La bonne pratique de la photo

Quel format de fichier choisir, jpeg, tiff, Raw, Dng ?

jpeg tiff raw dng quel fichier choisir

Ce nouveau tutoriel photo aborde les formats des différents fichiers. Jpeg, Tiff, Raw ou Dng, quel type de fichier choisir ? Quel sont les caractéristiques de chaque fichier qui fait que l'on doit en sélectionner un, plutôt qu'un autre pour un type de photo donné ? C'est ce que vous propose d'aborder dans ce cours photo.

Retrouver la vidéo en fin d'article

 Le contenu de ce cours photo

Aujourd'hui, je vous propose de voir les caractéristiques des types de fichiers les plus utilisés dans le monde de la photo. Nous commencerons par le type de fichier le plus utilisé, le JPEG, puis le TIFF, pour finir par le RAW et le DNG.

Remerciement spécial

Merci à Tom Migot pour sa participation à cette émission et son partage des connaissance sur le format de fichier DNG.

Les fichiers JPEG

Qu'est-ce que le JPEG ?

Inventé et mis en place en 1991, le JPEG acronyme de "Joint Photographic Experts Group", est une norme qui définie le format d'enregistrement et l'algorithme de décodage pour une représentation numérique compressée d'une image fixe.  Le vrai nom du JPEG est "ISO/CEI 10918-1 UIT-T Recommendation T.81".

A cette époque, le stockage des données coutaient beaucoup plus cher qu'aujourd'hui et Internet n'avait pas du tout le même débit qu'aujourd'hui. Du coup le JPEG est un format compressé.

Il existe plusieurs niveaux de compressions pour le JPEG. Plus on utilise un taux de compression important et plus on dégrade la photo.

L'image est codée sur 8 bits ce qui permet d'avoir 256 couches par couleur RVB (Rouge, Vert et Bleu).

Le JPEG est un format ouvert, ce qui veut dire que l'on peut trouver sur Internet les normes du JPEG pour créer soi-même un logiciel qui peut écrire et lire des fichiers JPEG. Le format étant une image Bitmap, il est relativement simple et facile à lire.

Le JPEG ne possède qu'un seul espace colorimétrique à la fois. Souvent le Adobe RVB ou le sRVB.

Tous les appareils photo peuvent générer des fichiers JPEG. Le menu permettant de sélectionner de conserver le JPEG est très souvent le premier ou dans les premiers dans le menu de l'appareil photo, avec comme intitulé souvent "qualité d'image". Tous les appareils peuvent aussi attribuer l'espace de colorimétrie Adobe RVB ou sRVB.

Les avantages du fichier JPEG

  • Beaucoup de logiciels gratuits et payants savent lire le format JPEG,
  • Le premier avantage permet aussi d'affirmer que le format JPEG est installé de façon pérenne,
  • Le JPEG est un format ouvert et libre,
  • Les fichiers JPEG sont assez léger, ajustable selon le taux de compression utilisé.

Les inconvénients du fichier JPEG

  • Les données stockées dans le fichier JPEG ne représentent qu'une petite partie des données collectées par le capteur lors de la prise de vue,
  • Le JPEG dégrade la photo,
  • Lors des sauvegardes, le fichier JPEG dégrade petit à petit la qualité de la photo. Par exemple pour un fichier d'1Mo, si vous le sauvegardez 10 fois ou plus, vous pourrez constater une dégradation importante de la qualité de la photo,
  • Beaucoup de données sont perdues lors de l'enregistrement des photos en format JPEG. La balance des blancs, les contrastes, la saturation, ... toutes ces données ne seront plus modifiables en post traitement.

Quand utiliser le format JPEG ?

  • Le format JPEG est tout indiqué pour des photos instantanées entre amis, constat d'accident, ...
  • Le format JPEG permet de livrer ou partager rapidement les photos qui sont finalisées dès la prise de vue.
  • Le format JPEG est idéal pour partager les photos par Email, sur Internet, les réseaux sociaux et même les MMS.

