Photo haute Vitesse – la méthode professionnelle

Ecrit par Benoit dans Tutoriel photographe professionnel | 15 commentaires |

Comment arrive-t-on à faire ce genre de choses. Comment réussir à figer un mouvement aussi rapide avec un reflex ?
Je vous propose de voir dans ce tutoriel la base de cette méthode.

photo haute vitesseVous avez sans doute déjà vu des dizaines de photos impressionnantes de ballons de baudruches qui explosent avec l’eau figée en l’air, ou encore une pomme qui explose lors du passage d’une balle de révolver.

Pour que chacun de vous puisse le tester, je vous propose d’immobiliser un glaçon entrant dans l’eau.

 

.

Les limites du matériel

Le problème quand on veut figer des évènements aussi rapides qu’un glaçon qui tombe dans l’eau ou encore plus d’une balle de révolver qui traverse un papier, c’est qu’il faut de la lumière car la photo est extrêmement rapide.

Il faudrait, régler la vitesse de votre appareil photo à 1/1000s voir 1/2000s. Le seul problème est qu’à cette vitesse là notre reflex ne peut pas utiliser de flash. Je vous renvois vers l’article des limites de vitesse pour la prise de photo au flash avec un reflex. (ici)

Alors, comment faire ? Utiliser des lumières continues assez fortes ?

Le problème est qu’il faut tout de même un temps de pose variant à une vitesse maximum allant de  1/180s et 1/250s, selon les reflex, pour que le capteur soit complètement découvert et que les rideaux ne soient pas devant le capteur au moment où l’évènement, qui ne dure que quelques fractions de seconde, se produit. Sans quoi, si le capteur n’est pas totalement découvert au moment précis de l’évènement, l’image ne sera pas bonne.

Pour ce genre de photo, si vous réglez le temps de pose de la photo à une vitesse plus rapide que la limite de vitesse de vos rideaux pour que le capteur soit entièrement découvert, chaque partie du capteur sera découvert les uns après les autres et du coup l’évènement qui ne dure qu’un 1/1000s, voir moins, ne sera présent que sur une petite partie du capteur et donc de la photo.

Par exemple, prenons un reflex dont la vitesse maximale des rideaux pour découvrir le capteur en entier soit de 1/200s. Si l’évènement à prendre en photo est, par exemple, une balle de révolver qui traverse une pomme, donc un évènement qui ne prend pas plus 1/1000s, en admettant que vous déclenchiez votre APN juste au bon moment seul 1/5 de la surface de la photo contiendra l’évènement (la partie du capteur découverte au moment de l’évènement), le reste de la photo sera avant ou après, mais pas au bon moment.

On n’a qu’à faire une pause longue, me direz-vous. Par exemple un temps de pose d’1/200s ou d’1/100s voir un temps de pose plus long avec une lumière continue, comme ça le capteur sera entièrement découvert au moment de l’évènement qui ne dure qu’ 1/1000s et la lumière sera suffisante. Dans ce cas il y a deux problèmes majeurs.

Le premier, il faudra déclencher l’appareil photo juste 1/200s de seconde avant l’évènement de façon à ce que le premier rideau est fini de descendre et découvre entièrement le capteur au moment de l’évènement. De plus il faudra que l’évènement qui dure 1/1000s se passe avant que le second rideau ne commence à recouvrir le capteur. Pas facile à calculer.

Le second problème est que si votre capteur est exposé à la lumière avant, pendant et après l’évènement, avec un temps de pose qui est plus long que le temps de l’évènement lui-même et avec une lumière continue, tout le mouvement sera mémorisé.  Du coup on aura un mouvement flou puisque, par exemple un glaçon tombant dans un verre d’eau sera mémorisé avant, pendant et après être arrivé dans l’eau, donc le glaçon et les gouttes d’eau seront floues.

 

La méthode

Comme on l’a vu juste avant, il faut que l’on arrive à exposer le capteur de notre réflex dans sa totalité à la lumière au moment précis de l’évènement, ni plus ni moins.

Alors que ce passe-t-il si je fais une photo dans un environnement entièrement noir, sans aucune lumière ?

Le capteur, dans ce cas n’a rien à figer (ou la pellicule) et dans ce cas on va se retrouver avec une photo noire. Maintenant imaginons que nous déclenchions un flash, suffisamment puissant pour figer l’évènement et de la même longueur en temps que l’évènement lui-même et pile au même moment.

Avant le flash les photosites du capteur ne verront que du noir et ne mémoriseront rien. Idem après le flash. Donc vous avez compris qu’à partir de là, le temps de pose n’est plus un problème.

Imaginons que vous preniez un temps de pose de plusieurs secondes dans une pièce entièrement noire. Le capteur sera exposé pendant plusieurs secondes et du coup le problème des rideaux ne se pose plus.

Du coup il ne reste plus qu’à synchroniser le flash avec l’évènement. Et la photo ne sera que le résultat de ce que les photosites des cellules de mon capteur auront « vu » durant le temps très court que dure le flash.

Le temps d’éclair des flashs est variable selon les marques et les modèles. Mais on va  dire que les flashs les plus courants ne dure qu’1/1000s. Donc on aura une photo qui dure 1/1000s avec un capteur entièrement exposé à ce moment-là à la lumière.

 

Le flash

Comme on vient de le voir il suffit donc de déclencher un flash au moment de l’évènement. Pour cela 3 possibilités.

Soit vous êtes très bon et vous êtes capable de déclencher le flash au moment ou la balle traverse la pomme.C’est encore faisable pour des évènements comme une chute d’un objet. Mais il faudra en faire plusieurs pour arriver à une bonne photo.

