Header widget area left
Header widget area right
Viewing posts categorised under: Tutoriels

Je veux devenir photographe !!! 5/7 – les frais à prévoir

Posted by Benoit in Tutoriel photographe professionnel | 5 comments

04.03.13
Je veux être photographe

 

Nous en sommes déjà au 5eme des 7 volets sur le dossier de devenir photographe. Nous allons devoir passer à la caisse aujourd’hui, nous allons voir ce qu’il va falloir absolument prévoir comme frais si vous décidez de devenir photographe.

Je sais, ce n’est pas la partie la plus plaisante dans la conception de son activité, mais sans envisager les frais à engager lors du lancement de votre activité, vous risquez de fermer boutique très vite.

Alors, avant d’aller voir heu … comment il s’appelle … si l’autre derrière son bureau … celui qui ne sourit jamais … mais si celui qui vous prête un parapluie quand il fait beau et qu’il vous le reprend dès qu’il pleut …. ah oui !!! avant d’aller voir votre banquier, appliquez vous à réaliser un business plan solide et bien ficelé.

Je vous propose de voir ici cette partie. Pas le business plan, mais les frais à prévoir lors du lancement de votre activité.

Le matériel à acheter pour devenir photographe

Vous vous en douté, ce point va être le plus important dans les dépenses. Pensez que vous voulez être photographe professionnel. Si lors d’une soirée avec vos amis votre appareil photo tombe en panne, ce n’est pas grave, par contre en tant que photographe professionnel si votre appareil tombe en panne lors d’un mariage, si vous ne possédez pas un second appareil photo, vérifiez que les mariés n’aient pas un fusil caché dans le placard.

Les appareils photo d’un photographe professionnel

Si vous souhaitez devenir photographe professionnel, peu importe le secteur de photo où vous souhaitez opérer, mode, animalier, mariage, sport, …  2 appareils photos, c’est le minimum. De plus prévoyez des appareils photo professionnels, pas des bridge comme j’en ai déjà vu … si si, je vous jure. Je dirais que le minimum c’est l’équivalent du 6D voir du 5D chez Canon, par exemple. Après à vous de voir, selon votre secteur dactivité si vous préférez deux full frame ou un full frame et un APS-C ou 2 APS-C.

Prévoyez un renouvellement de vos APN en 2 ans ou 3 ans au maximum.

Les objectifs

Pour vos objectifs, pareil, même s’il n’est pas nécessaire de couvrir toutes les focales deux fois, préférez plusieurs objectifs qu’un seul. Déjà soyez sérieux, un objectif avec une grande focale est possible en tant qu’amateur, mais pas en tant que photographe professionnel. Ces objectifs ont beaucoup de problèmes de distorsion, d’aberration chromatique et ils sont sombres. De plus, tout comme les APN ils peuvent tomber en panne. Si vous n’avez qu’un seul objectif, vous faites quoi ?

Par exemple, je ne suis équipé que d’objectifs de la série L de chez Canon, du 17mm au 600mm. 8 objectifs au total entre les objectifs fixes et les zooms. Tous sont à ouverture fixe f/1.2 pour les 2 fixes 50mm et 100mm, f/2.8 pour la majorité des focales de 24mm à 200mm et f/4 pour le 600mm et le grand angle.

Prévoyez un renouvellement de vos objectif en 5 à 8 ans.

Les flash

Tout dépend du type de reportages photo auxquels vous vous destinez, mais si ce n’est pas de l’animalier il vous faudra au minimum un flash cobra. Si vous vous destinez à des reportages photo comme les mariages, les books photo, il vous faudra sans doute du plus lourd. Prévoyez que votre flash puisse vous suivre en intérieur et en extérieur. Donc prévoyez des flash avec batterie pour les flash externe.

J’ai opté pour le flash cobra Canon …, un flash externe sur batterie ELINCHROM générateur Ranger RX Speed AS 1100 joules + batterie + chargeur + torche Free Lite S, ceci dit un « flash ELINCHROM kit Ring Flash Ranger Q hybride » peut suffire pour vous lancer.

Le budget matériel

Donc si on compte 2 APN dignes de ce nom, des objectifs pour les mariages ou la mode qui couvre des focales allant de 10 à 200mm minimum on voit que l’on tourne déjà dans un budget avoisinant les 12 000€ TTC.

Ajoutez le flash cobra et peut-être un flash sur batterie et vous passez de 12 000€ à 14 000€.

La photo animalière ou sportive, demande en plus un objectif du type 400mm ou 600mm. Le Canon EF 600mm f/4L IS II USM avoisine les 13 000€.

Prévoyez aussi une assurance pour votre matériel, c’est toujours utile. Ajoutez de 500 à 1000€/ an.

Votre communication

Un élément trop souvent oublié.

Votre présence sur Internet

Je vous renvois vers le quatrième volet du dossier « je veux devenir photographe » pour comprendre à quoi sert Internet pour un photographe.

Pour exister aujourd’hui en tant que photographe, il faut être présent sur Internet. Avoir un site Internet est une chose, mais il vous faudra vous former ou faire appel à une société qui vous prendra par an l’équivalent d’une formation SEO.

Pour faire faire un site Internet et un blog (obligatoire pour un photographe), il faut compter environ 800€ TTC. Pour une formation SEO de 2 jours il faut compter de 2000€ à 3000€ TTC

Votre communication par carte de visite et flyer

En tant que photographe vous êtes censé connaître la manipulation de logiciel de PAO/DAO. Vous êtes donc a même de concevoir le design de vos cartes de visites, de vos flyers, ce qui vous permettra d’économiser un peu. Vous pouvez avoir 1000 cartes de visites de qualité pour moins de 50€ TTC.

Pour les flyer c’est plus cher, si vous les concevez vous-même, vous pouvez en faire éditer  une centaine pour 100 à 150€ TTC.

Vos livres de démonstration

Si vous souhaitez réaliser des reportages de mariage, il vous faudra des livres de démonstration. Pour cela il vous en faudra plusieurs exemples de supports. Selon les éditeurs il vous faudra compte de 400 à 800€.

Vos publicités payantes

La première année, il vous sera peut-être nécessaire de prévoir un budget de publicité. Selon le support et la diffusion choisis il faudra prévoir de 400€ pour un site simple, à 1500€ pour une publication sur un site comme « mariee.fr » et dans 3 exemplaires de leur revue.

Le budget communication

Comme vous le voyez, si vous connaissez déjà l’utilisation d’Internet et que vous êtes capable de créer vous-même votre site tout comme c’était mon cas, vous allez économiser près de 4000€. Du coup votre budget communication sera compris entre 200€ et 1000€.

Mais si vous avez besoin d’une formation, d’un site et de livres de démonstration, de carte de visite, le budget communication à prévoir est de 3500€ à 6000€ TTC.

Prévoyez un budget pour votre subsistance

Pour cette partie du budget c’est à vous d’évaluer ce qu’il vous faut, selon votre situation familiale, votre propriété, si vous avez un second travail, … bref prévoyez que votre activité ne devienne rentable qu’à partir de 6 mois au moins.

Le statu d’auto-entrepreneur peut permettre de commencer votre carrière de photographe comme un second métier. Ce statu à des pour et des contres. Vous ne pourrez pas récupérer la TVA. L’achat de votre matériel vous coutera donc 19,6% de plus qu’avec un autre statu fiscal qui vous permettrait de récupérer la TVA. De même ce statu ne vous permettra pas de passer en amortissement votre matériel.

En conclusion

Pour s’installer en tant que photographe, il vous faudra trouver au minimum un budget de 15 00 à 25 000€ TTC pour le matériel, l’assurance et la communication de la première année.

A cela ajoutez ce qu’il vous sera nécessaire pour vivre sur vos fonds propres au moins les six premiers mois de votre activité si vous n’avez pas un second travail à côté.

Ensuite prévoyez 2000€ de budget annuel pour renouveler votre matériel quand se sera nécessaire.

Prévoyez de 300 à 1000€ de communication annuel pour les prochaines années.

 

 

Histoire d’une photo II – Réaliser un portrait en studio

Posted by Benoit in Tutoriel photographe professionnel | 9 comments

01.03.13

Apprendre la photo portrait studio

Dans ce second épisode sur l’histoire d’une photo je vous propose de voir ensemble un second portrait réalisé en studio.

Dans le premier post sur la réalisation d’une photo studio, j’avais utilisé pas moins de 4 flash studio, 2 diffuseurs, un réflecteur et un panneau obturateur.

Aujourd’hui nous allons faire plus simple. Je vous propose une photo que j’ai réalisé avec un seul flash studio, vous allez voir que c’est plus simple que de gérer 4 torches.

La modèle est une jeune actrice Armelle Ellemra.

Donc notre but aujourd’hui est de voir en détail comment arriver au résultat du portrait studio ici.

La préparation du shooting photo studio

Les objectifs à atteindre

Avec Armelle nous nous sommes rencontré pas mal de fois. En tant qu’actrice de Cinéma elle a besoin de répondre à pas mal de casting différents. Du coup il lui faut des photos de types et de styles différents d’une séance à une autre pour pouvoir répondre à un panel important de casting.

