Reçois gratuitement le premier

libre blanc !


Reçois tout de suite gratuitement le premier de tes livres blancs avec mes conseils pour progresser en photo !
Valider la politique de confidentialité

Il arrive parfois, que Lightroom, vous indique que les métadonnées de votre photo ont été modifiées par un autre programme et vous demande si vous souhaitez conserver la version contenue dans le catalogue de Lightroom ou importer les données depuis le disque dans le catalogue.

  • Mais pourquoi fait-il ça ?
  • Et qui modifie ces métadonnées qu'utilise Lightroom ?

Avant propos

Cet article apporte la réponse à un problème que plusieurs lecteurs ont rencontré. Si toi aussi tu rencontres des problèmes avec tes logiciels, le réglage de ton appareil, n'hésites pas à poser tes questions en fin d'article et si plusieurs personnes rencontrent le même problème, je vous répondrais par un tutoriel ...

Maintenant allons-y ! 😉

Comment voir si les métadonnées de ma photo ont été modifiées sur Lightroom ?

Dans le module bibliothèque en mode de visualisation "grille" ou bien dans tous les modules Lightroom, si vous vérifiez sur le bandeau du "film fixe" en bas de l'écran, vous pouvez peut-être apercevoir, certaines photos avec une icône en forme de point d'exclamation.

Quand vous cliquez sur cette icône, un message apparait à l'écran :

  • A quoi est-ce dû ?
  • De quelles métadonnées parle-t-il ?
  • Quel autre programme modifie les métadonnées de ma photo ?

Qu'est-ce que les métadonnées d'une photo sur Lightroom ?

Comme vous le savez sans doute, Lightroom est non destructif pour les photos originales. Dit autrement, Lightroom ne modifie jamais le fichier original de la photo.

Pour mémoriser les retouches que vous faites sur vos photos, il crée des métadonnées qu'il stocke sur votre disque dur. Ces métadonnées sont juste du texte qui indiquent, entre autre les positions des différentes dosettes du panneau des outils dans le module développement. Elles sont structurées comme un fichier XLM qu'Adobe appel XMP pour "Extensible Metadata Platform".

Du coup, quand Lightroom affiche une photo que vous avez modifié, il reprend la photo originale, il applique ce traitement "virtuel" et vous affiche la photo ainsi modifiée. C'est seulement lorsque vous exportez un photo qu'il associe la photo original et le traitement virtuel pour créer la nouvelle version de la photo modifiée.

Je vous mets dessous un exemple de ces métadonnées. A gauche le début des métadonnées pour une photo ou l'on peut lire les exifs de la photo et à droite les métadonnées des positions des outils de Lightroom.

Dans Lightroom, où sont stockées les métadonnées de mes photos ?

Il y a deux possibilités et cela dépend du paramétrage de votre catalogue Lightroom.

Soit les métadonnées des modifications de vos photos sont stockées dans le fichier du catalogue Lightroom que vous êtes en train d'utiliser, soit vous pouvez demander à Lighroom de stocker les métadonnées de vos photos, dans un fichier individuel à chaque photo (et chaque copie virtuelle), dans le même répertoire que la photo originale.

Pour modifier ce paramètre, rendez-vous dans le menu Lightroom "Edition", puis "Paramètres du catalogue".

Et dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur l'onglet "Métadonnées". Là vous verrez l'option "Ecrire automatiquement les modifications au format XMP dans les fichiers annexes"

lightroom-parametre-catalogue-metadonnees

Si vous ne cochez pas cette option (valeur par défaut), dans ce cas les métadonnées seront archivées dans le catalogue directement.

Si vous cochez cette option, Lightroom va créer un fichier XMP dans le même répertoire que le fichier de la photo original. Il portera le même nom que le fichier de la photo, mais avec l’extension XMP.

Quelle est l'utilité des fichiers XMP Lightroom

Ces fichiers ne seront pas forcément utiles pour tout le monde.

Il faut savoir que ces fichiers sont utilisés par Lightroom, mais aussi par les autres logiciels de la série Adobe, comme Photoshop par exemple, mais aussi Bridge, Illustrator ou InDesign. Ils contiennent toutes les modifications opérées sur les photos, même l'attribution de mots clés pour ranger vos photos.

