Je veux devenir photographe !!! 6/7 – Donner une valeur à son travail

Ecrit par Benoit dans Tutoriel photographe professionnel | 43 commentaires |

Comment fixer ses prix en tant que photographe ?

Je veux devenir photographe


Comment fixer ses prix en tant que photographe ?

Nous avons vu dans les 5 premiers volets du dossier sur le métier de photographe que cela va engendrer un certain nombre de frais. Le matériel, les taxes, les déplacements, la communication, … Aujourd’hui nous allons voir comment estimer les frais et comment fixer un prix à vos prestations afin de pouvoir en vivre.

Ce que j’aime à répéter pendant les stages photos et les workshop que je dispense, la différence entre une personne qui pratique la photo pour le plaisir et un photographe, ne se trouve pas forcément au niveau de la qualité des photos, mais l’un en vit, pas l’autre.

Même si vous ne vous sentez pas l’âme d’un commercial il va falloir savoir vous vendre et vendre votre travail à sa juste valeur.

Je vous propose de voir les points à prendre en compte pour fixer correctement le prix de vos prestations et j’illustrerais mes propos par 2 exemples les plus courants pour la plupart des photographes.

.

Bien tarifer ses prestations et non pas les estimer !

Avant de tarifer ses prestations de photographe

Le premier point est que pour pouvoir tarifer ses prestations il faut que vos prestations soient de qualité. Je ne dis pas que tous les photographes ont le même niveau, mais plusieurs fois j’ai eu des personnes au téléphone, ou lors des workshop, qui ne savaient même pas si dans leurs mains ils avaient un compact, un bridge ou un reflex et qui pensaient que deux ou trois cours photo d’une journée leur permettraient de devenir photographe.

En photographie, il vous faut ce former techniquement et artistiquement. Pour ce dernier point seul la pratique et les années permettent de progresser. Il n’y a pas de période type, chacun progresse à sa vitesse. Mais vous ne remplacerez pas plusieurs années de formations et surtout 10 ans de pratique de photo en 2 ou 3 cours photo. Je ne sais pas si la crise en est la cause, mais ces derniers temps j’ai souvent rencontré des personnes qui pensent qu’ils peuvent s’improviser photographe alors qu’ils n’ont jamais pris de photos et n’y connaissent rien.

Tarifer ses prestations de photographe

Quand on débute il n’est pas facile de fixer ses prix en regardant les photographes autour de chez soit. Les prix vont du simple à 60 fois plus. Pour les mariages on voit des tarifs qui vont de 300€ à plus de 20.000€. Pour les book photo c’est la même chose on voit des séances photo à 45€ et des book avec une seule photo de livrée à plus de 2.000€. Alors comment fixer les tarifs de son catalogue de photographe ?

Il ne faut surtout pas faire ça à l’approximation, ni sous évaluer votre travail, ni même sur évaluer votre travail. Il va falloir tenir compte de l’offre et de la demande. Vos prix vont progresser au fur et à mesure des années. Si vous faites du bon travail et que vous savez communiquer dessus, vos prix vont monter assez vite. C’est le principe de l’offre et de la demande.

Si vous ne fixez pas des prix justes, vous risquez de vite abandonner par manque de demandes ou par manque d’argent. Se brader pour se lancer dans la carrière est la plus mauvaise idée qui soit. Vous développerez une clientèle qui viendra parce que vous vous bradez et vous fera connaître comme tel, donc drainera des clients avares qui ne reconnaîtront pas la qualité de votre travail et ne vous choisiront que parce que vous êtes moins cher que les autres. En gros vous vous tirez une balle dans le pied.

Comment fixer les prix de vos prestations de photographe ?

Estimez les coups réel de vos prestations

Pour fixer le prix de vos prestations il va d’abord falloir savoir combien elles vont vous coûter à vous. Si vous n’êtes pas en auto-entrepreneur et que vous payez donc la TVA presque  50% de votre prestation partira en taxes (Et oui). Il y a les 33,34% de taxes, mais aussi vos impôts sur le revenu, vos impôts locaux ou fonciers. Même si vous récupérez une partie de la TVA il faut que vous en ayez conscience.