Armelle est une jeune demoiselle, blonde et aux traits de visage fins. Son problème est que sa jeunesse et son physique la desserve quand elle doit répondre à des castings pour un rôle de femme fatale.

Le but de cette séance était donc de sexualiser cette jeune femme afin d’obtenir des photos d’Armelle dans son rôle de femme fatale.

Les contraintes et préparation de la séance photo

Nous partions avec quelques avantages :

  • Armelle est une actrice qui a suivi un cursus au cours Florent puis à l’Acting International. Ce qui fait qu’elle sait jouer la comédie.
  • Nous avions besoin de sexualiser Armelle, pour cela nous avons choisi une robe décolleté et nous avons choisi une coiffure avec les cheveux humides et un peu en bataille.
  • Pour la pose, je souhaitais qu’Armelle soit distante, un peu inaccessible. Pour cela je lui ai fait prendre une pose fuyante, exagérément appuyée pour amplifier l’impression de détachement. Comme si elle se penchait sur sa gauche pour réapparaitre dans la photo le temps de nous dire « Foutez-moi la paix » (Leave me alone) avant de disparaitre à nouveau de la photo.
  • Pour le maquillage nous sommes restés avec un maquillage minérale très léger. Nous avons réalisé la séance en milieu d’hiver et Armelle est blonde donc avec une peau pâle. Du coup nous avons utilisé un fond de teint pour qu’elle ne soit pas trop pâle.

Le temps nécessaire de la composition à la version finale de la photo

  • Préparation pour le choix des vêtements et finaliser l’idée de la photo, 30 minutes.
  • Maquillage de la modèle 20 minutes + 20 minutes pour habillage et coiffure.
  • Préparation du studio, 20 minutes.
  • Montage de l’architecture de la lumière et du réglage des flashs, 10 minutes.
  • Prise de vue avec direction du modèle pour trouver la bonne pose, 15 minutes.
  • Post-traitement couleur 40 minutes.
  • Utilisation d’un fond noir pour amplifier le côté solitude du modèle.

Temps nécessaire pour la photo environ 2 heures et 30 minutes. Un post traitement a été nécessaire pour finaliser la photo et retoucher quelques erreurs aux quelles je n’avais pas fait suffisamment attention lors de la prise de vue.

Le shooting Photo

Le flash utilisé pour cette photo

ELINCHROM kit Ring Flash Ranger Q hybrideComme pour la dernière fois, je n’aime pas l’éclairage plein flash. Je n’utilise le plein flash que pour les contrats de type catalogue de vêtements. Par contre, contrairement à la dernière fois, j’ai utilisé une simple source de lumière avec un seul flash studio.

Pour la photo studio avec une seule source de lumière pour obtenir une lumière diffuse, sans projection d’ombre portée sur le fond, il y a plusieurs possibilités.

On peut utiliser des lumières continues dirigées vers des réflecteurs qui eux-mêmes reflètent la lumière vers le modèle.

On peut utiliser un Ring flash ou flash circulaire comme vous pouvez le voir sur la photo à côté. Personnellement j’utilise le « flash ELINCHROM kit Ring Flash Ranger Q hybride »

Mais pour cette fois j’ai préféré un flash avec un diffuseur plus large et surtout plus doux, plus diffus. J’ai donc opté pour un flash ELINCHROM Compact Style RX1200 équipé d’un bol beauté 44cm 55° équipé d’une grille nid d’abeille.

ELINCHROM bol beauté Softlite argent 44 cm 55° Elinchrom-bol-beaute-44cm-55 ELINCHROM grille nid d'abeille pour bol Softlite 44 cm

La particularité du bol beauté est qu’il projette un rayon lumineux très diffus et donc très court. Le rayon du bol beauté permet de ne pas avoir de projection d’ombre sur le fond. Cela vient du fait que la lumière du flash, orienté vers le modèle, projette un rayon lumineux sur une coupole métallique qui reflète ce rayon sur le bol beauté qui est courbe et de couleur blanc mat. Puis le rayon est projeté vers le modèle de façon très diffuse et avec un rayon très court.

L’installation de la lumière

Voici le plan très simple de la prise de vue :

Apprendre la photo studio II

Le flash flash ELINCHROM Compact Style RX1200 équipé du bol beauté 44cm 55° avec la grille nid d’abeille se trouvait en face d’Armelle à 2m de distance (1).

Le réglage du flash est simple. La puissance d’un flash se mesure en nombre de guides. Le nombre de guide, quand on a une seule source de lumière, est de (Nombre de mètre entre le flash et le sujet * Ouverture de la focale à ISO 100). Donc ici j’avais deux mètres de distance et j’ai fermé mon ouverture à f/8, ce qui donne 2m*f/8 soit un nombre de guide à 16. Mais du fait de la grille nid d’abeille devant le bol beauté, j’ai poussé un peu plus le flash à 19 guides. De plus, comme j’ai réglé mon appareil photo non pas à ISO 100, mais ISO 50 j’ai doublé le nombre de guide. J’ai donc réglé le flash à une puissance de 35 guides.

Autour de la torche j’ai placé 2 réflecteurs blancs pour encadrer la diffusion latéral de la lumière (2).

En bas, sous le flash, entre le flash et Armelle, dirigé en diagonal vers le visage d’Armelle j’ai placé un troisième diffuseur de façon à faire ressortir convenablement le bas du visage (3).

Pour ma part j’étais l’objectif collé au bol beauté de façon à coller au plus près à l’axe de la lumière et l’axe de l’objectif.

Les EXIFs de l’appareil photo

J’ai utilisé :

  • un appareil photo Canon 5D Mark III (cercle de confusion de 0.030 sur un capteur full frame donc un ration 1/1)
  • équipé d’un objectif Canon EF 50mm F/1.2 L USM (Un vrai bijoux que j’adore utiliser pour les portraits).
  • Qualité d’image en RAW.
  • Colorimétrie en sRVB.
  • Balance des blancs manuelle régler avec une charte de gris.

L’avantage du 50mm f/1.2, c’est qu’on ne l’utilise jamais ou très rarement en ouverture f/1.2, du coup la qualité de la photo est encore meilleure.

Les exifs :

  • Ouverture f/8 (pour ne pas avoir de problème de diffraction)
  • Une distance entre la modèle et le photographe de 2m environ.
  • Donc une profondeur de champ de 1,25m ce qui est suffisant pour cette photo
  • ISO 50
  • Temps de pose 1/200s
  • Posé sur trépied afin d’avoir le meilleur piqué possible.
  • Mise au point sur l’oeil droit d’Armelle.

Post traitement de la photo

J’ai réalisé mon post traitement :

  • Sur Photoshop 5
  • Sur la version 16 bits de la photo (version tiff pour ne pas dégrader la qualité pendant les traitements et les différentes sauvegardes).
  • La photo à une taille originale de 4500*3000 pixels de large sur une longueur de 5616 pixels en 300 DPI.

La photo originale

Voici la photo sans post traitement, brut de fonderie à la sortie de l’appareil photo :

Photo studio au bol beauté non retouchée

Je vous joins une photo avec toutes les zones à retoucher par post traitement :

Photo studio au bol beauté non retouchée

  • Les repères de 1 à 7 : la peau des jeunes gens a toujours quelques infimes imperfections tel que des boutons ou des marques du fait qu’une peau vit, tout simplement. De plus pour cette séance, Armelle n’avait pas eu un maquillage très poussé. Le maquillage nous permet habituellement de gommer toutes ces petites imperfections que toutes les peaux ont. Même si en prenant de l’âge ces imperfections ont tendance à s’amplifier. Il y en a d’autres, mais je me suis arrêté là pour la mise en évidence, même si j’ai retouché ensuite toutes les imperfections de la peau.
  • Le repère 8 : est une légère cerne. Même si elle est minime du fait du jeune âge de la demoiselle.
  • Le repère 9 : C’est le dossier du siège qui apparait comme un trait flou.
  • Le repère 10 : C’est la bretelle du soutient-gorge qui apparait hors de la robe et qui est disgracieux.
  • Le repère 11 : Les genoux ne sont pas forcément les parties du corps les plus harmonieuses. Ici j’ai fait quelques modifications en lissant les couleurs des jambes et en diminuant quelque peu les traits des articulations.
  • Le repère 12 : Le médaillon, du fait des flash en face, projette une ombre sur le bras d’Armelle.
  • Le repère 13 : Le siège ici me gênait par rapport au résultat final de la photo que je souhaitais obtenir.
  • Le repère 14 : Du fait de la profondeur, la poitrine est mal  éclairée et parait un peu plate. Je l’ai donc retouché pour lui redonner le léger volume quelle à en vrai.
  • Repère 15 & 16 : Les yeux ont été aussi retouchés. Même s’ils sont magnifiques au naturel, sur la photo ils manquent de « pêche » de contraste. De plus l’oeil gauche (repère 16) est légèrement plus sombre du fait des cheveux qui couvrent la lumière, je l’ai donc légèrement éclairci.
  • Repère 17 : J’utilise un Canon 5D Mark II. Dans le viseur nous ne voyons pas entièrement la photo finale. Du coup si vous regardez bien on voit légèrement le bras droit d’Armelle sur le bord gauche de la photo. Il sera supprimé car c’est disgracieux sur la photo.
  • Enfin, mais je ne pouvais pas mettre de repère pour cela, j’ai ajouté du contraste sur la photo ce qui fait que la peau sera plus belle, plus vivante. Nos appareils photo ont une plage dynamique plus petite que nos yeux et du coup les contrastes sont plus forts que ce que l’on voit.

