Utilisez des objectifs standards pour vos reflex

Ecrit par Benoit dans Tutoriel photographe débutant, tutoriels | 8 commentaires |

Durant les stages que je dispense sur Paris j’aborde le sujet du choix des objectifs. Le problème qui se pose, pour la grande majorité des personnes, est de faire le choix entre la qualité des objectifs qu’ils désiraient avoir et les objectifs que leur budget leur permet d’acheter.

Ce que je conseille souvent, c’est de prendre un objectif polyvalent avec une focale assez grande (exemple 18-135mm) même si, du coup, il ne sera pas de la meilleure qualité et de prendre ensuite un objectif standard pour avoir une optique de qualité à moindre prix. Les grands angles et les téléobjectifs déforment les perspectives alors que les objectifs standards sont plus fidèles à la réalité.

Mais qu’est ce qu’un objectif standard ?

 

Objectif standard Canon de 50mm ouverture f1.2

 Crédit photo Benoit Thibaudeau

Quel est la focales standard pour votre appareil ?

Selon les appareils photos, les objectifs standards ne sont pas les mêmes. Un objectif standard est un objectif dont la focale permet d’avoir la même vision que la vision humaine.

Comment calculer la focale standard de votre appareil ?

C’est très simple si vous vous souvenez de vos cours de mathématiques du collège. Le théorème de Pythagore (AB² = BC² + AC²). Il faut calculer la dimension de la diagonale de votre capteur.
.

Format  Dimension de l’image  Diagonale de l’image
Selon Pythagore 😉
 Focale « standard»
Capteur 13 × 18 13 mm × 18 mm 22,20 mm 24 mm
Capteur Nikon DX 16 mm × 24 mm 29,00 mm 28 mm, 35 mm
APS (format 16/9) 16,7 mm × 25,1 mm 30,15 mm 28 mm, 35 mm
Capteur APS 18 × 24 (plus part des capteurs numériques de reflex) 18 mm × 24 mm 30,00 mm 28 mm, 35 mm
35mm (cinéma), 24 × 36 (full frame, plein format), Nikon FX 24 mm × 36 mm 43,27 mm 45 mm, 50 mm
120/220 (moyen format), 4,5 × 6 56 mm × 42 mm 70,00 mm 75 mm
120/220 (moyen format), 6 × 6 56 mm × 56 mm 79,20 mm 80 mm
120/220 (moyen format), 6 × 7 56 mm × 68 mm 88,09 mm 90 mm
4 × 5 4″ × 5″ 162,64 mm 150 m

.

La plus part des reflex ont un capteur proche du 18*24mm. Les reflex plus haut de gamme comme le Canon 5D ou le Canon 1Ds ou chez Nikon le D800 ont un capteur dit « Full Frame » qui a une dimension de 24*36mm.

Pour la première gamme, donc la plupart des reflex numériques, l’objectif standard est entre le 28mm et le 35mm. Pour les full frame, l’objectif standard est un 50mm comme pour les anciens reflex argentiques (pellicule).

C’est pour cela que si vous regardez votre objectif pour réflex numériques, vous pourrez constater que les focales 28mm, 35mm et 50mm sont indiquées sur la bague. Ce n’est pas un hasard.  Si vous ne disposez pas d’un capteur full frame sur votre réflex, quand vous régler votre objectif à 35mm ou si vous êtes en full frame à 50mm l’image que vous voyez dans votre appareil correspond à celle de la vision humaine.

Les effets sur la perspective

Les grands angles

Selon votre appareil une focale en dessous de 35mm ou de 50mm est un grand angle. C’est-à-dire que l’angle de la photo est plus large que celle de la vision humaine.

Comme la plupart des choses en photo, les grands angles ont des avantages et des inconvénients. L’avantage est qu’avec un grand angle nous pouvons faire une photo avec un champ plus large que notre vision. C’est intéressant pour les paysages ou même pour les photos de monuments très vastes.

Par contre, les grands angles agrandissent les perspectives. Ils agrandissent les distances entre les objets proches et les objets lointains.