Ensuite le matériel. Je vous renvois vers l’épisode 3 de la série sur le métier de photographe où j’aborde le matériel nécessaire aux prestations de photographe et le prix de ce dernier. Pensez qu’il faudra le renouveler, il faut que vous comptiez l’amortissement du matériel dans le prix de vos prestations. N’oubliez pas le matériel de sauvegarde des photos et le prix des livrables comme les book photo ou les livres des mariés et les DVD et leur emballage.

Les assurances. Je suppose que vous n’êtes pas assez fou pour ne pas avoir pris d’assurance professionnelle. Il faut donc aussi la compter dans le prix de vos prestations.

Le transport. Selon le type de prestation, le prix du voyage peut-être important. Qui dit voyage dit aussi repas. J’ai déjà été jusqu’à Boston pour réaliser un reportage de mariage, donc il faut compter le prix du billet, la location de la voiture, le coût de l’hôtel et des repas. Mais même sans aller aussi loin, si votre prestation se trouve à l’autre bout de la France vous n’allez sans doute pas rentrer dans la journée. Il faudra compter les prix qu’engendrera le voyage. Pensez à l’inclure dans le prix de vos prestations et à indiquer la limitation géographique des déplacements lors de la présentation de vos tarifs, ainsi que le supplément en cas de dépassement.

La trésorie. Trop souvent oublié, pensez que votre matériel va vieillir, tomber en panne et donc il faudra le renouveler ou même le compléter au fur et à mesure. Pensez donc à mettre de l’argent de côté pour tout ça.

Estimez le temps de travail nécessaire à vos prestations

Contrairement à ce que la plupart des personnes pensent, le moment de la prestation ne se limite pas à la présence du photographe lors de la séance ou du reportage photo. Il faut que vous compreniez que le temps de présence auprès des clients ne représente que de 1/3 à 1/6 du temps total de la prestation.

Lorsque l’on fait un shooting photo, il faut que vous comptiez la totalité du temps passé pour le réaliser. Non seulement les 2h ou 3h de shooting, mais aussi le temps de traitement qui va être de 3h à 10h, selon les prestations, le temps de réponse aux mails des clients, le temps de rencontre avec les clients, le temps de sauvegarde, le temps de préparation du matériel, le temps de voyage pour aller et revenir de la prestation, la préparation des livrables et le temps de débriefing avec les clients.

Pour les mariages c’est encore pire. Le nombre de photos est beaucoup plus important de 10 à 30 fois plus. Donc plus de temps pour le tri, pour la sauvegarde. Le temps de la prestation est plus long, car les futurs mariés demanderont plus d’explications et c’est normal, donc plus de temps en amont et en aval de la prestation.

L’avantage de prendre conscience du temps nécessaire pour vos prestations, est non seulement le fait de bien tarifer vos services, mais aussi de présenter sans complexe vos prix auprès de vos clients. Sans complexe, car vous pouvez leur expliquer.

Deux exemples de Prestations à tarifer

Prenons deux exemples de prestations pour que vous compreniez. En premier un book photo pour une famille ou un couple ou encore une personne. Je pars sur une idée simple de personnes désirant avoir un book, par exemple pour s’amuser entre copines, ou pour un book de couple, ou encore une prestation pour un album grossesse. Je partirais sur un shooting de 2h.

Ensuite je prendrais le cas d’une prestation pour un mariage d’une journée avec un livre de mariage.

Un book photo avec 2h de shooting à 180€

Un shooting c’est en vrai :

  • 20 minutes de réponse à la demande du client (mail + téléphone + rencontre)
  • 30 minutes de préparation du matériel
  • 45 minutes pour aller au shooting
  • 15 minutes de mise en place
  • 2h de shooting
  • 15 minutes de rangement du matériel
  • 45 minutes pour revenir du shooting
  • 20 minutes pour vider les cartes mémoires
  • 20 minutes pour faire les sauvegardes sur plusieurs disques
  • 25 minutes pour trier les photos
  • 3h à 4h pour le post-traitement des photos (selon le type de séance et la complexité des photos à réaliser)
  • Création de la galerie privée en ligne – 30min
  • Création du CD + envoi – 30min
  • Création d’un book photo 30min à 1h.