Quand ne pas utiliser le format JPEG ?

  • Les fichiers JPEG gèrent moins bien la monté des ISO (beaucoup de bruit),
  • Le JPEG à une plage dynamique plus courte que d'autres formats. Du coup il est déconseillé, si la lumière de la scène à prendre en photo est très contrastée,
  • Le JPEG ne permet pas beaucoup de retouches, car la photo aura tendance à ce détériorer rapidement.

Les fichiers TIFF

Qu'est-ce que le TIFF ?

Le TIFF est l'acronyme de "Tagged Image File Format". Créé en 1992 par Microsoft et Aldus, pour la version 6.0, la version utilisée aujourd'hui. La société Aldus fut rachetée par la suite par la société Adobe, c'est pour cela que l'on à tendance a entendre qu'Adobe a créé le format TIFF.

Le TIFF est un format codé d'un minimum de 12 à 64bits. Le fait de posséder au moins 12 bits, cela signifie que le fichier peut posséder au moins 4096 couches par couleur RVB en comparaison au 256 couches du JPEG. Le format TIFF est un format ouvert permettant à tout le monde de créer des logiciels pouvant lire et écrire des fichiers de format TIFF.

Le format TIFF est un format container comme le sont les fichiers ZIP ou AVI. Les fichiers AVI contiennent non seulement une vidéo, mais aussi un fichier son et des metadatas permettant de synchroniser les deux. Et bien le TIFF, même s'il ne comporte qu'une photo fixe, peut contenir non seulement la photo de type bitmap, mais aussi des metadatas et même plusieurs espaces colorimétriques en même temps, contrairement au JPEG qui lui ne peut en contenir qu'un à la fois.

Les avantages du fichier TIFF

  • Beaucoup de logiciels gratuits et payants savent lire le format JPEG,
  • Le format TIFF contient au moins 4096 couches par couleur RVB, donc couvre l'espace colorimétrique RVB et sRVB
  • Le format TIFF permet de n'avoir que peu de perte de données entre celles capturées par le capteur et les données stockées dans le fichier. La photo stockée dans le TIFF est donc de bien meilleure qualité que le JPEG.
  • Le TIFF est un format NATIF non compressé, ce qui permet de conserver la même qualité, peut-importe le nombre de fois que l'on modifie ou sauvegarde la photo.
  • Le format TIFF pouvant aller jusqu'à un codage de 64 bits, il est possible d'y placer plusieurs contenus de RAW, ce qui est idéal pour concevoir une immage HDR.

Les inconvénients du fichier TIFF

  • Le format TIFF génère de plus gros fichiers que les JPEG, environ 7 fois plus gros lors de la prise de vue.
  • L'appareil traite l'image lors de la création du fichier, donc comme le jpeg, on ne peut pas modifier la balance des blancs, contraste, netteté, saturation, ...
  • Lors de la modification par retouche, l'image va tout de même se dégrader.
  • Le fichier est trop lourd pour être envoyé par mail ou sur internet. (Pouvant atteindre plus de 1 ou 2Go)

Quand utiliser le format TIFF ?

  • Ce format permet d'avoir des images que l'on peut retraiter si on ne dispose pas de RAW ou DNG
  • Il permet de bien gérer la montée des ISO
  • Ce format de fichier possède une plage dynamique plus large que celle du JPEG, il est donc plus indiqué en cas de scène à prendre en photo avec de forts contrastes.

Les fichiers RAW

Qu'est-ce que le RAW ?

"Unprocessed camera image capturing data"

Par défaut, les capteurs de nos appareils photos capturent des données au format RAW. Que l'on parle de "CR2" de Canon ou de "NEF" de Nikon, les données de ces RAW sont les données pures du capteur. Les fichiers RAW ne contiennent pas de photo, mais des données de la prise de vue.