La photo ci-contre a été prise avec une focale de 17mm réelle. La seule retouche est d’avoir recouvert la main du marié par la robe de la mariée et la couleur, mais l’effet de la mariée plus petite que le marié vient de l’utilisation d’un grand angle. L’appareil photo était à environ 50cm du marié. Ici les mariés sont séparés d’environ 5m seulement. Plus votre angle sera grand et plus cet effet s’amplifiera. (crédit photo Benoit Thibaudeau)

Cet effet explique certains accidents dans les stands sur des circuits de course avec les caméramans ou photographes. En dé-zoomant ils ont l’impression que le véhicule qui s’approche est plus loin qu’en vrai quand ils utilisent un grand angle … du coup, alors que la voiture leur arrive dessus, alors qu’ils voient à travers leur objectif, ont l’impression que le véhicule est plus loin qu’en vrai et ils ne s’écartent pas à temps.

Les téléobjectifs

Les téléobjectifs sont les objectifs dont la focale permet de grossir l’image par rapport à la vision humaine. C’est-à-dire que l’angle de vision sur la photo est moins large que celle de la vision humaine.

Les téléobjectifs permettent donc de grossir les sujets des photos. Cela peut-être intéressant pour prendre des fauves en photo en restant à distance … Enfin moi je préfère :D.

Mais, à l’inverse des objectifs grands angles, les téléobjectifs écrasent les perspectives. Ils réduisent artificiellement les distances entre les objets. C’est comme cela par exemple que l’on peut avoir une personne en premier plan et en second plan une lune beaucoup plus grosse que ce que la vision humaine nous permet de voir. Un téléobjectif puissant, en s’éloignant du premier plan (exemple en se plaçant à 20m de la personne pour notre exemple avec un téléobjectif de 600mm) permet de rapprocher ce dernier de l’arrière plan (la lune dans notre exemple).

 La déformation des perspectives utilisé au cinéma

C’est Alfred Hitchcock qui inventa dans son film « vertigo » ce que l’on appelle aujourd’hui un « Vertigo shoot » ou « Dolly zoom » en anglais. On utilise le terme travelling compensé en français. L’effet consiste à s’approcher ou s’éloigner d’un sujet en zoomant ou dé-zoomant afin que le sujet garde la même taille sur l’image. Du coup si on rapproche la caméra en dé-zoomant, comme expliqué juste avant, on agrandit les perspectives et on a l’impression que le sujet s’éloigne du second plan. A l’inverse, si on recule la caméra en zoomant au fur et à mesure pour que le sujet garde la même taille on a l’impression que le second plan se rapproche du sujet alors qu’en vrai, dans les deux cas, ni le premier plan, ni le second plan ne bougent, seul l’effet de zoom avec le mouvement de la caméra produit cet effet.

Voici un exemple. Ici en premier on rapproche la caméra de la canette de thé en dé-zoomant (on agrandit les perspectives), puis en seconde partie on éloigne la caméra en zoomant (on écrase les perspectives). Regardez bien l’arrière plan :

 

 

Vous avez compris ? 😉

Pourquoi préférer un objectif standard

Les photos paraissent plus naturelles

On a vu que les grands angles et les téléobjectifs déforment les perspectives par rapport à la vision humaine. Les photos, prises avec un objectif standard, paraissent plus naturelles, plus harmonieuses car, correspondant à la perception de l’œil humain.

La photo ci-contre est prise avec l’objectif Canon Lens EF 50mm f1.2 L USM monté sur un Canon 5D Mark II donc un full Frame. Ce qui fait qu’ici le 50mm est l’objectif standard pour ce type d’appareil. (crédit photo Benoit Thibaudeau). Ici la photo est prise en ouverture f/2.8, ISO 200 avec un temps de pose de 1/40s en lumière naturelle. Si l’objectif n’avait ouvert quand f/5.6, déjà l’effet de profondeur de champ aurait été moins précis, mais surtout il aurait fallu monter en ISO 800 pour avoir le même temps de pose (plus lent aurait risqué un flou de bougé, pour apprendre ces principes de base de la photo). Du coup la qualité de la photo en aurait grandement pâtit.