Soit on utilise un circuit intégré qui va déclencher le flash au moment où l’évènement se produit, comme un son ou un objet qui passe devant un déclencheur.

Je ne vous donnerais pas ici ce genre de mécanisme, car ce n’est pas le but de l’article, mais vous pouvez vous référencer entre autre à ces articles :

Ou alors avec de l’imagination, selon ce que vous prenez en photo, vous pouvez créer un système mécanique comme un bouton poussoir qui déclenche votre flash au bon moment.

Par exemple pour une fraise qui projette du lait ou du sucre en tombant dans une cuillère, fixer la cuillère sur un support, à la moitié du manche de la cuillère. La fraise en arrivant dans la cuillère fait basculer légèrement celle-ci et, par mouvement de bascule, l’extrémité du manche de la cuillère presse un bouton déclenchant le flash.

 

Exemple de photos

Voici quelques exemples d’un glaçon tombant dans un verre d’eau.

Le matériel :

  • Le fond en papier noir
  • Le verre en verre 😉 (libre à vous de prendre du cristal de baccara, mais si le glaçon cogne contre le verre, la photo vous reviendra à cher).
  • Des Glaçons fait de Glace 😉
  • L’APN un Canon 5D Mark II
  • l’Objectif canon 70-200mm f2.8 l usm
  • Le Flash ELINCHROM Ranger RX Speed AS 1100 joules + torche Free Lite S couplé à un parapluie

Les données de la photo sont les suivantes :

  • Reflex En mode manuel
  • Temps de pose 15 secondes (donne le temps de prendre le glaçon dans le noir, trouver le verre dans le noir, lâcher le glaçon et déclencher le flash)
  • ISO 100
  • Balance des blancs 5500K
  • Mode verrouillage miroir activé pour supprimer les vibration du mouvement du miroir
  • Déclenchement par télécommande

L’objectif

  • Réglé sur 100mm
  • Distance réglée à 1,4m
  • Focus manuel
  • Ouverture f/8 pour avoir une bonne profondeur de champs
  • Stabilisateur désactivé pour éviter les vibrations du moteur du stabilisateur

Le flash

  • Sur trépied, quasi au dessus du verre, dirigé vers le plafond (en face ou de 3/4 avant on le voyait trop dans le verre).

Le déclenchement de l’APN une fois toutes les lumières de la pièce éteinte.
Mesure dans le noir de la position du verre et lâché du glaçon avec déclenchement du flash à distance au moment où le glaçon pénètre l’eau

photo haute vitesse au flash

Le glaçon cogne contre le bord du verre

photo haute vitesse au flash

photo haute vitesse flash

D’autres exemples

photo éclat haute vitesse impact
photo haute vitesse au flash

Tags: ,
Commentaires (15)
  1. Nevis.lne says:

    Bonjour Benoit.
    Avant tout merci pour cet article très intéressant. Je suis un passionné de cette technique photographique. Je mets en pratique tous ces conseils mais je n’ai malheureusement pas d’avis de professionnel comme vous sur mes photos. Je vous invite si vous avez bien sur un peu de temps à me consacrer a venir voir mes photos sur mon blog et me donner vos conseils afin que je puisses encore plus progresser. Encore merci pour ce que vous faites…

    • Dreamphotos says:

      Merci de ta fidélité et d’avoir pris le temps de lire l’article. Je suis heureux de savoir qu’il t’a servi est permis de progresser dans ce type de photos. Si tu veux un avis sur tes photos je te conseille de rejoindre la communauté Deviens Photographe sur Google + où nous sommes déjà plus de 4000 à partager nos photos et donner des avis sur les photos des autres.
      https://plus.google.com/communities/111550629908127007169

  2. alexis says:

    bonjour,

    je n’est pas compris comment déclencher le flash au bon moment ? j’ai un flash (qui d’ailleur peut se synchronisé jusqu’à 1/8000s) que je peut déporter grâce a un adaptateur avec mon canon 7D mais comment faire pour que le flash soit synchroniser avec l’évènement ?

    • Dreamphotos says:

      Selon ce que tu fais comme type de photo, soit il te faut un déclencheur sonore, soit un autre système.
      Tu peux utiliser un système « triggertrap » qui permet au téléphone portable de déclencher le flash dès qu’il entend le bruit de l’évènement.

  3. Gilles says:

    Bonjour et un grand bravo pour ce tuto.

    je vais essayer même si je n’est pas de flash externe avec mon Canon 60D.

    Amicalement gilles.

  4. Pingback: Photo - mitche_elle | Pearltrees

  5. Pingback: Photo | Pearltrees

  6. Pingback: Splash photographie | Pearltrees

  7. Pingback: Tutos | Pearltrees

  8. Pingback: Zgouby | Pearltrees

  9. Pingback: Astuces photographiques | Pearltrees

  10. Pingback: Photo | Pearltrees

  11. Pingback: Photo haute Vitesse - la méthode profess...

  12. Pingback: Photo haute Vitesse - la méthode profess...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Cours photo

Le photographe du blog

Portrait de Benoit Thibaudeau
1971-11-02
2013-03-11
Benoit Thibaudeau
Photographe
Spécialiste mariage / Studio et publicité

Deviens Photographe

      Le site : www
      Cours sur Internet : cours
      Le blog : Blog

Dream Photos - Studio

      Le site : www       Le blog : Blog
Son mail :
Tel : 06.70.02.31.27
Mr. Benoit Thibaudeau
27 bis rue Louis Rolland
92120 Montrouge,
Haut de Seine - FRANCE

Newsletter




Sur les Réseaux

Rejoignez moi sur Youtube




T-shirts, casquettes, sacs, goodies

La boutique Photo