Les fichiers RAW sont des formats propriétaires des différents constructeurs. Il existe plus de 200 normes pour les RAW, ce qui rend difficile l'exploitation de ceux-ci. De plus les normes ne sont pas ouvertes, tout le monde ne peut pas créer des logiciels pour les interpréter.

Les RAW sont codés sur 12 à 14 bits. Du coup, comme pour le format TIFF, le fichier peut posséder au moins 4096 couches par couleur RVB.

Les avantages du fichier RAW

  • Les données stockées dans les fichiers RAW sont celles que le capteur a capturé lors de la prise de vue. Il n'y a pas de dégradation entre la prise de vue et les données disponibles dans le fichier,
  • Du fait du premier avantage, il est possible de modifier à volonté la balance des blancs, les contrastes, la netteté et même la saturation en post traitement sans risque de perte de qualité. Par exemple si vous réglez votre appareil photo sur le monde MONOCHROME (noir & blanc), la photo sera en couleur dans le fichier, il faudra créer le noir et blanc en post traitement. Ces informations ne sont plus disponibles dans les formats JPEG et TIFF,
  • La plage dynamique du RAW est plus étendue que celle du JPEG. Du coup on peut se permettre de faire des erreurs de plusieurs f/stop lors de la prise de vue et il sera possible de corriger le problème en post-traitement,
  • Le fichier RAW gère mieux la monté des ISO (moins de bruit) que le format JPEG,
  • Il est donc possible de faire plus d'erreurs lors de la prise de vue,
  • Les fichiers RAW sont moins lourds que le TIFF, mais environ 5 fois plus lourds que les fichiers JPEG de même taille,
  • Il est possible de prendre en RAW+JPEG sur les appareils photos. Du coup pour chaque photo, on a 2 fichiers, 1 JPEG et 1 RAW. Cette méthode permet d'avoir des photos instantanées (JPEG), partageables de suite et des fichiers RAW qui permettront de retravailler en post-traitement.

Les inconvénients du fichier RAW

  • Les fichiers RAW sont environ 5 fois plus lourds qu'un fichier de type JPEG,
  • Le RAW n'est pas une image, il demande forcément une phase de post-traitement pour pouvoir voir la photo pour la finaliser,
  • Il est impossible de modifier un format RAW. Lors du travail sur un RAW, il faut le convertir en TIFF ou DNG, voir en JPEG en fin de traitement pour le partager,
  • Tous les logiciels d'images ne savent pas lire le format RAW. De plus il faudra mettre à jour les logiciels de traitement des RAW, surtout si vous achetez un appareil photo récent.

Quand utiliser le format RAW ?

  • Personnellement je l'utilise tout le temps et avec l'espace colorimétrique Adobe RVB de façon à conserver un maximum de données de la prise de vue dans le fichier final,
  • Il faut l'utiliser lorsque vous devez augmenter beaucoup les ISO, car il y aura moins de bruit qu'avec un JPEG avec la même tranche d'ISO,
  • Il faut l'utiliser lorsque la scène à prendre en photo est contrastée, car la plage dynamique est plus étendue que celle du JPEG,
  • Le RAW vous permettra de réaliser de grosses retouches en post traitement (récupération des hautes et basses lumières, la balance des blancs, le contraste, la netteté, ...)
  • C'est le format idéal si vous souhaitez imprimer vos photos et pour le fine art.
  • Le raw est à utiliser dès que l'on veut faire quelque chose de nos photos et pour immortaliser les moments importants d'une vie.

Les fichiers DNG

Qu'est-ce que le DNG ?

Le DNG est l'acronyme de "Digital Negative".

Le format DNG est un format propriétaire de la société Adobe qui l'a publié en 2004. C'est un format ouvert et vous pouvez trouver les normes du format DNG sur le site d'adobe. Du coup beaucoup de logiciels peuvent interpréter les fichiers DNG.