La meilleure qualité prix

L’autre avantage des objectifs à focale fixe (où l’on ne peut pas zoomer et dé-zoomer) est qu’ils sont bien souvent moins cher que les zooms. Du coup on peut se permettre d’acheter un objectif avec une ouverture plus grande.

Les objectifs à focale fixe sont de meilleures qualités aussi parce que le fait de zoomer ou dé-zoomer se fait en bougeant les lentilles à l’intérieur de l’objectif. Le problème est que cela entraine souvent des problèmes de distorsion de l’image (déformation de l’image). Les objectifs à focale fixe rencontrent beaucoup moins ce problème.  L’objectif standard à focale fixe est celui qui présentera le moins de problèmes de distorsion.

Si l’on peut s’offrir un objectif avec une meilleure ouverture, cela fait que l’objectif est « plus clair ». Il capte beaucoup plus lumière et permet de faire des photos dans des conditions plus difficiles en augmentant moins les ISO qui détériorent la qualité de la photo. Comme vous le savez peut-être l’ouverture permet de jouer sur la profondeur de champs. Un objectif de bonne qualité permet donc d’avoir des portraits de meilleures qualités (pour apprendre à faire des portraits).

Une utilisation plus facile

Les objectifs standards sont souvent bien moins encombrant que les zooms. Ils sont moins lourds et c’est un paramètre à prendre en compte, car les objectifs sont faits principalement avec du verre et le poids peut monter très vite (exemple le Canon – Objectif – EF 70-200 mm f/2,8L IS II USM pèse 1,5kg).

Ces objectifs étant aussi moins imposants ils permettent d’être plus discret. Ils permettent de ne pas impressionner les personnes que vous prenez en photo. Ils sont aussi moins encombrants et demandent donc un sac plus petit pour les transporter.

Une autre façon de faire de la photo

Le fait de ne pas pouvoir zoomer ou dé-zoomer fait qu’avec ces objectifs standards, il faut chercher la meilleure position pour prendre sa photo. Au lieu de zoomer on doit s’approcher ou à l’inverse s’éloigner. Mais souvent cela change l’angle en l’aplatissant ou l’accentuant.

C’est une autre approche de la photo, une autre façon de faire de la photo. Il faut être plus précis dans nos choix. Il faut être plus méticuleux dans le choix de notre position, dans le réglage de notre profondeur de champs et dans l’angle choisi.

Quand choisir un objectif standard

Du fait de la qualité de l’optique et de la fidélité de la perspective ces objectifs standards peuvent être utilisés dans beaucoup de domaines. Il est vrai que si l’on ne peut pas s’approcher de notre sujet ou si on ne peut pas s’en éloigner, un zoom sera utile. Mais pour les portraits, depuis les plans moyens aux plans rapprochés, les objectifs standards seront toujours de meilleure qualité que les zooms (comprendre la composition d’une photo).

Pour choisir son objectif, il est vrai que les objectifs de marques Canon, Nikkor, … qui sont étudiés pour les boîtiers de leur marque seront toujours de meilleure facture que les autres marques, mais ces dernières ont fait d’énormes progrès. Vous pourrez trouver par exemple des objectifs à 50mm ou 35mm en ouverture f/2,8 à des prix très abordables voir des ouvertures f/1,8 à des prix raisonnables. En ajoutant quelques deniers vous pourrez aller jusqu’au f/1,4. Les objectifs en f/1,2 sont déjà plus chers. Une grande ouverture permet de ne pas utiliser son objectifs aux extrémités. Comme tous ce qui est mécaniques ou électronique, les objectifs sont moins performants lorsqu’on les utilise dans leurs extrémités. Du coup une ouverture en f/1,8 ou f/1,2, même si on l’utilise très rarement à cette ouverture, fait que la plage d’utilisation normale d’ouverture sera de meilleure qualité (ouverture de f/2.8 voir f/4 à f/16). En ouvrant aux extrémités ou en fermant trop son objectif on voit apparaitre un effet de diffraction sur nos photos.