Pour la retouche de la peau sans la lisser avec photoshop

Voici en détail le visage retouché avec photoshop. Le but n’étant pas de lisser la peau, mais d’en enlever les imperfections. Voici la version avant et après retouche.

Retouche peau photoshop sans lisser la peau

Je vous renvois vers le tutoriel vidéo que j’ai réalisé, il y a quelque temps, pour apprendre à retoucher la peau avec photoshop sans pour autant lisser la peau.

La photo finale du shooting

Enfin j’ai passé la photo du format portrait, qui est le format original de la photo, à un format paysage en ajoutant une partie à droite d’Armelle. Le but étant d’ajouter le texte avec un fond en éclairage fondu. Certain, m’ont déjà dit que pour eux le texte ne fait pas parti de la photo. Pour moi l’ajout de texte ou d’autres éléments fait partie intégrante de la photo, en tout cas de la photo contemporaine. Je reviendrais dans un autre post de ma vision de la photo. Je ne partage pas l’approche de la photo que certains n’ont pas fait évoluer depuis plus de 50 ans.

Portrait studio par Benoit Thibaudeau

Vous pouvez voir le résultat en plus grand en cliquant sur le lien [ ici ]

Quel éclairage studio choisir Flash ou lumière continue ?

Posted by Benoit in Tutoriel photographe expérimenté | 22 comments

11.02.13

Bien souvent de jeunes photographes en herbe me posent la question de savoir quel flash studio ils doivent choisir pour commencer, sans pour autant devoir ouvrir un crédit sur les 20 prochaines années.

Mais quel matériel est nécessaire ? Combien doit-on dépenser pour pouvoir faire de la photo en studio et la réussir ?

Je vous propose de voir dans ce premier volet les premiers choix à faire. Nous allons aborder ici le choix entre la lumière continue et la lumière flash, les pour et les contre.

En réponse à un commentaire, en dessous de l’article, je donne des conseils pour le choix de l’éclairage continu

Retrouvez des exemples de kits qui sont de bonne qualité et que j’utilise personnellement, en fin d’article.

Mon premier studio fait maison !!

lumière studio, spot chantierPersonnellement, quand j’étais jeune, il y a bien longtemps ;), j’ai créé mon premier studio avec trois spots de chantier sur lesquels j’avais monté des variateurs.

Comme diffuseurs entre les modèles et les spots j’avais construit des cadres avec de linteaux sur lesquels j’avais tendu du papier sulfurisé.

Comme je souhaitais que les « diffuseurs » soient mobiles, pour les tenir debout je plantais les pieds dans des pots de peinture que je remplissais de sable.

Comme réflecteurs j’utilisais des couvertures de survie aux couleurs or et argent, des surface blanches, bref tous pleins d’astuce qui m’ont permis de débuter et me faire la main, sans me ruiner.

Le problème de ce matériel hors mis une consommation d’électricité astronomique et de la chaleur que les spots dégageaient, était le manque de précision dans le contrôle des flux lumineux. Je ne pouvais pas me permettre de placer n’importe quoi sur les spots sans risquer de mettre le feu.

Rappels de base de vos cours de physique du collège

La température de couleur

Commençons par le début.

  • Une lumière continue avec une ampoule à incandescence produit une température de couleur de 2500°K.
  • Une lumière continue avec une ampoule halogène produit une température de couleur de 3400°K.
  • Un éclair de flash à une couleur de 5600°K.

Les degrés Kelvin sont une moyenne du spectre couvert par la lumière générée. Plus le nombre de degrés Kelvin est élevé et plus la lumière tire vers le bleu et plus les degrés Kelvin son bas plus la couleur de la lumière tire vers le rouge. En dessous de 1000°K la lumière produite est appelée infrarouge donc invisible à l’œil humain. Elle ne produit plus de lumière, uniquement de la chaleur. Donc pour la même quantité d’énergie l’éclair d’un flash produit moins de chaleur et plus de lumière visible qu’une ampoule halogène et encore plus qu’une ampoule à incandescence.

Les capteurs de nos appareils photo sont plus sensibles à la lumière de haute fréquence. Le spectre de l’éclair d’un flash est le plus proche de la lumière blanche (5400°K) parmi les trois types d’ampoules citées jusqu’ici. En clair cela veut dire que l’éclair du flash est celui qui produit une quantité de lumière pour que le capteur numérique reçoive la quantité d’information suffisante pour ne pas voir apparaitre de bruit sur le bleu avec le moins d’énergie et le moins de chaleur.

Le réglage de la source de lumière

photo prise en studio avec un flashContrairement au flash qui produit le même spectre de couleur que l’on augmente ou baisse la puissance, les ampoules à incandescence et les ampoules halogène ont tendance à émettre un spectre plus réduit, donc plus rouge. Donc avec une lumière continue il vaut mieux éloigner la source de la lumière que de baisser la puissance.

Du coup la finesse du réglage de la lumière continue s’en fait ressentir par rapport à la lumière au flash. En éloignant la source de lumière du modèle, la largeur du faisceau lumineux est plus large donc moins précise.

 Réglage de la puissance Watt et Watt-seconde

La puissance électrique du flash est exprimé en watt-seconde (ws), la puissance d’une lumière continue est exprimée en watt (w). Qu’est-ce que cela veut dire ?

La transformation de l’énergie électrique exprimé en watt et watt-seconde en énergie lumineuse se réalise avec une perte d’énergie plus ou moins importante. La différence entre le flash et la lumière continue est que le flash stocke l’énergie nécessaire dans un accumulateur et libère cette énergie dans un laps de temps extrêmement court (entre 1/500s et 1/5000s).

Pour démontrer l’équivalence de puissance de lumière émise par un flash et une lumière continue, il faut donc transformer les watt en watt-seconde ou l’inverse. C’est assez simple. Il suffit de diviser la puissance du flash par le temps de l’éclair ou de multiplier ce temps par la puissance de la lumière continue.

Un exemple simple. Prenons un flash standard avec une vitesse d’éclair de 1/1000 sec.. Un flash de 1000ws libèrera 1000w/1 soit 1000w lors du flash. Dans le même laps de temps la lumière continue de 1000w produira 1000/1000 sec. soit 1w. En gros pour une vitesse de flash de 1/1000 sec. en lumière continue pour que la scène prise en photo reçoive la même lumière qu’avec un flash, il faut que la lumière continue soit 1000 fois plus puissante que le flash. En gros avec la lumière continue au début vous avez un modèle et à la fin un modèle grillé ;). Si on pose le problème autrement avec pour avoir l’équivalent d’une flash de 1000ws avec un flash de 1/1000s en lumière continue il vous faudra une puissance de 1000w pendant 1s.

Un petit tableau vous démontrant l’énergie nécessaire pour un résultat équivalent entre un flash et une lumière continue :

Flash en ws Lumière continue (w) 1/50 sec. Lumière continue (w) 1/80 sec. Lumière continue (w) 1/100 sec. Lumière continue (w) 1/250 sec.
30 ws 1 500 w 2 400 w 3 000 w 7 500 w
500 ws 25 000 w 40 000 w 50 000 w 125 000 w
1000 ws 50 000 w 80 000 w 100 000 w 250 000 w
2000 ws 100 000 w 160 000 w 200 000 w 500 000 w

Pourquoi vaut-il mieux choisir le flash à la lumière continue ?

Les capteurs des appareils photo numérique accumulent l’intensité lumineuse d’une scène le temps de la pose. Si on part de ce principe et que l’on retient les principes physiques cités au paragraphe précédent, on peut en conclure que pour avoir la même lumière sur une photo pour une scène il faut, soit avoir une puissance de lumière continue très importante comme le montre le tableau dessus, une autre solution est d’allonger le temps de pose.

Par exemple si j’ai un flash de 100ws avec un flash d’un temps  d’éclair de 1/500 sec. pour avoir la même lumière sur ma photo il faut que j’utilise une lumière continue de 500w avec un temps de pose de 1/100 sec. soit une lumière continue 5 fois plus puissante que mon flash et un temps de pose 5 fois plus long. Donc si l’on a une lumière continue moins puissante il faudra absolument placer l’appareil photo sur un trépied. Ce n’est pas pratique et ce n’est possible que si le modèle est immobile. Le fait de demander au modèle de rester immobile va fatiguer plus le modèle et le photographe et la séance photo sera plus longue.