Le fichier DNG est codé soit sur 16, 24ou 32 bits.

Le fichier DNG a été créé dans deux optiques. Premièrement pour remplacer le format TIFF qui est vieillissant. L'autre raison majeure est la normalisation des RAW. Le but d'adobe est de proposer un RAW normalisé que les constructeurs peuvent utiliser dans leurs appareils photo et qui facilite grandement le travail des éditeurs de logiciels, tout en diminuant les coups de développement en ne proposant qu'une seule norme au lieu des plus de 200 actuelles.

Des grandes marques d'appareils photo comme Hasselblad, Leica, Ricoh, Pentax, Samsung suivent déjà Adobe dans son idée et proposent des fichiers DNG, au lieu de leur RAW respectifs.

Les avantages du fichier DNG

  • Normaliser un RAW, donc lisible par plus de logiciels,
  • Le fichier DNG peut être modifié, on n'est pas obligé de créer une nouvelle version du fichier après retouche contrairement aux RAW,
  • Le DNG ne perd pas de données et conserve toutes les données que le capteur a capturé lors de la prise de vue,
  • Il possède tous les avantages des fichiers RAW.
  • Adobe travaillant avec les constructeurs et sachant interpréter tous les formats de RAW, propose un outil pour transcoder les RAW en DNG

Les inconvénients du fichier DNG

  • Comme les RAW, les fichiers DNG ne sont pas des images de types bitmap, il faut les "développer" pour avoir la version finale de l'image.
  • L'autre inconvénient est que contrairement au format du JPEG qui a été conçu par un consortium, le DNG est la propriété exclusive d'Adobe. Donc cette société, même si elle a créé ce format sous licence ouverte*, peut en faire ce qu'elle veut et obliger les utilisateurs** à la suivre.

*   Vous pouvez trouver les normes pour créer vous même un logiciel pouvant lire et écrire un fichier au format DNG.
** Photographes et constructeurs d'appareils photo

Quand utiliser le format DNG ?

  • Dans les mêmes conditions que les RAW

En conclusion

Le fichier Jpeg est réellement fait pour l'instantané, un peu comme l'était le polaroid en argentique.

Les autres formats depuis le TIFF au DNG en passant par le RAW permettent de limiter la perte de données entre la prise de vue et le traitement de la photo.

Le TIFF est l'ancêtre du DNG, du coup il est préférable d'utiliser le second format que le premier.

Avec le DNG, adobe essai de normaliser les ficheir RAW des différents constructeurs qui en proposent plus de 200 aujourd'hui. Cette profusion de RAW pose problème aux éditeurs de logiciels qui doivent s'adapter dès qu'un nouveau format de RAW sort et cette évolution permanente coûte cher.

Les conséquences de cette normalisation, sont nombreuses aussi bien pour les constructeurs que pour nous.

  • Doit-on passer au format DNG plutôt que de conserver le format RAW ?
  • Si les constructeurs se mettent à tous utiliser le format DNG plutôt que RAW, est-ce que dans 10 ans, les logiciels seront toujours capable de lire mes vieilles photos prises avec des appareils vieux de 8 ou 10 ans ?
  • Si je passe mes ancien et nouveau raw au format DNG, est-ce que je ne serais pas trop emprisonné chez Adobe ?

Des questions qui ont un impact pour les méthodes de sauvegardes de nos photos, mais aussi sur les appareils photo futur. Ceci dit pour la dernière question que je pose juste avant la réponse est sans doute non, car Adobe propose une licence ouverte, ce qui permet à tout à chacun de connaître les normes pour créer et lire des DNG, ce qui permet déjà à pas mal d'éditeurs de logiciel de travailler avec des DNG comme DxO, ou Apperture, ou encore la suite Paintshop.

