Pourquoi Lightroom modifie mes photos lorsque je les importe ?

Ecrit par Benoit dans Tutoriel photographe débutant | 35 commentaires |

Cet article me permet de répondre aux questions de plusieurs personnes sur le fait que Lightroom modifie leurs photos, juste après leur importation dans la bibliothèque Lightroom.

pourqoi Lightroom modifie les photos

Certaines personnes se plaignent que Lightroom assombrisse leurs images, ou à l’inverse les surexposes, ou encore modifie les contraste, voir même passe les photos prises en mode noir et blanc en couleur, une fois importé dans Lightroom.

Il est vrai que dans certains cas, juste après l’importation, quand on affiche la photo dans lightroom pour la première fois, ce dernier affiche les vignettes des photos dans le film fixe en bas de la fenêtre puis au bout de quelques secondes on peut voir les photos être modifiées, sans aucune intervention de notre part.

Alors, pourquoi Lightroom se permet-il de modifier nos photos ?

Modification lors de l’importation dans la bibliothèque Lightroom ?

parametrage-predefini-lightroom-importation-photosPar défaut, Lightroom n’applique aucune modification sur vos images lorsque vous les importez dans  la bibliothèque. Mais il est possible de le faire. Pour cela dans la fenêtre d’importation des photos, dans le menu de droite, vous trouverez la section suivante « Appliquer pendant l’importation« .

Cette partie permet de paramétrer deux éléments différents qui seront appliqués pour toutes les photos qui seront importées depuis votre appareil photo vers la bibliothèque Lightroom. « Les métadonnées » et « Les paramétrages de développement« .

Ajouter des métadonnées lors de l’importation des photos dans Lightroom

Lors de l’importation des photos vous pouvez décider d’ajouter des « métadonnées » que l’on appelle « données IPTC ». Beaucoup connaissent les données de type EXIFs qui regroupent les données techniques de la prise de vue, comme les ISO, le temps de pose, le mode d’exposition, le modèle de l’appareil photo, …  Ces données sont invisibles à l’oeil nu, car stockées dans l’entête de la photo, mais sont lisibles avec la plupart des logiciels capables de lire les photos.

Par contre, moins de gens connaissent les données IPTC qui sont aussi stockées dans l’entête des photos, mais regroupent les données comme des mots clés, le copyright, l’auteur, le titre de la photo, une description, … des dizaines d’informations qui vous permettront de classer vos photos et de les retrouver facilement. Ces données sont aussi souvent utilisées lors de l’envoi de vos photos sur les réseaux sociaux, ou dans les banques d’images.

Dans lightroom, il est possible de créer des profils de données IPTC pour ne pas avoir à saisir les données à chaque fois.

Je vous ferais un article sur la méthode d’utilisation des données IPTC, car c’est hors sujet pour aujourd’hui.

Modifier les photos lors de l’importation dans la bibliothèque de Lightroom

Au même endroit que pour les données IPTC, vous pouvez aussi décider d’appliquer des « paramètres prédéfinis » que vous aurez préalablement enregistrés dans un preset lightroom.

Je vous renvois vers le tutoriel sur les presets lightroom si vous souhaitez savoir à quoi cela correspond.

Quand vous cliquez sur la liste déroulante des « paramètre de développement » vous avez accès à la totalité des paramètres prédéfinis sur votre Lightroom, comme vous pouvez le voir sur ma copie d’écran juste en dessous, pour mon lightroom et mes paramètres prédéfinis :

parametrage-predefini-lightroom-importation-photos

Par défaut Lightroom, n’opère pas de modification sur les photos lors de l’importation, sauf si vous décidez d’appliquer un paramètre prédéfini. Dans ce cas, toutes les photos se verront appliquées le paramètre prédéfini lors de l’importation.

Pourquoi Lightroom modifie les photos sans notre intervention ?

Il peut arriver parfois que lorsque l’on regarde les photos dans le module de développement, on voit les miniatures des photos se modifier au bout de quelques secondes, dans le film fixe en bas de l’écran. C’est sans doute ce qui arrive aux lecteurs qui m’ont posé des questions sur cet état de fait.