Total des heures de travail pour une séance photo non pas 2h, mais de 10h à 11h selon les cas. En gros d’une journée à une journée et demi de travail.

Ce qu’il vous faut enlever du tarif comme frais pour les non auto-entrepreneur :

  • La TVA 19,6% soit 29,5€
  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + … 25€
  • Les divers Taxes (33.34% du HT donc 150.5 [180-29.5 de T.V.A]) soit 37.63€

Il reste donc 180€ – (29,5€ + 25€ + 37,63€) = 87,87€ pour disons 10h de travail soit 8,78€/h. À l’heure où j’écris cet article le SMIC horaire est de 9,43€. Ce qui veut dire que vous acceptez de travailler pour un tarif horaire de moins de 93% du SMIC, car ces le taux horaire brut qui comprend aussi vos vacances, votre retraite et votre assurance maladie.

Ce qu’il vous faut enlever du tarif comme frais pour les auto-entrepreneur :

  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + … 25€
  • Les divers Taxes (20%) soit 36.00€

Il reste donc 180€ – ( 25€ + 36€) = 119€ pour disons 10h de travail soit 11,90€/h. À l’heure où j’écris cet article le SMIC horaire est de 9,43€. Ce qui veut dire que vous travaillez pour un tarif horaire de moins de 126% du SMIC, car ces le taux horaire brut qui comprend aussi vos vacances, votre retraite et votre assurance maladie.

Un mariage d’une journée avec un livre de mariage à 1200€

Pour un mariage d’une journée voici ce qu’il faut compter

  • 20 minutes de réponse à la demande du client (mail + téléphone + rencontre)
  • 1h30 d’entrevue avec le client
  • 1h30 pour un second rendez-vous et la signature du contrat
  • Réponse aux questions supplémentaires des mariés par mail ou téléphone 1h
  • Séance photo pour préparation du mariage 1h30
  • 45 minutes de préparation du matériel
  • 1h de voyage pour aller au mariage et arriver avant l’heure
  • Prestation du mariage 15h
  • 1h de retour du mariage
  • Vidage des cartes mémoires 1h
  • 1h pour faire les sauvegardes sur plusieurs disques
  • 2h pour le tri des photos
  • Traitement des photos de 5h à 7h
  • Création de la galerie privée en ligne – 30 minutes
  • Création du CD + envoi – 1h
  • Création du livre photo 4h

Total des heures de travail pour un mariage avec un reportage de 10h et un livre photo 40h soit une semaine de travail environ.

Ce qu’il vous faut enlever du tarif comme frais pour les non auto-entrepreneurs :

  • La TVA 19,6% soit 196,66€
  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + … 100€
  • Achat du livre photo 200€
  • Les divers Taxes soit 250,87€ (33.34% sur le HT soit 1003.34[1200-196,66 de TVA])

Il reste donc 1200€ – (196,66€ + 100€ + 200€ + 250,87€) = 452,47€ pour disons 40h de travail pour 11,31€/h (Le SMIC est à 9,43€).

N’oubliez pas que ce tarif est le taux horaire brut. Il intègre les 5h de vacances que tous les salarié ont pour 42h de travail, mais aussi votre retraite.

Donc même sans la retraite en net cela donne 552,47€ pour 40h de travail + 5h de vacances soit 552,47€/45h = 12,27€/heure au quel il faut encore enlever le coût de votre retraite et votre assurance santé.

Pour le même mariage à 1500€ vous arrivez à un taux horaire de 16,50€/h soit 175% du SMIC ce qui est acceptable comme tarif.

Ce qu’il vous faut enlever du tarif comme frais pour les auto-entrepreneurs :

  • Le déplacement + le matériel + les disques pour la sauvegarde + les services pour la galerie privée + les assurances + … 100€
  • Achat du livre photo 200€
  • Les divers Taxes soit 240,00€ (20%)

Il reste donc 1200€ – (100€ + 200€ + 240€) = 660€ pour disons 40h de travail pour 11,25€/h (Le SMIC est à 9,43€).