La vidéo de l'émission de ce cours photo

Posts Similaires
Exploitez le RAW au maximum pour les photos de nuit avec Lightroom et camera raw

Cette semaine, je vous propose de voir ce que le format RAW jumelé aux capacités de Lightroom ou Camera Raw, permet de faire. Une récupération de photo prise dans des conditions de lumière extrême, avec à la fin une photo réussie.

HDR avec Photoshop & Lightroom/camera RAW

Un cours photo pour vous apprendre à réaliser un HDR avec Photoshop et Lightroom ou Camera RAW. Ici nous travaillons avec un fichier 32 bits, nous permettant réellement de faire ce que l'on souhaite

Raw & Jpeg le réglage de la balance des blancs ... Un casseur de casseur de mythe

Une vidéo pour casser un mythe sur la modification de la balance des blancs. Raw ou Jpg, quel format de fichier permet de modifier au mieux la balance des blancs en développement de photo ?

Quelle est la différence entre le format RAW ou JPEG (JPG)

Les appareils photo numérique de type reflex ou bridges permettent de prendre les photo en format JPG ou RAW.
Mais quelle est la différence entre les deux formats de fichier ?
Y a-t-il un véritable intérêt à utiliser un format de fichier plus imposant comme le format RAW ?

A propos de

Benoit est photographe professionnel et habite à Paris, en ile de France .

En parallèle de ses reportages de photographe, il propose des stages photo à Paris. Benoit Thibaudeau est spécialisé dans les reportages de mariage et les photos de mode et publicité.

Après avoir passé plusieurs années à former des personnes en informatique et poster des dizaines de tutoriels sur des forums photo, il a décidé de dispenser des cours photo. Vous pouvez retrouver la liste et les dates de stage sur son site : .

Retrouvez sur ce Blog des dizaines de tutoreils photo pour vous aider à progresser en photo.

Son site de stage photo :

Son site de photographe :

16 commentaires pour "Quel format de fichier choisir, jpeg, tiff, Raw, Dng ?"
  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24519
    Note : 5/5

    Merci pour cet article.
    En pratique je vivais avec des idées simples
    1° Le format Raw était celui de la prise de vue
    2°Le format TIFF était celui quipermettait aux différents logiciels de post-prod de dialoguer entre eux
    3° Le DNG, d° à 2° mais limité aux logiciels Adobe.
    Je me trompe ???

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24529
      Note : 5/5

      Oui totalement ;o)
      Le RAW est le fichier généré par les appareils photo qui y stockent toutes les données du capteur sans les traiter.
      Le TIFF est un format natif comme le BMP. Mais c'est l'ancêtre du DNG et il n'est pas réservé à la post-prod. Les graphistes l'utilisent comme certains appareils photo qui en généraient aussi.
      Le DNG est la nouvelle génération du TIFF et le remplacera rapidement, mais n'est pas limité aux logiciels Adobe, certains autres logiciels l'utilisent déjà comme rawtherapee qui est gratuit ou la suite paintshop ou encore DxO ...
      Bref, revisionne la vidéo, car Tom et moi-même l'expliquons dans la vidéo ;o)

  • Marc
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24524
    Note : 5/5

    Encore un très bon message Benoit. c'est super de faire le rappel sur ces différents modes de formats . merci pour le partage. Marc

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24530
      Note : 5/5

      De rien Marc et au plaisir de te lire de nouveau.

  • Sennedjem
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24525
    Note : 5/5

    Bonjour et merci pour ce tutoriel.

    Permettez-moi quelques remarques en complément :
    - dire que le Tiff ne perd pas d'information est un raccourci : En fait, le format laisse le choix à l'enregistrement entre l'absence de compression, la compression sans perte, la compression avec perte
    - pour Canon, le logiciel maison DPP permet de sauvegarder en Raw, avec la possibilité de revenir aux réglages initiaux
    - pour le poids du Raw, je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Ayant les 3 Canon 5d, je suis environ à 1 Mpix = 1 Mo. On est sensiblement plus élevé que le jpeg mais très largement en-dessous du Tiff (sans compression).
    - tout à fait d'accord avec vous sur la latitude de traitement de la balance des blancs sur le tiff et le jpeg : Moins on a besoin de la corriger, et mieux cela fonctionne !!!
    - une petite question pour finir sur l'espace colorimétrique paramétré dans l'appareil : si je l'ai paramétré en Srvb mais que j'ai paramétré le logiciel de développement en adobe rvb, vais-je vraiment perdre en info colorimétrique ?