Parfois les photos s’assombrissent, ou les contrastes sont modifiées, ou voir même, elles passent du noir et blanc, comme nous les avons prises, à une version en couleur.

A quoi est-ce dû ? Pourquoi Lightroom se permet de modifier nos photos ?

Alors, déjà ligthroom ne modifie jamais les photos, même quand nous opérons des modifications dans le module de développement. Ligthroom enregistre toutes les modifications réalisées par l’utilisateur dans un fichier « XMP » . Il y a un fichier XMP par photo et avant d’afficher la photo ou sa miniature, le logiciel applique ce « traitement virtuel » sur la photo originale, qu’elle soit prise en JPEG ou en RAW. Ce mode de fonctionnement permet de ne jamais modifier la photo originale et de repartir depuis la version originale quand vous le désirez.

Si vous gardez vos photos en format RAW, il peut arriver que vous voyez les photos se modifier sans que vous ayez appliqué le moindre traitement.

En fait quand vous conservez vos photos au format RAW, le fichier est codé en 12 bits, mais le RAW ne prend que 8 bits. Les 4 bits restants sont un JPEG appauvrit qui permet à votre appareil d’afficher l’image sur l’écran LCD de votre appareil photo. Je vous renvoi vers l’article sur la différence entre le format RAW et JPEG si vous ne connaissez pas la différence entre les deux formats.

Votre appareil photo, prend toutes les photos au format RAW, puisque ce sont les données brut du capteur. Pour faire très simple, la différence entre le format RAW et le format JPEG est que lorsque vous stockez vos photos au format RAW, votre appareil photo stocke toutes les données du capteur dans un fichier, soit 4092 niveaux répartis en 5 couches. Quand vous paramétrez votre appareil photo, pour qu’il ne conserve que le format JPEG des photos, il stocke seulement 256 niveaux d’informations répartis en 5 couches. Le format RAW contient toutes les données du capteur, le format JPEG contient les données du capteur après être passé par tous les filtres du paramétrage de votre appareil photo au moment de la prise de vue pour passer d’un format RAW avec 4092 niveaux d’informations à 256 au format JPEG.

Par exemple, un fichier au format RAW conserve toutes les données des différentes balances des blancs, alors que le fichier au format JPEG ne conserve que la balances des blancs utilisée lors de la prise de vue. Idem pour les contrastes, le mode noir et blanc, … En gros le format JPEG est le format RAW appauvri par les différents filtres du paramétrage de votre appareil photo.

Pourquoi Lightroom modifie les photos prises au format RAW ?

En fait, il ne le fait pas. Pendant l’importation des photos, Lightroom affiche le jpeg appauvris contenu dans le fichier RAW. Il affiche donc la photo prise avec toutes les modifications réalisées par les filtres de l’appareil photo lors de la prise de vue. Puis, une fois chargé, Ligthroom affiche son interprétation du fichier RAW (je rappelles que le RAW n’est pas une image à proprement dit).

Par exemple si vous prenez vos photos et que vous les stockez au format RAW, si vous prenez vos photos en noir et blanc, le JPEG contenu dans le fichier RAW est en noir et blanc et c’est ce qui est affiché au début dans la miniature de Lightroom. Puis après le chargement, la miniature repasse en couleur, car le RAW contient la totalité des données, donc la version couleur de la photo, puisque la prise de vue en monochrome est dût à l’application d’un filtre supprimant 66% des données du fichier RAW pour créer un JPEG en monochrome.

Donc quand vous voyez les miniatures de Lightroom se modifier, c’est parce que vous prenez vos photos en mode RAW et que lors du chargement Lightroom affiche le JPEG appauvri du RAW, puis ensuite affiche son interprétation du fichier RAW de votre appareil photo.