On voit de suite le problème se poser. Pour une scène figée comme une nature morte cela ne posera pas de problème surtout si l’on pose l’appareil photo sur un trépied. Par contre, pour une personne qui saute par exemple, le temps de pose est trop long. Il faudrait un temps de pose d’environ 1/200 sec. pour figer le mouvement et donc doubler la puissance de ma lumière continue dans mon exemple précédent soit une lumière continue de 1000w avec un temps de pose de 1/200 sec.

L’autre possibilité serait d’augmenter les ISO, mais dans ce cas il faut accepter de détériorer la qualité de la photo. Enfin une dernière possibilité est d’ouvrir plus le diaphragme de notre objectif, mais dans ce cas nous diminuons la profondeur de champ. Sans compter que la plupart des lentilles ont un piqué optimal à 2 ou 3 f-stop de l’ouverture maximale.

Un autre inconvénient de la lumière continue par rapport au flash est la chaleur. La chaleur pour les modèles ce qui peut agacer les maquilleuses quand les modèles se mettent à briller à cause de la transpiration. Mais aussi la chaleur pour les accessoires. Contrairement aux accessoires pour les flash, les accessoires pour la lumière continue doivent être ignifugés du fait de la chaleur dégagée. Il faut aussi que les boites à lumières soient ventilées. Le tout est donc plus coûteux.

Enfin le flash consommant énormément moins d’énergie que la lumière continue, il est plus facile de transporter le flash en extérieur avec une batterie. Pour la lumière continue il faudra transporter un groupe électrogène, ce qui n’est pas possible partout du fait du bruit et de la pollution.

Les inconvénients du flash

Photo studio par dream photos - studioLes inconvénients du flash, car il en faut bien, sont les suivants :

  • La scène n’est pas éclairé avant que l’on prenne la photo. Contrairement à lumière continu le réglage est moins évident du fait que l’on ne peut voir le résultat du réglage de la lumière qu’une fois que l’on a pris la photo. Pour le réglage de la puissance du flash on se sert des guides du flash et de posemètre. L’histogramme peut aussi servir à régler le flash si l’on ne dispose pas de posemètre.
  • Le flash ne convient pas à la vidéo. C’est un peu hors sujet, mais il faut le prendre en compte à une époque ou les réflex font tous de la vidéo et de très bonne qualité.
  • Si vous désirez une lumière extrêmement douce de diffuse, comme sur la photo ci-contre, le flash peut être plus difficile à maitriser. Le Studio Harcourt utilise des lumières continues. Ils ne dirigent pas les spots directement vers les modèles. Les spots sont dirigés vers des réflecteurs qui reflètent une lumière diffuse. Mais d’un autre côté ils ne prennent que 10 photos en tout lors d’une séance.

[ID:refflash]

Ce que j’utilise et que je vous conseille

Elinchrom E20843 Accessoire appareil photo NoirVoici 2 kits que j’ai testé et qui sont de la même marque que ce que j’utilise en extérieur
Elinchrom E20843 Accessoire appareil photo Noir

C’est un kit fait

  • de 2 D-Lite RX ONE qui sont des flash de qualité professionnelle.
  • 2 softbox de 66cm x 66cm
  • 1 sac de transport
  • 1 cable de synchro
  • Sa puissance est variable de 6 à 100 joules chacun.
  • Le temps de charge est de 1,5 sec.
  • la durée de l’éclair est de 1/2200sec.
  • emetteur Radio Skyport RXil contient une lampe pilote de 150w
  • Une température de 5500k
  • un émetteur Radio Skyport RX intégré
  • et le kit à un poids total de 9kg
  • Ce kit peut être mis sur Batterie Elinchrom

Un kit avec 2 flash : Elinchrom ELI20842 Kit D-Lite RX 4 2×400 joule Torche flash

Ce kit est constitué de comme le précédent, mais au lieu d’avoir 2 torches D-Lite RX ONE,

  • il a 2 torches D-Lite RX 4
  • La puissance de chaque flash est de 400 joules.
  • la durée de l’éclair est de 1/1000sec.
  • Ce kit peut être mis sur Batterie Elinchrom

Si non le reste du kit est identique au précédent

Elinchrom Set Ranger Quadra Hybrid Li-Ion Set AUn kit sur Batterie : Elinchrom Set Ranger Quadra Hybrid Li-Ion Set A, E10400 (Li-Ion Set A 400 Ws/J, 2:1 ratio, 1/1 Í 1/32, 5500øK, L-Ion 16.8V/3.3Ah)

Ce kit est encore plus professionnel et très évolutif

  • flash compact portatif de 400 Ws. Puissance: 400J
  • Une température de 5500k
  • Temps de charge (s): 2
  • Durée d’éclair (s), t 0,5 avec torche RQ S/A: Sortie A (100%): 1/1250 – 1/2800 , Sortie B (100%): 1/3000 – 1/5700 , Sortie A + B (100%): 1/1500 – 1/4000
  • Amplitude de réglage de puissance (1/10 diaph): 6,6 diaph
  • Autonomie de la batterie Li ion: 280 éclairs, Recharge en 1h30
  • un récepteur radio Skyport
  • 1 générateur Ranger Quadra RX Hybride
  • 2 torche RQ A Hybride (20134)
  • 2 bol 13.5 cm (avec protection)
  • 2 câbles synchro (2,5m)
  • 2 batteries Lithium-Ion
  • 1 émetteur Skyport Speed
  • 1 valise 1 chargeur
  • 1 câble synchro (5m)
  • 1 bandoulière

Elinchrom E10287 Accessoire appareil photo NoirEnfin le kit que j’utilise : Elinchrom E10287 Accessoire appareil photo Noir

C’est un kit que j’utilise pour mes photos en extérieur. Je l’ai en double avec 4 torches Ranger A.

  • Puissance (Joules ou Ws) 1100
  • Distribution de la puissance Asymétrique
  • Prise Radio Skyport avec adaptateur fourni
  • Diaph. à 2m, 100 ISO, réfl. 48° : 64 (100%), 45 (66%) ou 32 (33%)
    Amplitude de puissance (soit 7 diaph) 100% : 17 – 1100 66% sur A : 11,5 – 733 33% sur B : 5,7 – 366
  • Temps de recyclage (min/max) rapide A : 0,30 s / 2,9 s B : 0,19 s / 1,2 s
  • Temps de recyclage (min/max) lent A : 0,45 s / 5,5 s B : 0,22 s / 1,9 s
  • Vitesse d’éclair (t0,5) puissance max – torche A (rapide) 100% sur A : 1/2300 s 33% sur B : 1/5120 s 100% sur A+B : 1/4310 s
  • Vitesse d’éclair (t0,5) puissance max – torche S 100% sur A : 1/1250 s 33% sur B : 1/2310 s 100% sur A+B : 1/2250 s
  • Nombre d’éclairs à la puissance minimale (temps de recyclage rapide/lent) 5100 / 3700
  • Nombre d’éclairs à la puissance maximale (temps de recyclage rapide/lent) 250 / 195
  • Stabilité de puissance +/- 1 V
  • Batterie au plomb (gel-électrolyte) 12 V / 12 Ah
  • Lampe pilote 2 x 50W / 12V ou 1 x 100W / 12V
  • Temps de recharge batterie (charg. standard) 5h
  • Temps de recharge batterie (charg. rapide) 3h
  • Dimensions (avec batterie) 19 x 14 x 28 cm
  • Poids (avec batterie) 8 kg
  • Livré avec une batterie, une bandoulière, un câble synchro, un chargeur.

 

Personnellement j’en suis très content et je le traine depuis pratiquement 5 ans sans jamais rencontrer de problème. Les 2 kits ensembles sont assez lourds, mais tout à un prix ;o)

En conclusion pour aller plus loin

Je vous concocte de nouveaux articles autour de la technique de photo en studio. Dans le prochain article nous aborderons les diffuseurs et les différents accessoires que l’on utilise en studio et pourquoi on utilise un accessoire plus qu’un autre.

 

Ajouter une signature ou un filigrane sur vos photos avec lightroom

Posted by Benoit in Tutoriel photographe novice | 44 comments

06.02.13

ajouter une signature avec lightroomAjouter une signature ou un filigrane sur nos photos est très facile avec Photoshop. Et si je vous disais que c’est tout aussi facile avec lightroom, voir même plus facile.

Dans le tutoriel Photoshop précédent je vous apprenais à automatiser le dimensionnement des photos et l’ajout d’une signature, d’un filigrane ou d’un logo pour le faire sur un grand nombre de photos avec un script avec photoshop.

Et bien nous allons faire la même chose, mais avec Lightroom cette fois-ci. Vous pourrez constater dans la vidéo que c’est tout aussi facile, voir plus facile encore qu’avec photoshop.

Retrouvez la vidéo en bas de l’article

Objectifs de ce cours Lightroom

Dans ce cours lightroom, je vous propose de voir comment ajouter une signature, un logo même complexe, ou un filigrane très facilement sur vos photos lors de l’exportation.