N’oubliez pas que ce tarif est le taux horaire brut. Il intègre les 5h de vacances que tous les salarié ont pour 40h de travail, mais aussi votre retraite.

Donc même sans la retraite en net cela donne 660€ pour 40h de travail + 5h de vacances soit 660€/45h = 14,66€/heure au quel il faut encore enlever le coût de votre retraite et votre assurance santé, mais en tant qu’auto-entrepreneur il faut ajouter aussi l’amortissement du matériel, que peuvent faire les autres status.

Donc pour un mariage à 1200€ le tarif horaire du photographe est de 155% du SMIC. Pour ce tarif horaire au dessus du SMIC vous avez la responsabilité d’arriver à l’heure, de faire de belles photos, de ne rien louper, de ne pas avoir de matériel défaillant. Cela peut-être un bon tarif pour commencer en tant que photographe.

Imaginez les « photographes » qui proposent un tarif à 400€. Même en admettant qu’ils ne passent que 20h de travail sur le mariage et qu’il ne proposent pas le livre de mariage, mais 50 tirages photo, une fois les frais enlevés, il reste 6,88€/h … donc seulement 73% du SMIC horaire et toujours en comprenant les jours de vacances et la retraite/santé dans de 73% du SMIC horaire. Donc en fin de compte 400€ pour un mariage revient à accepter un salaire environ à 55% du SMIC. A ce prix en six mois vous fermez votre boite !!!

Comment présenter vos tarifs auprès de vos clients

Comment faire comprendre à vos clients que vous pratiquez le prix juste.

Si vous n’avez jamais suivi de stage de vente (déjà ça c’est une erreur), vous n’avez sans doute jamais entendu ce que je vais vous expliquer ici.

Quand on vend une gamme de produits ou de services, on propose toujours un entré de gamme, plusieurs milieux de gamme à différentes graduations de prix et un haut de gamme. Le but est de vendre un maximum de milieux de gamme, quelques hauts de gamme et le moins possible d’entrée de gamme sur lesquels les marges sont les moins intéressantes, à moins de pouvoir compléter ses entrées de gammes par des options qui les amèneront vers le prix des milieux de gamme.

Pourquoi proposer trois classes de tarifs par prestation dans votre catalogue de prestation de photographe ?

Prenons comme exemple mes prestations pour un book photo pour les particuliers. Mes tarifs pour les book photo vont de 120€ à plus de 650€.

Pourquoi une telle différence ? Le book de 650€ permet de donner le vrai prix aux autres books. Il est complet et comprend même le DVD des photos et la maquilleuse. En contre partie le mec qui paie le book entrée de gamme à sa chérie passe pour un radin. Ce book ne comprend que 5 photos imprimées en 13*17cm. Généralement quand un client s’arrête sur le book premier prix, il achète à côté des photos au format numérique ou un agrandissement fine art. Bref, tout pour ne pas passer pour des radins ;o)

Surtout je ne loupe jamais de bien préciser que mon book le plus cher est à 650€ et cela pour trois raisons.

  • La première raison, comme je le disais plus haut, permet aux clients de prendre conscience du prix réel d’un book en studio avec une maquilleuse.
  • La seconde raison est  que le client comprend que les prix des book milieu de gamme ne sont pas surévalués.
  • La troisième raison aussi importante que les deux précédentes, est ma crédibilité en tant que photographe. Si je peux me permettre de proposer et vendre des book photo à 650€ c’est que la qualité de mon travail le justifie contrairement aux photographes qui proposent des book à 45€. Je dirais même que cela discrédite ces fameux photographes. Pour vous donner un ordre d’idée, LA photo Harcourt coûte 2300€.

Comment présenter vos tarifs à vos prospects

La première règle d’or, on ne met pas ses tarifs sur son site Internet ou dans un mail sans un premier contact par téléphone ou mieux un premier rendez-vous. Il est coutume de dire que dans un magasin le client est roi, mais sur Internet le client est un dictateur. Si vous placez vos tarifs sur votre site, vos prospects ne regarderont que ça et pas le service proposé pour le prix annoncé.