    Encore merci pour ce tuto et pour les autres.

    Cordialement

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24531
      Note : 5/5

      Oui mais utilisé le format TIFF avec un algo de compression destructif, autant utiliser le JPEG ;o) d'où mon taux d'abstraction sur ce fait.
      Le logiciel DPP ne permet pas de sauvegarder le RAW, il créé un fichier à côté du RAW. Comme pour Lightroom c'est un traitement virtuel, d'où la possibilité de revenir en arrière en supprimant simplement le fichier du traitement virtuel. Aucun logiciel ne peut modifier un RAW, je persiste et signe.
      Pour le poids du RAW, quand je dis que le TIFF peut atteindre plusieurs Go alors que le RAW est environ 5 fois plus lourd que le JPEG, je pense que tu répète simplement ce que je dis dans la vidéo quand tu dis que le RAW est moins lourd que le TIFF.

      Pour la question, qui peut le plus peut le moins, mais pas l'inverse. Donc si tu sauvegarde tes photo dans l'espace colorimétrique sRVB donc plus restreint que l'espace colorimétrique Adobe RVB, si tu sauvegarde le sRVB dans le RVB et bien tu as juste du sRVB dans du RVB. Ta question est identique que si je sauvegarde ma photo en JPEG, si ensuite je la sauvegarde en DNG aurais-je le contenu du JPEG ou du DNG ? ça restera un JPEG dans un format DNG.

  • JMDLR
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24534
    Note : 5/5

    Bonjour,
    Je suis un peu surpris que vous disiez que Ricoh/pentax suit la norme DNG d'adobe.
    Les pentax K5II, K3 par exemple sortent des Raw propriétaires en PEF

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24536
      Note : 5/5

      Si depuis le K10D les appareils Pentax donnent la possibilité de choisir entre le RAW et le DNG ;o)

  • Sennedjem
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24553
    Note : 5/5

    Merci Benoit pour votre réponse à ma question qui n'était pas bien posée car confuse entre le jpeg et le raw. Je reformule donc : étant donné que ne shoote qu'en raw, le choix de l'espace couleur est-il irréversible si je développe avec Dpp ou Lightroom ?
    Mes recherches d'aujourd'hui ont tendance à me faire penser que, pour ce qui concerne les raw, l'espace colorimétrique ne figure que dans les métadonnées et que, si le logiciel de développement est paramétré en Adobe rvb, le choix dans l'appareil n'induit pas d'éventuelles perte d'information.

    Cordialement

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24724
      Note : 5/5

      Comme tu le sais sans doute, la qualité du raw est de ne rien filtrer et donc de ne rien perdre en données entre la captation du capteur et le fichier lui-même.

      Dans tous les cas, "l'espace colorimétrique" si l'on parle du sRVB, et le "modèle colorimétrique" s'il on parle du adobe RVB, ne sont codés que dans l'entête du fichier (metadata) pour indiquer au logiciel qui ouvre la photo, comment l'interpréter. Par défaut, si la photo ne contient pas d'espace colorimétrique dans son entête, le logiciel l'interprétera selon l'espace colorimétrique sRVB, car ce dernier est le plus utilisé et disons considéré comme norme standard, du fait que beaucoup d'impressions et surtout de dalles d'écrans ne couvrent que cette espace colorimétrique, voir moins pour les dalles d'entrées et même moyennes gammes qui n'ont pas un gamut suffisant pour reproduire entièrement le sRVG.