Vous y apprendrez aussi comment dimensionner automatiquement vos photos lors de l’exportation.

Explications du cours lightroom

Une fois le travail de vos photos terminé, Lightroom propose de créer la version finale de vos photos, au format désiré (JPEG/TIFF) lors de la phase d’exportation. Lightroom propose différentes options lors de la phase d’exportation.

C’est pendant cette exportation que vous pourrez ajouter une signature, un logo ou un filigrane sur vos photos. Il est possible d’ajouter un texte ou une image pour le faire.

Cette opération est faisable que vous exportiez une ou plusieurs photos.

Ressources du cours Lightroom

Aucune ressource nécessaire pour ce cours Lightroom, hors mis une image que vous auriez réalisé avec votre logo ou votre signature.

Préférez une image au format « PNG » ou « GIF » qui permettent d’avoir un fond transparent contrairement au format « JPEG » qui lui ne le permet pas.

La vidéo du cours Lightroom

Automatisez vos traitements photo avec les scripts Photoshop

Posted by Benoit in Tutoriel photographe confirmé | 25 comments

01.02.13

logo photoshop

Si comme moi, vous n’aimez pas faire et refaire les mêmes choses et que vous aimez automatiser un maximum de processus pour gagner du temps (bon o,k aussi par fainéantise, je l’avoue ;o) ) ce cours photoshop devrait vous aider à gagner du temps.

Prenons un exemple tout simple, en revenant d’un reportage de mariage, je dois souvent livrer de 400 à 600 photos. Je les livre en deux versions. La HD en grand format pour l’impression et une version que j’appelle « Informatique », plus petite prévue pour les supports électroniques. Mais sauvegarder les 500 photos une à une et en deux formats … j’en ai pour 4 ou 5 heures au bas mot.

Et si je vous disais que j’ai automatisé ça sous photoshop et qu’il me suffit de lancer le traitement et en revenant après avoir dîné les photos sont prêtes et dans un répertoire séparé par version (un répertoire pour la version HD, un répertoire pour la version « Informatique »

Retrouvez la vidéo en bas de l’article

Objectifs de ce cours Photoshop

Dans ce cours photoshop je vous propose de vous apprendre à créer des scripts qui vous permettront de gagner du temps en automatisant les opérations les plus répétitives comme le redimensionnement des photos ou le fait d’ajouter un cadre autour des photos ou même ajouter une signature toujours à la même place sur vos photos.

Nous verrons dans ce tutoriel :

  • Comment créer un script
  • Comment automatiser un traitement sur un lot de photo.

Explications

Création des scripts

Photoshop propose un outil permettant de créer des scripts. Cet outil est d’une facilité déconcertante à utiliser et vous permettra de gagner énormément de temps en automatisant les opérations les plus courantes et répétitives que vous êtes obligé de réaliser souvent.

Automatisation des scripts

Une fois les scripts réalisés vous pouvez les utiliser soit sur une seule photo soit sur un lot de photos. Un gain de temps important grâce à l’automatisation et au traitement par lot que propose photoshop.

Ressources du cours Photoshop

Aucune ressource nécessaire pour ce cours Photoshop.

La vidéo du cours Photoshop

Préparez vos Photos pour l’impression

Posted by Benoit in Tutoriel photographe novice | 6 comments

17.01.13

Combien de fois avez-vous envoyé vos photos pour les faire imprimer et combien de fois sont-elles revenues soit tronquées, soit de mauvaises qualités comme si on les avait tirées au maximum pour qu’elles remplissent le cadre alors, que visiblement elles étaient trop petites pour le faire ?

Pour que cela ne vous arrive plus et que vous soyez certains de revoir vos photos vous revenir tel que vous le souhaitiez, voici la meilleure façon de la préparer avec photoshop.

La Densité de vos fichiers photo

Il faut commencer par comprendre comment est conçu une photo. Une photo est faite de milliers, voir de millions de points de couleurs différentes, placés les uns à côté des autres pour constituer une image.
Il faut aussi commencer par vous expliquer ce qu’est un Ppp (Pixel Par Pouce ou aussi appelé « DPI » ). C’est une unité qui permet de calibrer votre photo avec un certain nombre de pixel par pouce.

Il faut savoir que la plupart des imprimantes qu’utilisent les imprimeurs où vous emmenez vos photos à développer, ont une densité de 300Ppp (300 points par pouce). Ce qui veut dire qu’elles vont imprimer vos photos en plaçant 300 points par pouce. Donc si vous voulez que vos photos soient sur le papier, tel que vous les voyez sur votre écran, il faut les sauvegarder avec cette même densité de 300Ppp.

Sur nos écrans par contre les photos sont affichées avec seulement 72 Ppp. On voit que sur tout ce qui est informatique (écran, mail, internet, …) les photos sont de moins bonne qualité que pour l’impression, car elles contiennent 4 fois moins de points sur la même surface que lorsque vous les imprimer.

Du coup copier des photos depuis Internet pour les faire imprimer est une erreur, car elle seront de très mauvaise qualité.

Les formats d’impression

Une autre chose à connaitre est que les photos que l’on imprime ont des dimensions précises et définies. Les formats les plus courants sont les suivants :

. Il y a en premier les formats que nous allons appeler traditionnels.
Ces formats sont identique à la pellicule traditionnelle 24 x 36, le rapport de proportion est de 2 x 3.

– Le format 9 x 13 cm
Le 9 x 13 cm est un format plus ancien que celui du 10 x 15 cm, il offre la possibilité de ranger ces tirages dans des mini-albums.

– Le format 10 x 15 cm
C’est le format qui aujourd’hui reste le plus utilisé, c’est celui que l’on appelle aussi le format carte postale. La majeure partie des albums photos du commerce n’utilise, á ce jour, que ce format.

– Le format 13 x 19 cm
C’est un format agrandissement intéressant pour les portraits, on trouve aussi de nombreux cadres pour cette taille de photographie.

– Le format 15 x 21 cm
Ce format est un format proche du A5 (demi-A4)

– Le format 20 x 30 cm
Ce format est couramment utilisé, on trouve de nombreux cadres pour y intégrer vos plus belles photos.

Aujourd’hui seuls les appareils reflex numériques sont équipés de capteurs qui permettent d’obtenir le format au rapport 2 x 3, cependant, il existe quelques appareils photo qui offrent la possibilité des deux formats 2 x 3 et 4 x 3.

Évidemment si votre fichier est au format numérique 4 x 3 (exemple : 11 x 15) et que vous souhaitez un tirage photo au format 2 x 3 (exemple : 10 x 15), alors votre photo sera recoupée sur la longueur. A l’inverse, si votre fichier est au format 2 x 3 et que vous souhaitez un tirage photo au format 4 x 3, alors votre photo sera recoupée sur la largeur.

Nous allons voir comment faire pour que cela ne se produise pas …

Juste, pour information, Voici les formats que l’on peut trouver sur le marché … á des prix allant de 0.30centine € pour les plus petites et plus de 100€ pour les plus grandes sur du papier de très bonne qualité :

formats 3:2 formats 4:3 formats 16:9 formats panoramiques formats poster formats carrés formats DIN
30 x 20 cm
45 x 30 cm
60 x 40 cm
75 x 50 cm
90 x 60 cm
120 x 80 cm
150 x 100 cm
180 x 120 cm
225 x 150 cm
28 x 21 cm
40 x 30 cm
60 x 45 cm
80 x 60 cm
120 x 90 cm
140 x 105 cm
160 x 120 cm
180 x 135 cm
200 x 150 cm
16 x 9 cm
32 x 18 cm
80 x 45 cm
160 x 90 cm
60 x 20 cm
80 x 20 cm
90 x 30 cm
120 x 30 cm
120 x 40 cm
160 x 40 cm
150 x 50 cm
200 x 50 cm
200 x 100 cm
300 x 100 cm
300 x 150 cm
450 x 150 cm
70 x 50 cm
100 x 70 cm
30 x 30 cm
40 x 40 cm
50 x 50 cm
60 x 60 cm
70 x 70 cm
80 x 80 cm
90 x 90 cm
100 x 100 cm
120 x 120 cm
150 x 150 cm
A4 (29,7×21 cm)
A3 (42×29,7 cm)
A2 (59,4×42 cm)
A1 (84,1×59,4 cm)
A0 (118,9×84,1 cm)

Je veux devenir photographe !!! 4/7 – La communication

Posted by Benoit in Tutoriel photographe professionnel | 8 comments

10.01.13

Je veux devenir photographe
 
Nous voici déjà à mi-chemin du dossier sur le métier de photographe. Dans ce quatrième volet nous allons aborder un élément trop souvent oublié par les jeunes photographes qui décident de se lancer, la communication !