Donc, ils ne sont pas utiles :

  • si vous êtes seul à travailler sur vos photos,
  • que vous n'utilisez que Lightroom,
  • que chacune de vos photos n'apparait que dans un seul catalogue Lightroom, même si vous en créez plusieurs
  • et que vous ne travaillez vos photos que depuis un seul support (PC ou MAC ou Tablette).

Autrement dit, pour la majorité des utilisateur de Lightroom.

Par contre, ces fichiers permettent d'intégrer automatiquement les modifications que vous avez pût faire sur un logiciel Adobe dans un autre logiciel de cet éditeur. Par exemple, si vous travaillez photo sur Lightroom, puis vous passez sur Photoshop pour une autre partie du travail et qu'enfin vous revenez sur Lightroom pour finir le travail, le fait d'avoir un fichier XMP, permet à chacun des logiciels de suivre et prendre en compte les modifications que vous avez réalisé avec le second logiciel.

L'autre intérêt de ces fichiers XMP, est si vous travaillez avec plusieurs catalogues Lightroom  et que certaines de vos photos sont utilisées par plusieurs de ces catalogues Lightroom. Les métadonnées stockées directement dans le catalogue, ne sont consultables que par ce catalogue. Les métadonnées stockées dans un fichier XMP, dans le même répertoire que la photo, sont consultables par tous les logiciels Adobe et tous les catalogues Lightroom. Donc dès que vous modifiez la photo dans un catalogue, tous les catalogues prendront en compte ces modifications, enfin, uniquement si vous avez paramétré tous vos catalogues Lightroom pour qu'ils utilisent les fichiers XMP pour la mémorisation des métadonnées de photos.

Le point du paragraphe juste au-dessus, vous a aussi, sans doute, permis de comprendre que cette structure de fichiers XMP peut permettre de travailler en réseau, seul ou à plusieurs. Avec Lightroom CC, on peut, par exemple, trier et travailler un peu nos photos depuis notre tablette et les finaliser sur notre ordinateur. Du coup si je place mes photos sur un disque réseau (par exemple un NAS branché sur ma box visible comme disque depuis tous les appareils de la maison), je peux travailler mes photos ou même les consulter depuis n'importe quel support numérique avec lightroom CC. Si jamais vous stockez vos métadonnées directement dans le catalogue de votre PC, quand vous ouvrirez les photos depuis votre tablette, vous ne verrez pas les modifications faites depuis votre PC, mais seulement la photo originale, puisque le Lightroom CC de votre tablette n'a pas accès aux données du catalogue Lightroom de votre PC.

En utilisant les fichiers XMP, tous les Lightroom de tous vos supports utilisent les mêmes métadonnées.

Pourquoi Lightroom m'indique que les métadonnées de ma photo ont été modifiées ?

Oui, c'était tout de même la question à la base de cet article. Mais vous allez comprendre plus facilement, maintenant que vous connaissez ce que sont les métadonnées et où elles peuvent être stockées.

C'est très simple. Si vous avez modifié une photo sur Lightroom et que vos modifications sont stockées dans le catalogue Lightroom, puis un autre jour, vous ouvrez et modifiez cette même photo sur Photoshop, déjà il ne prendra pas en compte les modifications faites sur Lightroom. Si Photoshop créé un fichier XMP dans le répertoire de la photo, quand vous allez ouvrir de nouveau Lightroom, comme tous les logiciels Adobe, il vérifiera si un fichier XMP existe.

Du coup, Lightroom a sauvegardé les métadonnées de votre photo dans son catalogue et quand il trouve un fichier XMP qu'il n'a donc pas créé et qui contient des métadonnées pour cette photo qui diffèrent des métadonnées qu'il a stocké dans son catalogue, il y a un conflit.

C'est dans ce cas, qu'il vous demandera si vous souhaitez,

  • soit conserver les métadonnées stockées dans le catalogue Lightroom et qui contiennent les modifications faites avec Lightroom,
  • soit écraser les données du catalogue, en intégrant les métadonnées du fichier XMP dans la base de données du catalogue, écrasant et faisant disparaitre, les modifications que vous avez pût faire sur Lightrom et qui n'auraient pas été enregistrées.

Mais, admettons que vous travaillez votre photo sur Lightroom, avec le paramétrage de stockage des métadonnées dans votre catalogue, puis par le menu Lightroom "Modifier dans\Photoshop" obtenu en cliquant sur le bouton droit de la souris sur l'icône de la photo dans le film fixe en bas de l'écran, Lightroom va créer un fichier "Tiff" qui contiendra les modifications que vous venez de faire avant d'ouvrir cette photo avec Photoshop. Du coup quand vous revenez sur Lightroom, si vous rechargez les données depuis le fichier XMP du fichier "tiff" créé par Lightroom et modifier par Photoshop, les métadonnées intègrent les premières modifications faites sur Lightroom.