Conclusion

Voilà ce que l’on peut en dire.

Un objectif standard permet d’avoir des photos plus réalistes, plus harmonieuses.

Les objectifs sont de meilleure qualité/prix, moins encombrant, moins lourd.

Mais il vous faudra apprendre à photographier avec une focale fixe, cela changera votre approche de la photo, mais en bien …

Tags: ,
Commentaires (8)
  1. Jean-Baptiste says:

    Merci Benoît, je les déja vu deux fois. C’est grâce à cette vidéo que j’ai compris que les objectifs pour capteur APS-C avait leurs propres valeurs qui correspondent aux objectifs FF !

    Et vous pouvez me tutoyer :O

    • Benoit says:

      ok, comme tu veux 😉

  2. Jean-Baptiste says:

    Bonjour Benoît,

    je ne sais pas si cela se fait de poser une question sur un post relativement agé, mais j’aurais besoin de tes connaissances.

    Ce post est passionant, et il me fait réfléchir.

    Je posséde un 450d, capteur APS-C de 22.2 mm x 14.8 mm.

    Donc d’après ce bon vieux Pitt AGORE (désolé), la diagonale est de 26,68 mm !

    La focale standard sur mon 17-50 serait donc 28 mm ?? A 35 mm, je suis déja dans du télé objectif ?

    Par avance, un immense merci Benoît !

    • Benoit says:

      Logiquement oui, car l’objectif standard ce calcul comme vous le démontrez en calculant la diagonale de son capteur. Vous êtes au dessus de l’objectif standard donc vous êtes en téléobjectif.

      Je pense que le tuto sur les capteurs full-frame et APS-C peut vous intéresser Full Frame vs APS-C

  3. seb/80 says:

    tres bon sujet , m^me si pas fan dun range de 18-180

    • Benoit says:

      Je suis contre l’utilisation de terme comme « range » … je rappelle que ce blog est fait pour être lu par un maximum de personnes. Surtout quand les chiffres ne sont même pas accompagné par l’unité de mesure qui permettrait d’indiquer aux personnes ne maîtrisant pas tous les termes de la photo en anglais de savoir de quoi on parle. Surtout qu’un objectif avec une plage focale de 18-180mm, j’en connais pas hors mis chez Olympus.

      Donc le problème d’un objectif avec une plage de focale aussi large qu’un 18-180mm a effectivement un problème au niveau des déformations. Plus la distance focale d’un objectif est large et plus la qualité baisse.

      Mais pour ceux qui ont un petit budget, ce sont des objectifs moins cher, qui permettent de faire quasiment tous les types de photos. On a un seul objectif à trimballer et du coup ça diminue le poids. Je suis équipé d’objectif avec des courte plage de distance focale mais du coup je change souvent d’objectifs, j’ai un budget élevé pour mes objectifs et je me ballade en moyenne avec 12Kg sur le dos.

  4. Edoire says:

    Sujet très intéressant. On voit bien l’effet des optiques dans le film. Je ne savais pas que ça pouvait avoir une telle importance.

    • Benoit Thibaudeau says:

      Et si, je m’en amuse beaucoup d’ailleurs.
      On attend vos créations 😉

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Cours photo

Le photographe du blog

Portrait de Benoit Thibaudeau
1971-11-02
2013-03-11
Benoit Thibaudeau
Photographe
Spécialiste mariage / Studio et publicité

Deviens Photographe

      Le site : www
      Cours sur Internet : cours
      Le blog : Blog

Dream Photos - Studio

      Le site : www       Le blog : Blog
Son mail :
Tel : 06.70.02.31.27
Mr. Benoit Thibaudeau
27 bis rue Louis Rolland
92120 Montrouge,
Haut de Seine - FRANCE

Newsletter




Sur les Réseaux

Rejoignez moi sur Youtube




T-shirts, casquettes, sacs, goodies

La boutique Photo