C’est assez amusant quand j’arrive chez de futurs mariés de les entendre dire que sur la ville où je vis, je suis le seul photographe qui possède un site Internet, ce qui fait que je suis le seul dont ils ont pu voir les photos et ont pu se faire une idée sur mon travail avant de m’appeler. Ou encore recevoir un appel d’une société mondialement connue et spécialisée dans les listes de mariage et s’entendre dire qu’en cherchant le « trash the dress » je suis le photographe qui ressort le premier dans Google sur tout Paris.

En vrai, les 7 photographes présents dans ma ville possèdent tous un site Internet, mais ils sont très mal classés sur Google. Idem pour le « trash the dress » sur Paris, ce n’est pas un hasard si mon site ressort dans les premiers résultats sur tout Paris. J’ai fait ce qu’il fallait pour ça …

Nous vivons dans un monde de média et en tant que photographe vous devez penser à votre présence dans les médias, dès votre lancement.

Le marché de la photo aujourd’hui

La concurrence est bien plus importante aujourd’hui qu’il y a à peine 10 ans. L’arrivée du numérique a rendu plus accessible la photo. Ces dernières années le statut d’auto-entrepreneur a permis aussi à beaucoup plus de personnes de se déclarer comme photographe professionnel. Ce statut permet d’envisager le métier de photographe comme un second métier en parallèle d’un autre. Beaucoup de photographes exercent deux métiers aujourd’hui, surtout quand ils se lancent. Du coup l’époque où il n’y avait qu’un photographe par village est révolue. Il va vous falloir faire face à cette concurrence.

Une autre concurrence de plus en plus importante et à laquelle certains photographes professionnels ont du mal à faire face, bien souvent parce qu’ils préfèrent hurler contre que de chercher une solution, sont les non-professionnels. De plus en plus de gens font des photos, de plus en plus de gens ont des appareil photos réflex, alors pourquoi payer un photographe que l’on paiera 2000€ pour son mariage, alors que l’on peut demander les photos des convives. Mais on reviendra sur ce point dans la 7eme partie de ce dossier.

Bref le marché de la photo est en pleine évolution et il faut le prendre en compte !!!  Plus il y a de concurrence et plus votre communication et votre image de marque seront importantes.

Les outils de communications du photographe

Les premières choses à faire

Commencez par définir un design, une image de marque qui vous permettra de vous faire connaitre et sur laquelle vous devrez capitaliser. Avec cette image vous construirez le design de votre site Internet, de votre blog, de vos cartes de visite, de vos flyers, …

Dans le même temps il vous faut trouver un nom de domaine pour votre site. Deux solutions, soit vous décidez de capitaliser sur votre nom, ce qui est très fréquent chez les photographes, soit vous déposez une marque auprès de INPI et vous capitaliserez sur cette marque.

Apprenez à vous servir d’Internet

INTERNET ! il va être votre premier moyen de communication. Il existe des dizaines de possibilités pour vous faire connaitre sur Internet. Depuis votre site, votre blog, les réseaux sociaux, les outils google … Mais tout cela s’apprend, sans quoi vous aurez les outils, mais comme il existe des millions de professionnels sur Internet, vous ne sortirez pas du lot.

Alors, si vous ne voulez pas dépenser énormément d’énergie pour peu de résultats, il est préférable de vous former, ou alors prévoyez un budget conséquent, car vous devez faire appel à différentes sociétés pour travailler et optimiser votre présence sur Internet. Mais cela représente un budget conséquent.

Vous pouvez vous former et réussir par vous-même à optimiser votre présence sur Internet. Personnellement j’ai suivi la formation vidéo sur le référencement sur le site IMC et résultat, au bout d’un an seulement est que mon blog est en première page des recherches google pour plus de 250 expressions clés très concurrentiels 😉 … Sinon vous ne seriez pas là 😉

Méfiez vous des solutions clé en main. Il y a beaucoup de choses cachées dans ces offres. Souvent les sites gratuits ou des sites déjà remplis sont des attrapes nigauds. Le but est de vous vendre des services bien plus chers et le temps que vous vous en rendiez compte votre nom de domaine et votre site seront hébergés chez un fournisseur qui en profitera pour vous facturer un maximum des services minimum, surtout qu’entre temps vous aurez signé un engagement de 2 ans. De plus en ce qui concerne les sites pré-rempli, sachez que les moteurs de recherche comme Google déclassent les sites ou le contenu est le duplicata d’un autre.

Votre site et votre blog Internet

Si vous souhaitez vous lancer en tant que photographe, je vous conseillerais de ne pas prendre qu’un site. Jumelez votre site à un blog. En effet votre blog va vous permettre de drainer beaucoup plus de visites. Le but étant de faire aller sur votre site, les personnes qui visitent votre blog, pour qu’ils commandent vos prestations de photographe.

Encore une fois, toutes ces techniques s’apprennent, sans quoi vous risquez de déployer une énergie et un temps important pour peu de résultats.

Votre site va vous permettre de présenter vos services, votre blog quant à lui vous permettra de présenter régulièrement votre activité, comme vos derniers shooting et aussi de rester en contact avec vos clients potentiels. Vous n’aurez pas le même contenu sur votre site qui changera peu et votre blog qui évoluera plusieurs fois par mois.

Vous pouvez jumeler votre site et votre blog en un seul endroit, sur un seul nom de domaine. Des CMS comme WordPress par exemple permettent de le faire. Avec de la pratique, de la régularité, de la méthodologie et de la volonté vous pourrez gérer par vous-même votre contenu, sans problème.

Les CMS comme WordPress sont gratuits et un hébergement de site/blog comme ceux des photographes ne coûtent pas grand-chose (entre 3 et 10€/mois). Mais faites tout de même développer un design spécifique, ou achetez un design pour l’activité de photographe, sans quoi votre site ne sortira pas du lot. Un design spécifique peut permettre à un client de se rappeler de vous.

Sachez qu’une personne parcourt de 5 à 20 sites pour comparer les prix et les services et plus le prix est important et plus ils parcourent de sites. Vous pouvez trouver des thèmes sur pas mal de sites pour des prix compris entre 30 et 80€.

De plus un client passent de 3 à 8 fois sur un même site avant de se décider à acheter. Donc imaginez pour un mariage qui est un jour très important et dont le reportage photo est un budget important. Vos futurs clients doivent trouver votre site plus attirant et différent que vos concurrents.

Enfin il faudra optimiser votre site et votre blog pour des expressions clés, afin d’attirer des personnes qui sont intéressées par vos services.

Je vais vous donner un exemple d’un ami. Ce dernier possède un site spécialisé dans les terme marins. Il a monétisé son site avec des articles autour de la navigation. Mais il a aussi créé toute une rubrique sur les noeuds marin et la méthode pour les réussir. Résultat il attire énormément de personnes parlant de nœud et surtout de façon de s’attacher lors de leurs jeux sado-maso … pas vraiment le public qu’il attendait.

Un autre exemple plus en direct avec la photo. Un jeune photographe qui souhaite développer son activité autour des reportages de mariages, à ouvert un site/blog. Le problème est qu’il a surtout écrit des articles autour des montgolfières et des paysages de sa région. Résultat il a peux de visites, car Google l’a surtout classé dans la catégorie des montgolfières et des paysages de la haute-loire. Du coup son site ne lui apporte pas la clientèle qu’il souhaite. Encore une fois cela vaut le coût de suivre une formation SEO pour optimiser votre site et votre blog.

Enfin n’oubliez pas qu’un site internet ne permet pas d’être directement en contact avec un client qui cherche un photographe, contrairement à un magasin. Vérifiez bien que votre site et votre blog permettent à vos visiteurs de trouver très facilement le moyen de vous contacter. Le téléphone est toujours le meilleur média pour le contact. De plus sur Internet nous avons tous tendance à comparer les prix plus facilement qu’avant. Du coup si vous n’entrez pas rapidement en contact avec vos clients vous risquez de perdre des clients intéressants qui auront comparé vos prix à ceux de vos concurrents et auront pris le moins cher.  Alors qu’en entrant en contact avec vous ils auraient peut-être préféré vos services, car le feeling serait mieux passé et que vous auriez pu détailler vos prix et expliquer la différence. Avant pour comparer les prix il fallait téléphoner et entrer en contact avec le fournisseur, avec un bon discours client, cela permettait de décrocher facilement des contrats, c’est ce que doit toujours permettre votre site.

Donc mon conseil, ne mettez pas vos tarifs sur votre site ou alors juste un prix de base. Par exemple pour les forfaits de mariage écrivez juste « Forfait à partir de …€ » .

C’est une chose toute bête, mais nous le faisons tous. Si je vous propose votre séance photo à 200€ alors que mon concurrent la présente à 89€, vous aurez tendance à aller chez lui. Alors qu’en fin de compte dans son forfait à 89€ il propose beaucoup moins de choses que vous dans le forfait à 200€. En fin de compte les clients qui auront été à la concurrence en auront aussi pour 200€, mais grâce à un prix attrayant votre concurrent sera entré en contact avec eux rapidement … en tout cas plus rapidement que vous.