La solution que j'ai choisi

Personnellement je travaille mes photos depuis plusieurs supports, je passe souvent d'un programme à l'autre d'Adobe. J'ai choisi la solution de gestion des métadonnées dans des fichiers XMP dans le même répertoire que mes photos. Du coup je n'ai jamais ce message, car tous les logiciels Adobe se basent sur les métadonnées du fichier et ne stockent les métadonnées que dans ces fichiers XMP.

Mes photos sont stockées, entre autre, sur un RAID (NAS avec plus de disques 😉 ) que je peux consulter de n'importe où chez moi, ou même via un accès internet et cela me permet de travailler sur mes photos de partout dans le monde, sans avoir recours à un cloud et sans jamais avoir à me demander si je ne vais pas écraser mes dernières modifications faites depuis un autre logiciel ou un autre support.

L'autre avantage majeur est que pour les sauvegardes de mes photos sur mes disques de copies, je n'ai pas à me demander s'il y a un conflit de version entre les modifications stockées dans mon catalogue Lightroom et un fichier XMP, car en choisissant que Lightroom stocke les métadonnées dans un fichier XMP, il n'existe qu'une seule et unique version des modifications faites sur ma photo qui se trouve dans le fameux fichier de métadonnées dans le même répertoire que la photo elle-même.

Évidement si vous créez des copies virtuelles sur Lightroom, ce dernier va gérer ces copies virtuelles comme si c'était des photos différentes et créera un fichier XMP par copie.

Pour aller plus loin

J'espère que ce petit tuto Lightroom vous a été utile et que vous comprenez mieux maintenant certaines subtilités du stockage des métadonnées de vos photos.

N'hésitez pas à poser vos questions, sur les différents problèmes que vous pouvez rencontrer sur Lightroom ou Photoshop dans les commentaires en dessous et je verrais si je peux vous répondre par un tutoriel comme celui-ci.


L'article vous a-t-il aidé ?

Votre vote : 0 étoile(s)
Commentaires (12)
  1. Bonsoir Benoît,
    C'est vraiment super ce que tu fais !!! Merci beaucoup.
    Donc j'ai coché la case "Écrire automatiquement les modifications au format XMP dans les fichiers annexes".
    Mais !!! Lol !!!! Je fais des copies virtuelles ! et ce que j'ai cru comprendre c'est que ça gêne les fichiers XMP !!!!!!!! En fait j'ai bien coché la case et je vois quand même le fameux message !!! que faut il que je fasse ?
    Car Il me semble avoir compris qu'il faut utiliser des copies virtuelles pour ne pas alourdir Lightroom ou l'ordinateur .
    Autre question ! Lol : Que poids représente une photo virtuelle ? Rien ????
    Merciiiiii Beaucoup !!!! Benoît, Je buche Lightroom mais c'est costaud et mes connaissances ne sont pas toujours à la hauteur !!! Lol !!! Merci encore Benoît et ..... Félicitation pour tes compétences,
    Roland BRANGÉ

  2. Salut Benoit
    Bravo c'est bien la première fois que je lis un tuto sur les fichiers XMP qui soit aussi clair et exhaustif.
    Perso je ne savais pas que la copie virtuelle n'hérite pas du même fichier XMP que la master; à la réflexion oui c'est logique.
    Merci encore pour ces pertinentes explications.

  3. Bonjour Benoît,
    Tes tutos sont toujours de qualité et accessibles à tous.
    Malgré plusieurs tentatives je ne reçois plus tes alertes lors de la parution d'un nouveau tuto, alors je vais jeter un œil de temps en temps.
    Concernant les catalogues Lightroom, est-il possible de retrouver ses photos préférées dans plusieurs catalogues?
    Cordialement.
    André

    • Bonjour André,
      Depuis que j'ai changé de serveur, orange me fait des misères. Pourtant tout est aux normes avec tous les certificats nécessaires, mais Orange seulement, bloque mes mails.
      Désolé

  4. Bonjour Benoît,

    Merci pour cette clarification. elle répond à une de mes doutes du moments. avec toutes les centaines de catalogues, disques durs + NAS, je me demandait comment pouvais-je réduire et mieux organisé mes métadonnées que de les rassemblé à chaque nouveau catalogue ...

    pour moi la solution que chaque métadonnée soit dans le même répertoire que la photo original est plus plausible et clarifiant. car, cela évite généré des doubles. chose que je ne maîtrisais pas quand je fusionnait mes catalogues au catalogue master.

