce petit monde. Il est plus  intéressant de rencontrer des fées, des fantômes et des vampires, des marionnettes vivantes que de croiser monsieur ou madame tout le monde, non? Je suis inspirée par les personnages décalés, les grande  histoires d'amour, les personnages passionnées et torturés. Je suis rassurée par l'idée d'immortalité, d'infinie beauté ou d 'absolue laideur et de manichéisme  que l'on retrouve chez ces personnages .

 As-tu des artistes que tu aimes plus particulièrement et qui auraient influencés ton approche de la photo ?

Je suis très sensible à la littérature romantique du 19e siècle ainsi qu'a la poésie de cette période, j'aime également les contes médiévaux et leurs amour épiques.

Je suis une fan de Bram Stoker et Anne Rice. J'aime personnages chez Tim Burton et la façon qu'il a de les mettre en scène.

Concernant les photographes je suis avec gourmandise le travail de Rémy Perthuisot, Miss Aniela et Julie de Waroquier.

Quels sont les domaines de la photo que tu aimes travailler ? Et y en a-t-ils certains que tu n'as pas encore explorés, mais qui t'attirent ?

Je suis particulièrement sensible au portrait sous toute ses formes parce cela permet de rencontrer des gens, de partager des univers et ce domaine est tellement vaste que je crois que je ne pourrais jamais m'en lasser.

En ce moment je suis attirée par la photo de beauté et le nu , deux disciplines qui m’obligeront à apprendre à sculpter la lumière car dans ce domaine , le hasard n'est pas permis. J'ai commence à acheter des ouvrages sur le sujet

Photo de Marie Girond-Lepault

Crédit photo : Marie-Girond Lepault

Peux-tu nous expliquer un peu ton cheminement artistique. Les thèmes sont-ils mûrement réfléchis ? Ou bien fonctionne-tu plus à l'impulsion du moment ? 

Souvent tout commence suite à une lecture ou à la vue d'une image, d'un film et la je me dis j'ai envie de faire ça. Du coup je note cette idée dans un petit carnet que j'ai toujours avec moi ou j'enregistre l'image dans mon téléphone. Parfois cette idée va rester la plusieurs mois sans que j'y repense  ou au contraire j'y pense beaucoup mais je ne sais pas encore comment la réaliser et puis un jour sans forcement de raison  je décide que c'est le bon moment et j'essaye de voir comment je peux mettre en œuvre mon idée avec les moyens que j'ai à ma disposition. J'ai encore pleins de thèmes en attente d'ailleurs qui attendent leur tour.

Par contre des séances de portraits classique ou cocooning peuvent se décider le jour même. Il  m'arrive également de prendre mon appareil et de partir en balade sans avoir rien prémédité.

Passes-tu beaucoup de temps sur une photo, depuis l'idée à la création ?

Photo de Marie Girond-Lepault

Crédit photo : Marie-Girond Lepault

Cela va dépendre, comme je l'ai dis je peux parfois être longue à me décider à réaliser une idée, j'ai par exemple une photo en tête  depuis un an que je n'ai toujours pas faite.

Une fois que j'ai décidé de créer la photo, je mets tout en œuvre pour que le shooting se fasse dès que possible. Du coup, je me mets en quête d'un modèle à qui je propose mon thème, puis ensemble nous  définissons les accessoires, la tenue, le maquillage et le lieu. Lors de la séance, j'ai tendance à faire beaucoup de photos, c'est l'avantage du numérique il n'y a que la limite de la carte mémoire. Je consacre en moyenne 2 à 3 heure pour la prise de vue.

Dés la séance terminée, je fonce à la maison faire un premier tri rapide et je supprime les photos ratées. Ensuite , un peu plus tard je refais un tri et à l'inverse du 1er je choisis les photos qui m’intéressent. Enfin je commence la post production des images sélectionnées. La retouche prend plus ou moins de temps selon le rendu que je recherche, il m'arrive de revenir plusieurs fois sur la photo avant que je décide que celle-ci est terminée. J'aime passer du temps à retravailler la photo, à jouer avec les couleurs, les textures jusqu'au moment ou je me dis c'est ca, c'est ce que je veux.

Ton langage photo va encore évoluer, mais peux-tu déjà donner quelques conseils à des personnes qui débuteraient pour que, comme toi, ils puissent développer leur propre langage photo ? (des exercices, des conseils, des erreurs à éviter, ...)