Votre présence sur les réseaux sociaux

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur l’utilisation d’Internet, mais je vous renvois vers des formations spécialisées. Le dernier point autour d’Internet que je souhaite aborder ici est votre présence sur les réseaux sociaux.

Il existe beaucoup de réseaux sociaux, mais il ne sert pas forcément d’être présent sur tous. Optimiser votre présence sur les plus intéressants. N’oubliez pas que votre clientèle est principalement féminine. Par exemple sur Facebook le taux de femmes est plus important. Sur twitter c’est l’inverse. Donc créer une page fan sur facebook sera plus intéressant qu’un compte twitter pour des prestations de mariage, de book, …

Les vidéos sur youtube fonctionnent toujours bien. Les gens adorent les making of des séances photo. De plus vous pouvez monter la vidéo avec des logiciels aussi simples et gratuits que « Windows movie maker ».

N’hésitez pas à participer à des sites ou des forums. Le but n’est pas de vous faire de la pub, enfin pas de façon direct. Préférez participer activement aux réseaux plutôt qu’à vous faire de la publicité. Le but est que dans votre profil (profil sur les forums, sur votre page fan, …) vous devez renseigner le lien vers votre site. Vous verrez que si vous participez objectivement, des personnes viendront de ces réseaux pour visiter votre site. Et plus vous paraitrait comme expert dans votre domaine et plus les gens viendront visiter votre site.

Enfin tous ces liens laissé sur les réseaux sociaux, forum, autres sites ou autres blog, augmenteront la notoriété de votre site aux yeux de Google.

Certains réseaux sociaux sont spécialisés pour les photographes, modèle, stylistes, … comme book.fr par exemple, parmi d’autres (mon profil). C’est réseaux vous permettront d’agrandir votre réseau professionnel, plus que votre clientèle, mais ce n’est pas inutile, loin de là.

Vos flyers et vos cartes de visite

Ayez tout le temps sur vous des cartes de visites. Faites qu’elles soient le plus professionnel possible, oubliez le côté citch, pensez et restez professionnel. Comme je le disais au second chapitre de cet article créez un design et vos cartes de visites doivent rappeler de design de votre site. En avoir tout le temps sur soit est très utile. On vous en demande souvent.

Idem pour les flyers. Mais ces derniers coûtant plus cher, ne les distribuez pas dans la même fréquence. Utilisez les lors de manifestations particulières comme des salons ou des expositions.

Vos publicités payantes

Vous pouvez aussi utiliser des publicités payantes. Par exemple dans des revues ou sur des sites spécialisés dans les mariages. Mais choisissez bien vos périodes de parution selon la prestation proposée. Comme beaucoup de secteurs d’activités la photo à des saisons. Les mariages sont plutôt en été, mais les réservations se font plutôt entre septembre et décembre, les book bébé sont plus fréquents de mars à mai (bébés conçus pendant les vacances d’été 😉 ) et ensuite d’octobre à novembre (les bébés conçus pendant les longues soirées d’hivers 😉 )

Bref choisissez bien les saisons pour vos parutions payantes.

Les concours et prix photo

Il est toujours intéressant de pouvoir mettre sur votre site que vous êtes le meilleur ouvrier de France dans votre catégorie. Il est intéressant de dire que vous avez remporté tel ou tel médaille dans le concours de portrait ou de mariage. Dans ce cas mettez le bien en avant sur votre site.

Personnellement, moi je n’en pense pas grand-chose. Beaucoup de photographes très connus, n’ont jamais participé à ce genre de concours. Mais encore une fois, vos clients ne sont pas des professionnels de la photo et cela peut vous permettre de faire la différence avec votre concurrent direct.

Pour aller plus loin

  • Je vous conseille de suivre une formation pour l’utilisation d’Internet. Même si elle représente un coût non négligeable, elle vous coûtera moins cher qu’un an de services de sociétés spécialisées dans ce domaine et sera vite remboursée par les futurs contrats que votre site vous apportera.
  • Utilisez les média correctement. Selon les médias, on ne les utilise pas de la même façon.
  • Editez rapidement des cartes de visites et gardez en toujours sur vous.
  • Il existe des tas d’autres moyens de communiquer, mais ça demanderait plus de deux jours pour tout voir. Inscrivez vous à la newsletter et vous serez mis au courant de la prochaine date du workflow que je prépare à cet effet.

Dans le prochain article sur le métier de photographe, nous aborderons les frais pour se lancer en tant que photographe.

Je veux devenir photographe !!! 3/7 – Le matériel nécessaire

Posted by Benoit in Tutoriel photographe professionnel | 21 comments

30.12.12

Je veux devenir photographeDans ce troisième volet sur le métier de photographe nous aborderons l’aspect matériel. Je vous renvois vers les deux premiers volets de cette série de sept articles qui détaillent l’activité de photographe professionnel.

Même si le matériel photo ne fait pas tout, car en photo il faut aussi un esprit créatif et artistique, quand on décide de s’installer en tant que photographe professionnel, il y a certaines « obligations » matériels. Vous devrez vous assurer de pouvoir fournir le service vendu à vos clients, même en cas de défaillance de votre matériel photo.

Et il y a malheureusement une constante dans tout ce qui est mécanique ou électronique, un jour votre matériel tombera forcément en panne, en tant que photographe professionnel vous devez le prévoir.

Le matériel de prise de vue

Les appareils photo

canon eos 5D mark III

Comme je vous l’ai mis dans la présentation de cet article, votre matériel tombera forcément en panne un jour. Je le sais pour l’avoir vécu. Pourtant, je prends soin de mon matériel que j’entretiens et protège des chocs et de l’eau. Mais par deux fois j’ai eu un boitier qui m’a lâché lors d’un reportage photo.

En tant que photographe professionnel vous vous devez de posséder deux appareils photo. Imaginez-vous sinon un jour, lors d’un reportage de mariage votre unique appareil photo tombe en panne, dire à vos clients, « désolé vous n’aurez pas de photos de votre mariage, car mon appareil photo est en panne !!! ». Un conseil sauvez-vous en courant … Et vite !!!

Pour le type d’appareil photo, cela dépend du type de reportages que vous réalisez. On ne s’équipera pas de la même façon pour des reportages de mariage ou de mode et des reportages dans le monde sportif. De même un reportage en terre hostiles comme un reportage de guerre, vous obligera à favoriser un matériel plus discret.

Pour ma part je suis équipé chez Canon. Je possède 3 boitiers, le CANON EOS 5D, le CANON EOS 5D Mark II avec Son grip CANON BG-E6 qui me permet de placer deux batteries et m’offre une meilleure tenu de l’appareil en format portrait et le CANON EOS 5D Mark III et son grip CANON BG-E11 lui aussi. Mais comme je vous le disais je Nikon est tout aussi bon que Canon. Vous pouvez opter par exemple pour le NIKON D800

Mais soyez certains que si vous ne vous équipez pas avec du matériel professionnel vous n’aurez pas de résultat professionnel. Préférez les reflex hauts de gammes plutôt que les entrées de gammes, peut importe la marque que vous choisissez. Si vous ne souhaitez réaliser que des photos de modes et du studio, optez pour un Hasselblad ou un appareil de cette gamme.

Les objectifs photo

objectif Canon EF 50mm f/1.2L USMEncore une fois optez pour de bons objectifs. Les objectifs sont un des éléments importants pour une bonne qualité d’image. Evitez les objectifs bas de gamme comme les Tamron. Soyez conscient que vous ne serez plus « amateur » mais « photographe professionnel », vous ne ferez plus de la photo que pour votre plaisir, mais aussi pour satisfaire vos clients.

Si vous êtes équipé avec un boitier Canon préférez la « série L » par exemple. Pour n’importe quelle marque préférez les objectifs lumineux et de bonne facture. N’oubliez pas que votre but est d’obtenir la meilleure qualité d’image possible.

Pour ma part j’utilise principalement des objectifs lumineux à ouverture fixe et de la série L de Canon Voici la liste :

Essayez de vous équiper aussi en focale fixe en plus de vos zoom. Les focales fixes ont une meilleure qualité d’image. J’utilise principalement une focale standard avec mes full frame (50mm) je possède un bijoux :

Les flash

flash canon Speedlite 430 EX IILors de mes divers reportages photo, j’ai déjà croisé « des photographes » qui ne possédaient pas de flash. Hors mis en journalisme sportif c’est inconcevable. Tous les photographes dignes de ce nom savent que même en plein jour, on utilise au minimum un flash ou des diffuseurs pour réaliser des portraits. Encore faut-il savoir l’utiliser.

Donc prévoyez au moins un flash cobra pour votre appareil. Prévoyez aussi une alimentation externe à votre flash cobra. Vous devrez sans doute prendre des photos avec un délais très court et souvent les piles dans les flash ne le permettent pas. Une alimentation externe est souvent obligatoire.