L’interprétation des fichiers RAW demande des ressources de calcul plus importantes que l’affichage simple du JPEG, c’est pour cela que pendant l’importation des photos, par soucis d’économie des ressources de votre ordinateur, ce dernier affiche le JPEG contenu dans le fichier RAW, puis, une fois la procédure d’importation terminée, il utilise les ressources de votre ordinateur pour interpréter les fichiers RAW et créer sa propre miniature, donc la photo sans les filtres de l’appareil photo appliqués pendant la prise de vue.

En conclusion

Lightroom ne modifie jamais les photos originales, même si vous appliquez des modifications depuis ce logiciel, alors il ne les modifie pas lors de l’importation, sauf si vous appliquez un paramètre prédéfini volontairement, comme vu plus haut.

Quand vous voyez vos photos se modifier dans les miniatures du film fixe de Lightroom après l’importation, c’est que vous prenez vos photos au format RAW et qu’après la phase d’intégration des photos dans la bibliothèque Lightroom qui demande déjà des ressources importantes de votre ordinateur, il interprète le fichier RAW, ce qui demande aussi des ressources importantes de votre ordinateur, surtout si le nombre de photos importées est important.

 

Tags: , ,
Commentaires (35)
  1. Lien says:

    Bonjour, j’ai un soucis depuis peu. J’utilise en ce moment un preset, et celui ci s’applique a chaque nouvelle photos que j’importe, je n’en veux plus je sature. Donc le problème est que le réglage s’applique a chaque photos. J’ai regardé dans importation réglage prédéfinis et il est écrit « sans » comme dans l’exemple. Je ne comprends pas pourquoi il retouche chacune de mes photos avec le preset, j’ai déjà désinstaller et réinstaller lightroom. Ça me fait la même chose sur lightroom cc

  2. den says:

    Dans la partie Etalonnage de l’appareil photo (en mode développement), il est possible de changer le profil pour récupérer une des simulation de film disponibles

  3. Valérie says:

    Bonjour,
    Existe-t-il une fonction dans lightroom permettant de revenir en un seul clic à la version « jpeg » qui se préaffiche ?
    Parce qu’effectivement, comme beaucoup d’autres, je préfère les photos telles que je les ai prises et dois à nouveau tout régler dans lightroom pour revenir à la photo « telle qu’elle s’affiche sur mon appareil ».
    Tout ce qui pourrait me faire gagner du temps serait donc le bienvenu…
    Merci pour votre réponse.

    • Jeff says:

      Bonjour Valérie.
      Je te conseille de procéder comme ceci pour gagner du temps.
      Tu sépares les fichiers NEF des fichiers JPG. Chacun dans un dossier distinct du dossier de ton reportage.
      Ensuite dans lightroom tu ajoutes uniquement le dossier JPG.
      Tu verras tes photos impeccables directement.
      On travailles très bien avec le JPG.
      Les fichiers RAW, tu les as pour te rassurer, et pour rattraper certains détails qui échapperont au fichier JPG. Par exemple un ciel cramé..
      Une fois que tu as traité ton reportage, exporté tes images en JPG qualité 9 pour livraison et puis quand que tout le monde est content, tu balances le dossier RAW et le JPG d’origine. Perso, je garde le fichier JPG (neutre) avant retouche dans certains cas, quand j’ai appliqué trop d’effet sur l’image, pour y revenir ultérieurement si nécessaire.
      Bon travail.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Cours photo

Le photographe du blog

Portrait de Benoit Thibaudeau
1971-11-02
2013-03-11
Benoit Thibaudeau
Photographe
Spécialiste mariage / Studio et publicité

Deviens Photographe

      Le site : www
      Cours sur Internet : cours
      Le blog : Blog

Dream Photos - Studio

      Le site : www       Le blog : Blog
Son mail :
Tel : 06.70.02.31.27
Mr. Benoit Thibaudeau
27 bis rue Louis Rolland
92120 Montrouge,
Haut de Seine - FRANCE

Newsletter




Sur les Réseaux

Rejoignez moi sur Youtube




T-shirts, casquettes, sacs, goodies

La boutique Photo