Par exemple si vous mettez le prix de la prestation pour un book photo de 2h avec les photos comprises dans le tarif, vos prospects ne feront pas la différence avec un autre photographe qui affichera un prix trois fois moins élevé que le votre, mais juste pour la séance et sans les photos. S’ils faisaient le compte, ils verraient qu’au final vous êtes au même prix. La différence est que votre concurrent lui aura signé le contrat et aura transformé le prospect en client … pas vous !

Idem pour la qualité des photos. Si vous êtes avec eux au téléphone ou en direct, vous pourrez aussi présenter vos prix par rapport à la différence de qualité des photos. Je le fais régulièrement et cela ne me pose pas de problème, au contraire. Je ne vois pas pourquoi j’accepterais de pratiquer les prix et les conditions de personnes qui se moquent de leurs clients en proposant des photos de mauvaises qualités. Idem pour le délais de livraison des photos, je suis capable de faire comprendre le temps d’attente et le fait que mes clients n’auront pas les photos dès la fin de la séance.

Commencer par proposer le tarif haut de gamme en premier. Une fois qu’ils ont vu le tarif le plus élevé, vos clients comprendront les autres tarifs.

Comment fixer vos tarifs pour vendre correctement

Comme nous l’avons vu tout au long de cet article il faut que vous commenciez par bien estimer les coûts de vos prestations pour vous. Ensuite estimez le temps nécessaire pour chaque prestation. Une fois ceci fait, fixez un tarif pour vos heures de travail, en gros ) combien estimez vous vos heures de travail. Enfin fixez vous le pourcentage de marge souhaitée, qui vous permettra par exemple de proposer des promotions ou des remises sans pour autant perdre de l’argent.

Donc le tarif de chacune de vos prestations est égale à

(("Nombres d'heures de la prestation * votre tarif horaire") + "Coût réel de la prestation")* le pourcentage de votre marge

Cela donne votre tarif hors taxe. Ajoutez ensuite les taxes (charges + TVA).

Pour un book photo de 2h

Partons avec un tarif horaire du photographe de 12€/h, cela donne :

((12€*10h) + 25€ de frais)*15% de marge = 166,75€ hors taxes

On ajoute 33,34% de divers taxes soit 55,59€ ce qui donne

166,75€ + 55,59€ = 222,34€

On ajoute enfin la TVA à 19,6% soit 43.57€

222,34€ + 43,57€ = 265,91€

265,91€ et non pas 180€ comme nous l’avons vu plus haut. Donc si on veut fixer ce que l’on appel un prix psychologique, il faut proposer votre book à 269€.

Pour un mariage d’une journée complète avec un livre de mariage

Partons aussi avec un tarif horaire de 12€/h et 100€ de frais divers cela donne :

((12€*45h) + 100€ de frais) *15% de marge = 736€

On ajoute les 200€ du livre des mariés :

736 + 200€ = 936,€

On ajoute les 33.34% de divers taxes soit 312,06€

936€ + 312,06€ = 1248,06€

On ajoute la TVA à 19,6% soit 244,62€

1248,06€ + 244,62€ = 1492,68€

Nous sommes très loin de 400€ proposé par certains, nous sommes plus proche des 1200€.

En conclusion

J’espère vous avoir aidé à fixer vos tarifs. Il y a encore plusieurs points à voir. Par exemple il faut que vous proposiez des tarifs plus attractifs si vos clients prennent un forfait que s’ils prennent à la carte. Dans les forfaits le but étant de vendre ce qui vous intéresse le plus, par exemple des tirages photos ou un livre.

Il ne reste plus qu’un rendez-vous pour ce dossier sur le métier de photographe. Je ferais sans doute une vidéo pour ce dernier volet qui donnera plus des conseils. Si vous avez des questions n’hésitez pas, j’essaierais d’y répondre dans la vidéo du dernier volet.

 

Tags: , ,
Commentaires (43)
  1. Clémentine says:

    Merci beaucoup pour ces informations concrètes et pratiques.
    Je pense me lancer professionnellement d’ici la fin de l’année et demander un statut auto entrepreneur. Je collecte un maximum d’informations pour ne pas me planter et vos articles sont vraiment aidants même plusieurs années après leur mise en ligne;
    Bonne journée.