J’utilise le flash cobra flash cobra Canon Speedlite 600EX-RT
ELINCHROM ranger RX Speed AS 1100 joules torche Free Lite S ELINCHROM ranger RX Speed AS 1100 joules torche Free Lite S[/caption]

Par contre, si comme moi, vous souhaitez réaliser des photos de mode ou des book aussi bien en intérieur qu’en extérieur, prévoyez l’achat d’un flash externe de puissance suffisante pour le faire. Pour ma part j’ai opté pour deux flash ELINCHROM torche Freelite A pour Ranger RX en totale autonomie grâce au générateur Ranger RX Speed AS 1100 joules et contrôlé à distance grâce à l’émetteur/récepteur El-Skyport Speed universel. J’ai aussi pris des softbox, des parapluies, un ring et un bol beauté pour pouvoir réaliser le plus grand nombre de photos possibles avec cet équipement.

Pour le studio j’ai aussi 4 autres torches et leur équipement de 2000 joules. Mais j’utilise aussi les studios équipés sur Paris.

Les cartes mémoires

N’oubliez pas que tout peut avoir une défaillance. Donc préférez les cartes mémoire de petites capacités que les cartes mémoires de grandes capacités de stockage. Si votre carte vous fait défaut vous ne perdrez pas la totalité du jour du mariage.

De plus vu que vous aurez deux boîtiers vous les utiliserez en parallèle en chaussant des objectifs différents dessus. Donc en cas de défaillance d’une carte mémoire, vous en diminuerez l’impact.

Pour ma part j’ai aussi un Videur de carte. Donc dès qu’une carte est pleine lors d’un reportage, je copie les photos de la carte sur le disque dur du videur de carte. Ce qui fait que j’ai chaque photo à deux endroits différents dès que possible afin de limiter les problèmes matériel.

Le matériel informatique

Votre ordinateur

PC ou Macintosh c’est à vous de voir. Il est vrai que Macintosh est étudié pour la vidéo et la photo, mais le résultat sur un PC équipé pour la photo vous permettra d’obtenir le même résultat professionnel.

La photo consomme aussi beaucoup de mémoire vive, prévoyez une configuration matériel suffisamment équipé en mémoire vive. Aujourd’hui du 4Go est un minimum.

Lorsque vous choisirez la configuration de votre matériel favorisez une bonne carte vidéo et un écran de qualité. Préférez des cartes vidéo et des écrans capables d’afficher une qualité de 10bits. Sans cette qualité vous ne verrez pas de différence entre la qualité JPEG et la qualité RAW.

Vous devrez travailler vos photos en qualité 10 ou 12 bits. Le mode JPEG ne vous donnera pas le même résultat (codé sur 8bits uniquement).

Calibrez votre système vidéo (carte vidéo + écran). Personnellement j’utilise une sonde. Cela consiste à placer une caméra (la sonde) sur votre écran. Le logiciel de cette sonde envoie des couleurs bien précises et on fait le delta entre ce qu’envois le logiciel et ce que capte la sonde sur l’écran pour régler le système vidéo de votre ordinateur. Ces sondes prennent aussi en compte l’éclairage de la pièce où se trouve votre ordinateur pour être encore plus précis.

Ne négligez pas cette phase de calibrage, car le résultat final de vos photos en dépend. Plus votre calibrage sera précis et plus les impressions que vous ferez faire par un éditeur seront fidèles à ce que vous envoyez.

Vos logiciels

L’achat de logiciels est obligatoires si vous souhaitez devenir un photographe professionnel. L’achat des logiciels mais surtout l’apprentissage de ces logiciels est obligatoire. Très souvent je souris de voir certains qui veulent toujours la dernière version des logiciels qu’ils possèdent alors qu’ils n’utilisent que 10% ou 20% des capacités des logiciels qu’ils possèdent.

Les logiciels de retouches de vos photos sont importants. Il faut que vous choisissiez des logiciels qui vous conviennent. Soyez logique dans vos achats et si possible favorisez des logiciels qui « travaillent » bien ensemble.

Pour ma part j’ai pris les logiciels d’Adobe. Photoshop Lightroom 4 comme worklow et Adobe Photoshop CS6 comme retoucheur. Bien utilisé Ligthroom vous permettra d’aller très vite pour le traitement de vos photos, mais aussi pour le classement de celles-ci. J’ai mis au point un système de classement qui me permet de retrouver rapidement et facilement les photos selon les contrats. De même je suis capable d’identifier rapidement la version des photos livrées ou pas.

Mais il faut aussi prévoir les logiciels qui vous permettront de correspondre avec vos clients et de garder en mémoire vos échanges. Il faudra aussi que vous fassiez votre comptabilité, vos déclarations, … bref les logiciels ne s’arrêtent pas à la retouche de vos photos. Prévoyez l’achat de logiciels pour le reste de votre activité.

Le stockage des photos

Prévoyez de sauvegarder vos photos au moins à deux endroits différents. Et oui, un disque dur étant mécanique et électronique, un jour, il tombera forcément en panne. Il faut absolument que vos photos soient sauvegardées à deux endroits différents au minimum et dès que possible.

Pour ma part j’ai opté pour un NAS me permettant de conserver mes photos pendant 2 ans au minimum (c’est la clause contractuelle que j’ai avec mes clients). Sur le NAS des disques sont montés en miroir pour copier sur plusieurs disques les photos et les modifications que je réalise en temps réel. Dès que je sauvegarde mon travail en court le NAS copie cette modification sur deux disques en même temps. En cas de crash d’un disque, je ne perds donc rien de mon travail.

En plus du NAS avec ses 5 disques de 4To où chacune de mes photos sont copiées 2 fois je possède plusieurs disques durs externes pour une troisième copie de mes photos. J’ai mis en place une politique de backup pour mes photos, mais aussi pour mes mails professionnels, mes factures, mon système de comptabilité, … bref toutes mes données professionnelles se trouvent en permanence sur deux disques différents afin de ne rien perdre ou au moins un minimum de données en cas de crash d’un disque dur.

Le matériel annexe

Selon le type de photo que vous souhaitez réaliser il vous faudra un certain nombre de matériel annexe. Depuis les trépieds ou monopodes, en passant par les rotules pour des photos spécifiques comme les panoramiques, les posemètres, les émetteurs récepteurs pour les flash ou la connexion entre l’appareil photo votre ordinateur, …

Votre image de marque. Personnellement j’apporte une attention particulière à l’image de ma société auprès de mes clients. Faites la liste des livrables que vous devrez fournir à vos clients selon le type de reportage réalisé et finaliser l’emballage et la finition de ces livrables.

Par exemple combien de types de livres photos prévoyez-vous dans vos livrables. Personnellement j’ai opté pour trois types de livres pour les reportages photo de mariage et un type pour les books photo. J’ai choisi minutieusement ces livres photos, demandez au fournisseurs des albums de démonstrations pour tester la qualité de ceux-ci, mais aussi pour pouvoir les montrer à mes clients.

Idem pour les DVD ou CD photo que je livre dans plusieurs types de reportages, j’ai choisi un emballage de qualité et personnalisé. J’ai aussi acheté des clés USB personnalisé avec mon logo.

Un autre exemple pour les cours photos que je propose, les supports de cours sont tous réalisés avec la même maquette afin d’avoir une cohérence dans l’image de marque. Ce design des documents est cohérent avec le design de mon site Internet.

En conclusion

Comme j’aime à le dire lors de mes cours photo, la différence entre un « photographe amateur » et un « photographe professionnel » n’est pas la qualité des photos. Certaines personnes ne faisant des photos que pour leur plaisir ont un niveau équivalent voir bien meilleur que certains « professionnels ». Non la principale différence est que le photographe professionnel lui vit de la photo.

Le photographe professionnel doit être productif. Si vous décidez de devenir photographe professionnel il vous faudra produire un travail dans un temps donné et un travail de qualité, sans quoi vous ne réussirez pas à survivre.

Un bon équipement et surtout une maîtrise de votre matériel et vos logiciels, vous permettra d’être plus rapide, plus productif et vous permettra de produire des livrables de qualité.

Mais tout ceci à un prix, c’est ce que nous verrons lors de l’article de ce dossier prévu sur le budget à prévoir pour se lancer en tant que photographe professionnel.

Dans le prochain volé nous aborderont un point trop souvent oublié par les photographes qui se lancent. La maîtrise de l’outil Internet !

Cours photo

Retrouvez les cours de photo que je dispense à Paris

Le photographe du blog

Portrait de Benoit Thibaudeau
1971-11-02
2013-03-11
Benoit Thibaudeau
Photographe
Spécialiste mariage / Studio et publicité

Deviens Photographe

      Le site : www
      Le blog : Blog

Dream Photos - Studio

      Le site : www
      Le blog : Blog
Son mail :
Tel : 06.70.02.31.27
Mr. Benoit Thibaudeau
27 bis rue Louis Rolland
92120 Montrouge,
Haut de Seine - FRANCE

Newsletter

T-shirts, casquettes, sacs, goodies

Les t-shirts, casquettes, sacs, goodies

La boutique Photo

La boutique photo de deviens-photographe

Rejoignez moi !

Google +

Rejoignez moi sur Youtube

Sur les Réseaux