    Grand Merci,Bonne Pâques et prend bien soin de toi et ton entourage

    • Merci Lurenço pour ce commentaire ... et Merci tu m'a donner une idée de tuto ... La fusion de catalogue en master 😉
      au plaisir de te lire de nouveau

  5. Il ne s'agit pas d'un commentaire à proprement parlé mais d'un problème qui devrait être simple à résoudre mais que personne ni aucun tutos n'explique.
    J'ouvre dans ma bibliothèque par exemple 4 photos que je nomme de 1 à 4.jpeg
    La photo 1 est de janvier la 2 de juillet, la 3 de février et la 4 de Mars.
    Très difficile d'avoir ces photos dans l'ordre 1 2 3 4 en bibliothèque ( je ne sais pas comment mais j'y suis arrivé par hasard sans être capable de le refaire) et dès que je passe en Diapo, l'ordre change pour me les remettre par date, soit 1 3 4 2 .
    Impossible de tirer les photos pour changer l'ordre bien sûr donc mon diapo n'est jamais dans l'ordre que je souhaite.
    Y a t il ou pas une possibilité ou est ce immuable ? Merci si tu as une info à me transmettre.

    • Bonne idée de tuto, apprenez à ranger vos photos sur Lightroom 😉
      Je fais ça rapidement promis

  6. Bonjour Benoît,
    Merci pour ce tuto de la gestion des métadonnées,
    Suite à cette lecture, je vois que tu utilise un nas avec ta box,j'aimerais le faire chez moi pour avoir une centralisation et sauvegarder mes photos.
    Pourrais tu me donner quelques conseils avisés, voir un lien pour m'aider.
    Zzef

    • Salut ZZef, désolé pour le temps de ma réponse, j'ai déjà attendu le 14 avril et après je t'ai oublié.
      En fait ta question sur les serveurs NAS m'a fait sourire, par ce que justement sur mon blog dédié au petite entreprises désirants gérer leur informatique eux même, je finissait de préparer un article sur les serveurs NAS.
      je te colle le lien.
      Ps : la newsletter n'est pas la même entre les deux blogs, donc si tu veux être tenu au courant des articles de l'autre blog, je te laisse t'inscrire sur la newsletter de C' ça le NET 😉
      Quelles sauvegarde pour vos données, selon vos besoins

  7. Merci beaucoup pour cet article.
    Il répond à un de mes problèmes

    • Je voulais savoir si tu pouvais nous expliquer l'utilité de la synchronisation premier et second rideau pour le flash ?
    • Quel est l'utilité de Lightroom CC par rapport ç lightroom classic ?
    • Et enfin Connais-tu une solution gratuite pour faire automatiquement la sauvegarde des photos sur des disques externes ?

    Plusieurs questions, mais cela m'aiderais vraiment
    Merci

    • Salut Philippe et merci pour ce nouveau commentaire.

      Alors, en ce qui concerne la synchronisation du flash sur le premier ou second rideau, je te renvois vers un vieux tuto, mais toujours d'actualité : utilité de la synchronisation du flash

      En ce qui concerne l'utilité de lightroom CC par rapport à Lightroom classique, oui c'est un tuto qui peut se faire.

      En ce qui concerne la sauvegarde gratuite, personnellement j'utilise un petit soft depuis des années et qui fait bien le boulot. Il s'appelle "SyncBack". Il contient 2 partie, une gratuite et une payante. Personnellement je n'utilise que les fonctions de la partie gratuite et cela me suffit. On peut programmer les backup pour des sauvegardes régulières, on peut sauvegarder d'un ordinateur à un disque externe comme un NAS, et même par FTP sur ou depuis une autre machine.
      Il me sert pour mes photos, mais aussi la sauvegarde des données sensibles comme ma compta, mes mails, mes docs de boulots, ... et aussi les bases de données du serveur Linux de mes sites. Du coup, je n'utilise pas de Cloud comme DropBox ou se genre de chose.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

afficher
Cacher
error

Vous aimez ce blog? Passez le mot :)