  2. Joëlle Verbrugge says:

    Excellent Podcast qui va servir à bon nombre de photographes, quelle que soit leur clientèle..
    L’estimation est en effet un point fondamental que bien peu apprécient à leur juste valeur/importance.

    • Benoit says:

      Merci beaucoup Joëlle pour ce message.
      Quelques paramètres ont changés depuis, il faudrait que je le remette au valeur d’aujourd’hui.

  3. karima says:

    treè bien expliquer, merci pour tous les renseignements 😀

  4. Pingback: Photographes de mariage : que font-ils vraiment ? - Blog Lumys

  5. Raffi M. says:

    Bonsoir,
    Une approche et article très intéressants et très instructifs ! Merci Benoit pour le soin apporté au traitement du sujet, il éclaire et met des mots juste sur des situations que je n’avais pas nécessairement pensé mettre en avant.
    Je ne cherchais pas nécessairement à cibler l’aspect tarifaire de mes prestations, mais plus à enrichir le panel d’arguments qui gravite autour du sujet, et c’est ce que j’ai trouvé sur votre page grâce au soin que vous avez apporté sur le sujet.

  6. maud says:

    Bonjour,

    Merci pour ces articles très intéressant. Récemment à mon compte en auto-entrepreneur, je me pose par mal de question sur les tarifs à pratiquer. Il y a tellement de méthode que je ne sais pas laquelle choisir…

    Que penser des photographes qui font leur tarif à la photo ? (exemple 65€ 1h30 de shooting et les clients choisissent eux même les photos à 15euros l’unité…) en terme de prix psychologique ? et de rentabilité comparativement à votre méthode ?

    Je vous remercie pour votre retour,

    Maud

    • Benoit says:

      Bonjour Maud et merci pour ton message.

      Pour ma part, je me mets toujours à la place du client et du coup, si ces derniers me posent des questions sur mes tarifs, je peux leur expliquer sans avoir à baisser la tête.
      Personnellement, si j’étais client d’un photographe, se serait pour avoir des photos. Oui cela parait logique, mais rien qu’en disant ça à vos clients, vous casser la pratique que vous décrivez où les photographes proposent des forfaits … Sans photos.

      Ensuite si vous leur expliquez que votre forfait est par exemple de 180€, mais qu’il comprend 10 photos, alors que le forfait à 65€ sans photo, il faut ajouter 15€*10 photos pour avoir la même chose, soit 65€+150€ = 215€, ils font donc une économie de 35€, soit une économie de presque 20%, généralement vous n’aurez pas à avoir honte de vos tarifs.

      Maintenant, comme vous le dites, vous pouvez proposer un forfait accroche qui vous permet de dire « à partir de 65€ la séance photo » et vendre les autres forfaits une fois les clients en contact. Le but d’une offre accroche est justement d’accrocher le client, ensuite, une fois en face d’eux, si vos tarifs sont bien pensés, il est facile de défendre sa politique de prix. ;o)

  7. Pingback: Pourquoi est-ce qu'une vidéo ça coûte cher ? – Olivier Servières - Vidéaste

  8. Gab says:

    Même quelques années apres l’edition de cet article. ton contenu que ca soit sur youtube ou ici est tres enrichissant.

    Me lancant dans la profession en janvier j’apprend enormement grace a toi et ton experience

    merci beaucoup !

    • Benoit says:

      Merci pour ton message et heureux que les tuto servent ;o)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Cours photo

Le photographe du blog

Portrait de Benoit Thibaudeau
1971-11-02
2013-03-11
Benoit Thibaudeau
Photographe
Spécialiste mariage / Studio et publicité

Deviens Photographe

      Le site : www
      Cours sur Internet : cours
      Le blog : Blog

Dream Photos - Studio

      Le site : www       Le blog : Blog
Son mail :
Tel : 06.70.02.31.27
Mr. Benoit Thibaudeau
27 bis rue Louis Rolland
92120 Montrouge,
Haut de Seine - FRANCE

Newsletter

Sur les Réseaux

Rejoignez moi sur Youtube