      Du coup dans le RAW, indiquer l'espace colorimétrique (ou le modèle colorimétrique ;o)) ne sert qu'à indiquer au logiciel avec lequel on va travailler, dans quel espace colorimétrique on veut travailler. Car beaucoup font l'erreur entre l'espace de travail et l'espace colorimétrique du fichier. Si jamais tu travailles ton RAW en Adobe RVB, ou même mieux en ProPhoto (gamut encore plus étendu) et que l'espace de travail de ton photoshop ou ton Lightroom est paramétré sur le sRVB et bien tu travailleras ta photo en .... RVB ou Prophoto, car l'espace colorimétrique du fichier prend le pas sur l'espace colorimétrique paramétré dans ton espace de travail. (mais tu peux paramétrer photoshop pour qu'il te demande quel espace colorimétrique choisir lors de l'ouverture du fichier si l'espace du fichier diverge de celui de l'espace de travail).

      Donc il peut-être bien d'indiquer dans le RAW (par le biais du paramétrage de ton appareil photo) dans quel espace colorimétrique tu souhaites travailler tes photos, même si d'une façon ou d'une autre cela n'engendrera aucune perte de données avant l'ouverture de celui-ci.

      Lors de l'ouverture du fichier selon qu'il doit l'interpréter dans le modèle colorimétrique RVB ou dans l'espace colorimétrique sRVB, l'algorithme va favoriser la saturation des couleurs au détriment de l'équilibre e de la luminance dans le premier cas, ou va favoriser la luminance et l'équilibre de celle-ci pour les trois couleurs primaires au détriment de la saturation des couleurs dans le second cas.

      Mais la question est, moi avec ma tablette graphique et un de mes écrans, je peux travailler dans le modèle colorimétrique Adobe RVB, car je vois la différence sur ces écrans, mais pour 98% des gens possédant des écrans uniquemment capables de ne représenter que l'espace colorimétrique sRVB, voir moins, est-il nécessaire de paramétrer l'entête de son fichier en RVB ?

      Tout dépend de l'évolution du support qu'ils envisagent, car des RAW avec un entête RVB seront évolutifs, pas dans l'autre cas.

  • Joseph
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24554
    Note : 5/5

    Bonsoir Benoit

    Merci pour cette vidéo comme toujours très intéressante et instructive,qui a répondu à certaines de mes interrogations.
    Cordialement

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24725
      Note : 5/5

      Heureux de savoir que ça t'a aidé.
      Au plaisir de te lire dans les prochaines émissions.

  • Stéphane
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24566
    Note : 5/5

    J'y vois un peu plus clair sur le sujet maintenant !
    Merci !

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24726
      Note : 5/5

      Heureux de le savoir ... il ne reste plus qu'à l'appliquer ;o)

  • Vinh
    Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 24577
    Note : 5/5

    Bonjour Benoit,
    Comme toujours encore un tuto très intéressant.
    Pour avis, je shoote en RAW, je sauvegarde en TIFF après le post-traitement et je convertis en JPEG pour le partage, est-c'est une bonne pratique?
    Cordialement

    • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
      Commentaire 24727
      Note : 5/5

      Oui et non. Oui car cela permet de ne perdre que peu de données le temps du traitement, mais comme je le dis dans l'émission et dans l'article, le DNG est le TIFF nouvelle version, alors autant remplacer le TIFF par le DNG ;o).
      En plus tu verras le second prends moins de place sur tes disques que le premier et surtout permet moins de pertes, car là ou en TIFF, tu perds par exemple les différentes balances des blanc, ce n'est pas le cas avec le DNG.

  • Deviens Photographe Icone de Deviens Photographe
    Commentaire 85199
    Note : 5/5

    […] vous renvois vers le tutoriel photo sur les formats de fichiers photo, pour comprendre la différence entre les deux formats de […]

www.deviens-photographe.com 5 out of 5 based on 17 ratings. 17 user reviews.