Je pense que pour débuter et se créer son propre univers, il faut apprendre à maîtriser son boitier en prenant quelques cours, cela permet de gagner en liberté afin de se concentrer sur le sujet. Il ne faut pas hésiter à lire les divers ouvrages que l'on peut trouver mais le plus important, c'est d'abord de regarder d'autres photos. Je peux passer parfois des heures entière à regarder le travail de photographes dont l'univers me parle pour former mon œil, m'inspirer et me créer ma culture photographique.

Il faut s'organiser des balades dans des lieux que l'on aime, seul (sans conjoint ou amis qui râlent parce qu'on met trop de temps a prendre notre photo 😉 ) , se choisir un thème et ne prendre en photo que ce qui colle à celui-ci, jouer avec les réglages de l'appareil, cela nous force à observer tout ce qu'il y a autour de nous .

Les erreurs à éviter, je n'en citerai qu'une (peut être parce que je la connais bien), c'est de vouloir aller trop vite tant lors de la prise de vue que lors du traitement , c'est un plaisir pas une course. Après c'est en faisant des erreurs que l'on apprend.

D'un point de vue plus technique, quel genre de matériel photo utilise-tu ?

Aujourd'hui j'ai un Canon 60D . Au niveau des objectifs, je possède un Tamron en 17-55 mm 2.8 que je j'utilise régulièrement, mais mes 2 chouchous du moment sont mon Canon 50mm 1.8 et son grand frère le  85 mm 1.8.

Je possède également un zoom que j'utilise sur surtout pour photographier les combats de béhourd (une discipline sportive médiévale) .

Pour la lumière pour le moment j'utilise des flashs cobra déportés avec divers modeleurs ou la lumière naturelle. J'espère m'équiper en flash de studio d'ici peu.

Photo de Marie Girond-Lepault

Crédit photo : Marie-Girond Lepault

On le voit sur tes photos, tu utilise souvent la retouche photo pour arriver à créer tes œuvres, lesquels utilisent-tu principalement ?

J’utilise Lightroom 4 et Photoshop CS6. J'utilise Lightroom pour corriger et ou modifier la colorimétrie des mes photos. Je passe ensuite sur Photoshop pour les retouches plus importantes du type ajout de textures, retouche beauté etc... Afin d'apprendre à mieux maîtriser ces outils, j'achète des livres, des magazines, j'ai également fait un stage Photoshop avec Rémy Perthuisot et je visionne beaucoup de tuturiels dont ceux de Benoit ;).

Je te remercie pour le temps que tu nous a consacré et on te croise très bientôt lors du projet photo 52 😉

Pour conclure

Je vous invite vraiment à aller visiter l'Univers photo de Marie et à la suivre en vous abonnant à  sa page Fan sur Facebook.

A chaque visite de sa page, je suis surpris du progrès qu'elle a encore fait. Une jeune photographe à suivre et dans quelques années j'espère pouvoir l'interviewer à nouveau pour qu'elle nous explique son cheminement et l'évolution de son langage photographique.

Encore merci à elle 😉

Posts Similaires
Retrouvez la vidéo du live du 19/02/2015

Cette semaine, pour les trois ans de la chaîne youtube deviens-photographe, je vous ai proposé une émission en direct de 2h36. Vous avez été jusqu'à 400 à suivre la vidéo en simultané et je vous en remercie. Retrouvez la vidéo en fin d'article Le contenu de la vidéo en direct sur Youtube J'ai récolté pendant […]

Article Invité, La photo en plongée sous-marine par Sylvain Billet

Un article invité par Sylvain Billet expert dans le domaine de la photo en plongée sous-marine. Il m'a accordé un interview pour partager son retour d'expérience et expliquer les contraintes de la photo sous-marine.

A propos de

Passionnée de photographie depuis 2 ans, je suis particulièrement sensible aux portraits et aux univers fantastiques. J’ai envie de progresser afin de pouvoir mieux m’exprimer à travers mes images et faire partager mon univers .
Matériel : Canon 60D : objectif Tamron 17-55 2.8 , canon 55-250 4.5-5,6 – canon 50 mm² 1.8 – canon 85 mm 1.8

2 commentaires pour "Interview d'une jeune photographe - Marie Girond-Lepault"
  • Gaël
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 3489
    Note : 5/5

    Trés bel interview.

    Je découvre enfin celle qui fait les thèmes du projet 52.

    merci pour de partager ta passion avec nous.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 3493
    Note : 5/5

    Merci Gaël :)

www.deviens-photographe.com 5 out of 5 based on 2 ratings. 2 user reviews.